auteur
Jérôme Latta

 

Chef d'espadrilles.


Du même auteur

Football Leaks, fuites en avant

Une Balle dans le pied – Le deuxième volet des Football Leaks révèle le degré de capitulation de l'UEFA devant les gros clubs, réduisant le Fair-play financier à une mascarade. L'aboutissement d'évolutions auxquelles personne ne s'est opposé.


gurney

05/11/2018 à 10h33

Bon résumé, et je souscris la crainte globale.
Il y a un vrai questionnement sur cette notion de "spécificité sportive" que le droit semble interdire. C'était le cas sur Bosman, c'est encore le cas avec le FPF.
Qui peut bloquer cette issue "réglementaire" pour tous ?
Je n'ai aucune connaissance en droit, mais j'ai toujours entendu dire que c'était impossible d'aller contre ça. Que n'importe qui pourrait attaquer le FPF et gagner si c'était jugé par la cour Européenne.

Sur le reste, sur l'avenir de ce sport, je ne vois aucune issue. On peut juste se dire qu'on vit la période la plus glauque de l'histoire du foot.
Y a t'il une issue possible ? Un gros crash financier qui fasse planter tout le monde ?
la faillite des chaînes qui dépensent 1 milliard pour des championnats sans aucun intérêt ?

Une guerre mondiale qui redistribue les cartes ?

Non franchement, tout semble nous mener vers la banqueroute.
Tu ne vois personne, aucun chevalier blanc, pour venir défendre efficacement le football : ni les journalistes, ni les pouvoirs publics, et encore moins les clubs.

Avec mes potes quand on arrive à partir en week-end, on se fait des quizz sur l'histoire du foot, à parler d'un temps qu'on n'a même pas connu : des finales des 60's, de la présence de club inconnu, de pays comme la Suède qui pouvaient placer un finaliste en coupe d'Europe.
Tout ce foot là sera détruit.

Il me semble qu'il faut faire définitivement notre deuil. La question étant : qu'est-ce qui peut ressortir de ça positivement ?
La NBA tout en étant un chantre de fric, a t'elle réussi à remettre de l'intérêt sportif (je suis pas du tout, mais je vois beaucoup en parler donc ça doit être intéressant), comment ? Peut on imiter ?

La solution est elle cette fameuse ligue privée qui nous débarasse de ces clubs qui trustent tout ? Est-ce que ça ne tuera pas un peu plus nos championnats locaux en les privant de joueurs magiques qui se battront pour finir dans cette super compétition ?

Tout ça m'attriste énormément.

Ba Zenga

05/11/2018 à 12h06

Et bon résumé toi aussi, gurney. J'ai exactement le même sentiment que toi. Je me dis qu'il va peut-être falloir à terme ne plus suivre ce football qui aura trop changé. Alors que cela a été presque toute ma vie, on va devenir quoi, à part se plonger dans le passé comme tu le décris à travers ton anecdote?

On a entamé le fameux virage que l'on redoutait tant, et dont les Cahiers n'ont pas été les derniers à parler... Les symptômes les plus criants, de mon point de vue, c'est lors du mercato 2015/16 quand c'est parti en live avec les montants des transferts qui ont atteint une autre dimensions, les Doyen Sports et tout le con de Manon.

Même si évidemment, tout convergeait vers ça, comme maintenant avec ces révélations et cette Super Ligue qui se profile. Mais ça y est, on est dedans et pas qu'un peu. On en avait peur, on pensait que ça viendrait, mais quand? Point de non-retour probablement...

A ma plus que modeste échelle, j'essaie de faire ma part, de "résister". Je refuse par exemple de payer tous ces abonnements télévisuels, je préfère aller voir le match au bar/kebab du coin (ce sera toujours qu'un abo payé pour plusieurs personnes). D'acheter un maillot neuf vu le prix, et encore moins les thirds qui sont une aberration. Idem pour aller au stade, je paie pas une place si le tarif me semble abusé. Mais pour le reste, qu'est-ce qu'on peut faire, à part continuer cette lutte d'idées? Cela me paraît perdu d'avance...

Edji

05/11/2018 à 14h16

gurney
aujourd'hui à 10h33
Bon résumé, et je souscris la crainte globale.
Il y a un vrai questionnement sur cette notion de "spécificité sportive" que le droit semble interdire. C'était le cas sur Bosman, c'est encore le cas avec le FPF.
Qui peut bloquer cette issue "réglementaire" pour tous ?
Je n'ai aucune connaissance en droit, mais j'ai toujours entendu dire que c'était impossible d'aller contre ça. Que n'importe qui pourrait attaquer le FPF et gagner si c'était jugé par la cour Européenne.
----
Sur ta dernière assertion, "on" raconte n'importe quoi.
Le FPF n'est pas en soi contraire au droit européen, loin s'en faut, et il n'y a absolument aucune certitude que la CJUE, si tant est qu'elle soit saisie de la question (ce qui supposerait une procédure judiciaire devant une juridiction d'un Etat membre, puis un recours préjudiciel formé par cette dernière auprès de la CJUE), condamne cette réglementation.

Jamel Attal

05/11/2018 à 15h07

D'autant que que CJUE a déjà pris une décision favorable au FPF :
https://bit.ly/2RC1Kii

 

Edji

05/11/2018 à 15h21

Je ne crois pas que cette dernière décision ait une quelconque portée, en revanche : en gros, la CJUE n’a même pas examiné la question sur le fond.
D’une manière générale, en droit, s’il y a bien une seule chose dont on soit sûr, c’est qu’il n’y a aucune issue certaine à un litige, a fortiori dans un cas comme celui-ci où l’on interprète des notion aussi floues que celle d’intérêt général vs celle de libre concurrence.

Sur le fil

RT @PierreGodon: Le tour du monde des billets avec vue du terrain obstruée (certains sont vendus très cher) https://t.co/xqYJFNs2vg

Il ne fallait pas croire qu’un match de foot féminin échapperait au plan pipe sur les patrons de Canal+ en tribune.

RT @DamienDole: N'empêche, je veux bien entendre tous les trolls que vous voulez sur la nouvelle tifoseria parisienne et le @Co_Ultras_Pari…

Les Cahiers sur Twitter