auteur
Gilles Juan

 

Footballeur du dimanche et philosophe de comptoir. @Gilles_Juan


Du même auteur

Flat football féminin ?

Quelle affiche pour une Coupe du monde féminine en 2019? Le comité d'organisation avait manifestement conscience des nombreux pièges, mais n’a pas vraiment réussi à les éviter. 


dugamaniac

10/03/2019 à 10h57

Elle est signée par qui cette affiche?

Luis Caroll

10/03/2019 à 11h25

Elle est absolument magnifique cette affiche.

dugamaniac

10/03/2019 à 11h29

Perso je trouve qu'elle a autant d'intérêt qu'un flyer Conforama distribué dans ma boite à lettres.
Cela dit, je pense que c'est sa mission, plus que d'être une oeuvre d'art (d'où ma question pour savoir si un artiste la revendique)

taivince

10/03/2019 à 12h14

En la voyant j’ai pour ma part tout de suite pensé aux drapeaux militaires japonais, avec le cercle du ballon et les rayons qui s’en échappent, on retrouve ce motif dans pas mal d’illustrations qui n’ont rien à voir avec l’armée.

Milan de solitude

10/03/2019 à 13h16

Je suis comme Luis, je trouve l'affiche très belle. Je me demande seulement ce que Marianne vient faire là-dedans. La charge symbolique est très disproportionnée.

blafafoire

10/03/2019 à 15h28

Ben pour moi c'est clairement pas l'enthousiasme.
Sur la symbolique des couleurs pourquoi pas même si ce genre d'arguments a tendance à produire du n'importe quoi (l'esthétique "bouquet de fleur de fête des mères"). Ici ça fonctionne pas trop mal, même si, effectivement, le vecto sans complexe donne un peu froid dans le dos.
On pourrait passer sur ce que je considère comme le plus gros défaut : vouloir marquer le fait qu'il s'agit d'une compétition féminine. Peut être faut il s'attendre à ce que l'affiche de la prochaine CDM masculine représente un torse velu ou une paire de couille ou encore un blouson de cuir.
Mais, graphiquement, penser qu'en fusionnant, grâce à la moulinette magique de la poésie infographiste, deux ou trois éléments signifiants on en obtiendrait un nouveau, porteur d'un sens héritier des deux précédents, c'est avoir une piètre idée du constructivisme russe (ce qui est souligné dans l'article).
Dans la figure rayonnante je vois également celle de la statue de la liberté, mais cette association avec le ballon et la coupe paraît presque grotesque, d'autant que les proportions respectives de chaque élément (ainsi que le fait que le visage/ballon soit malheureusement centré verticalement) laissent apparaître un manque de majeure qui applatit autant le sens que le design.
Après, les détails sont accessoires, voire perturbants. L'idée de carte du monde est tellement banale, son traitement n'arrange rien. Les motifs sur le ballon, j'ai pas compris. Une référence au patchwork, cette activité typiquement féminine, peut-être ? Les mèches et la base de la coupe qui contrastent terriblement sans faire sens avec la rectitude des rayons et du ballon (femme libre et organique vs monde impitoyablement droit et net ? Oui mais la carte du monde est en mode fluide donc ça marche pas).
Quant à la cocarde, je reste interdit. L'image de Marianne donne lieu à un tel déferlement de clichés (suffit de regarder les timbres...) que cette référence, aussi sympathique soit-elle pour le message universaliste me semble un peu trop intense pour quelques matchs de foot.

dugamaniac

10/03/2019 à 15h56

Il y a aussi les affiches des villes hôtes au passage:

https://normandie.fff.fr/simple/les-affiches-des-9-villes-hotes/

Paris est ma préférée.
Lyon est efficace.

Jamel Attal

10/03/2019 à 17h29

@blafafoire
Bien vu, la référence à statue de la liberté. En mode subliminal, on a échappé de peu à l'hexagone (c'est un pentagone sur le visage)…

Ce qui me dérange le plus, en définitive, c'est le choix d'une beauté idéale et ultra "féminine", alors que le sport féminin cherche à échapper à ce type de représentations.

Et c'est un peu le même constat que pour l'affiche de la CM 2018 : un graphisme flatteur à l'œil (bon, globalement mieux maîtrisé cette fois-ci), joli, mais qui accumule les gimmicks.

Les affiches des villes sont pas mal, il y a un bon équilibre entre la charte commune et les variations locales. Ça m'a fait aussi fait remarquer que cette CM allait passer par plein de stades récents de dimensions modestes mais assez chouettes (Grenoble, Le Havre, Valenciennes, Reims, Nice).

kinilécho

11/03/2019 à 09h55

Oulala, ce maquillage c'est vraiment pas possible : c'est quoi ces lèvres ultra rouges ultra pulpeuses ultra symétriques?
Je vous rejoins globalement là dessus, carton jaune!
Et pour les lèvres gros big up à l'affiche de Reims, qui reprend bien le principe des lèvres bien marquées, mais qui fait apparaitre à droite de ses trois femmes un espèce de double maléfique bien flippant. Je ne sais quelle est l'option la pire : c'est voulu ou non? (3eme option, il n'y a que moi qui le voit)
J'aime beaucoup l'affiche de Rennes, celle Lyon est très sympa, mais les 4 petits "symboles" de Lyon en bas, quelle imagination !( ça me rappelle ces mêmes motifs sur les trams de la ville : très fade)

Tonton Danijel

11/03/2019 à 11h15

Ce que pointe l'article, c'est que l'exercice était néanmoins périlleux... Il fallait faire une affiche mettant en évidence la compétition, tout en évitant les clichés.

Le parallèle avec l'affiche russe est plutôt bien vu, l'intention est probablement de surfer sur le succès des garçons pour mettre les filles en avant (et rappeler qu'il y a une coupe du monde cette année).

Je ne suis pas sûr qu'on aurait trouvé une affiche non criticable vu le péril de l'exercice, et comme Luis je la trouve finalement plutôt réussie (à part peut-être des lèvres trop pulpeuses).

 

Ba Zenga

11/03/2019 à 12h18

Luis Caroll
10/03/2019 à 11h25
Elle est absolument magnifique cette affiche.

---

Eh bien, moi aussi!

Sur le fil

RT @lefollclement: Pour Vice, j'ai suivi durant une journée un supporter soumis à une interdiction administrative de stade. https://t.co/3E…

RT @Eurosport_FR: Le casse-tête des Bleus : comment contourner un bloc regroupé ? Analyse signée @CKuchly #MOLFRA https://t.co/uhH5KiGBEu

RT @ArriereCuisine: Un article polémique sur un sport méconnu : https://t.co/TxWGnHfrXb Par @arbleiz56 , notre expert #lefoot https://t.co/…

Les Cahiers sur Twitter

Les brèves

De Nuremberg à Pôle Emploi

"Nuremberg vire son entraîneur." (lequipe.fr)

Faut pas des Koné

"Boxing Day en L1, Koné dit non." (maxifoot.fr)

Abstinence

"Fuchs absent trois mois." (lequipe.fr)

Doc Gynéco en public

"Les oreilles écartées par ses gants noirs, Mario Balotelli a ouvert ses écoutilles face aux tribunes de Gaston-Gérard." (lequipe.fr)

Flammengo

"Brésil : incendie meurtrier au centre de formation de football de Flamengo." (rfi.fr)