auteurs
Christophe-Cécil Garnier et Frédéric Scarbonchi

Dijonnais, mais pas en paix

Supps Par Terre – Dijon peut compter sur des ultras aussi jeunes que le DFCO, mais cette génération bien organisée doit encore s'imposer dans son propre stade. Rencontre avec les Lingons Boys. 


 

Yul rit cramé

12/05/2018 à 18h14

Très vivant cet épisode, j'aime beaucoup.
C'est vrai que c'est étonnant de voir des mecs si jeunes gérer un groupe, assez d'accord avec eux sur le "aux armes", qui est un beau chant, mais qui manque d'originalité.
C'est important d'avoir ses propres chants, bien identifiés et associés au club.

Sinon, si c'est pour avoir le même fond sonore dans tous les stades...

Sur le fil

[tuto présidents de clubs] [cc Waldemar] 4 erreurs à ne pas commettre dans la gestion de son entraîneur. Par… https://t.co/5ljK8bCQKv

RT @richardcoudrais: Qui se souvient du magazine Footy, qui entre 1978 et 1982 œuvra pour l'information du ballon rond à l'attention des pl…

RT @a_la_nantaise: YelloPark? Démolition de la Beaujoire? "Il y a des alternatives et d’autres projets possibles. On peut faire rentrer le…

Les Cahiers sur Twitter

Les brèves

Le cachemire serre

"PSG, un maillot à 60 M€ ?" (sports.fr)

Anthony pire qu'Ince

"Anthony Lopes (Lyon) : ‘Je n'ai pas envie qu'on dise que j'étais taré complet’." (lequipe.fr)

Javier AppStore

“Neymar, coach sur... mobile.” (lequipe.fr)

Match à huis cloclos

"Le MHSC foudroie Nîmes dans un derby électrique. " (madeinfoot.com)

Cocktail de drogues

"Maradona conseille à Messi d'arrêter la sélection." (lequipe.fr)