auteur
Jérôme Latta

 

Chef d'espadrilles.


Du même auteur

En football, le vert est-il la couleur du désespoir ?

Relativement peu de clubs et de sélections portent du vert comme couleur principale, et elle ne semble pas leur avoir porté bonheur. 


cachaco

04/10/2018 à 01h13

L'exemple le plus parlant, c'est quand même la finale de la Sudamericana 2016: deux équipes ayant le vert pour couleur principale, cela ne pouvait qu'améliorer les statistiques. Ben non, Chapecoense perd les 3/4 de son équipe dans un crash, et l'Atlético Nacional s'auto-déclare perdant. Karma.

cocobeloeil

04/10/2018 à 01h26

A quand un article lumineux sur le Rose?

Au rugby, yes, ça arrive.
Mais dans le foot?

A part la tentative mal perçue par certains puristes machos non-artistes du rose fluo des Gigis l'année dernière.

Un article sur le ROSE svp !!

cocobeloeil

04/10/2018 à 01h28

(Par ailleurs, après recherches intenses, figurez-vous Arsène qu'aucun pays du monde n'arbore du rose sur son drapeau national)

 

Carlos Alberto Riera Pas

04/10/2018 à 04h55

Pour aller dans le sens de l'article, les joueurs de l'équipe d'Algérie qu'on appelle communément "les verts" préfèrent jouer en blanc, couleur par superstition porte bonheur.

Sur le fil

RT @foot_je: Je vous propose un petit #thread géographie et football. Je vais vous présenter le point de Nemo du football français. 6 twe…

Les Cahiers sur Twitter

Les brèves

Alliance Arena

"Quand un arbitre assistant demande sa collègue en mariage." (lequipe.fr)

Prendre les shots les uns après les autres

"Hugo Lloris, le mister penalties de Tottenham." (lequipe.fr)

Milieu de tableau

"Rembrandt s'invite sur le ballon du Championnat des Pays-Bas." (lequipe.fr)

Trafic de coquines

“Football : la Colombie rattrapée par le mouvement ‘Me too’.” (ouest-france.fr)

Veuvage

"Pepe cherche à trouver la solution en solitaire." (lequipe.fr)