auteur
Christophe Kuchly


Dé-Manager aussi connu sous le nom de Radek Bejbl. Écrit pour l'AFP et dans La Voix du Nord.


Du même auteur

Les enseignements de la Ligue des champions 2017/18

La plus grande compétition continentale va bientôt rendre son verdict. En attendant de savoir qui du Real ou de Liverpool soulèvera le trophée, il est temps de faire le bilan de ce qui s’est passé depuis l’automne. Tops et flops, en toute subjectivité.


Espinas

03/05/2018 à 06h38

Zinédine Zidane a un talisman magique spécial C1. Vous voyez une explication plus plausible?

Oui, regarder son effectif, son aura qui le fait se faire écouter plus que Benitez à discours équivalent, sa gestion de Benzema, la paix dans son vestiaire et avec son président dans un club volcanique.
Après 2 saisons et demi, la plupart des coachs du Real sont soit déjà partis, soit la presse fait des listes de leurs futurs successeurs.

Regarder les matchs sous le prisme de l'efficacité dans les deux surfaces et pas que sur le mérite et le projet de jeu pourrait aider aussi.

Il y a aussi un côté rassurant à voir une équipe moins souveraine après deux saisons de suite à plus de 60 matchs, usure mentale (coupe du monde qui vient et précédent 2014, motivation après avoir gagné 2 C1 de suite), et physique, même si je me fais très peu d'illusions sur le dopage dans le foot.

Tonton Danijel

03/05/2018 à 10h36

Des matchs retours mal maîtrisés (excepté à Paris) ne doivent pas faire oublier que le Real a, à chaque fois, maîtrisé la manche aller.

On pourrait faire une analyse du pourquoi de cette maîtrise, contre Paris, par exemple, la double entrée de Vazquez et Asensio a été déterminante pour inverser la possession. Tout résumer à "la chatte" ou à "un talisman magique", cela me semble un peu paresseux...

Loscultation

03/05/2018 à 11h12

Autant il est évident que Zidane a un grand nombre de qualités, qu'il a réussi avec son groupe quelque chose d'exceptionnel et qu'ils le méritent ; autant il convient aussi de voir la part de réussite, de chance, qu'il y a eu aussi dans leurs parcours. Ne serait-ce que parce qu'il est obligatoire d'avoir de la chance pour gagner des compétitions de ce calibre.

leo

03/05/2018 à 11h17

Oui mais de là à en faire l'explication la plus plausible...

C'est évidemment pour finir sur une touche légère mais ça montre aussi à quel point il est difficile de comprendre pourquoi ce Real réussit aussi bien en Ligue des Champions.

En Espagne, ils ont arrêté d'essayer de comprendre : le Real gagne en Coupe d'Europe parce que c'est comme ça.

Espinas

03/05/2018 à 11h55

La chance sourit à ceux qui savent saisir les opportunités données par l'adversaire et par miroir à ceux qui ne concèdent pas de grosses opportunités à l'adversaire.

D'accord avec tonton, c'est paresseux intellectuellement de s'arrêter à la chance.

Et leo, l' ADN européen du Real Madrid est une partie de l'explication, et influence joueurs, arbitres et supporters.

Radek Bejbl

03/05/2018 à 13h01

Je pensais pas qu'il y aurait des réponses sérieuses à une vanne aussi évidente.

 

BoblaFlamb

03/05/2018 à 14h07

Convoquer l'existence de l'ADN européen du Real pour expliquer ses succès récents ne me semble pas vraiment "moins paresseux" que d'évoquer le fameux facteur chance. Entre 2004 et 2010, l'ADN - si tant est que cela existe - du Real était le même ce qui n'a pas empêché le club de sortir dès les 8èmes. En revanche, l'effectif, l'encadrement, les adversaires n'étaient pas les mêmes.

Sur le fil

RT @Canardpcredac: Un hors-série Spécial Foot de Canard PC On fait le point sur le foot en jeu vidéo, son histoire, ses acteurs, ses forces…

Les Cahiers sur Twitter

Le forum

Dans le haut du panier

aujourd'hui à 03h43 - Lucho Gonzealaise : Je pense que les 3/4 des joueurs des Cavs, y a beaucoup de franchises qui seraient ravies de les... >>


En Vert et contre tout

aujourd'hui à 01h26 - Jus de Nino : On vous avait pourtant dit de ne pas leur montrer la ville avant qu’ils aient signé. >>


Gerland à la détente

aujourd'hui à 01h10 - Hyoga : Gone n Rosette25/05/2018 à 18h40La deuxième place, c'était d'ailleurs grace à l'arrivée de... >>


Au tour du ballon ovale

aujourd'hui à 00h46 - Mevatlav Ekraspeck : Pas vu, et j'ai préféré enregistrer le volley plutôt que le prévisible massacre de quelques... >>


CdF Omnisport

aujourd'hui à 00h41 - Maniche Nails : Marquet Moonaujourd'hui à 23h17Classe, le commentaire de Dumoulin sur Reichenbach, sinon. Ça doit... >>


Le Palet des Glaces

aujourd'hui à 00h31 - theviking : J'hésite entre Ovetchkine et la belle histoire de Vegas (même si au début je trouvais l'idée... >>


Toujours Bleus

aujourd'hui à 00h11 - Basile mais pas boli : Je pense que tout le monde comprend la déception de Rabiot et la frustration qui va avec. C'est la... >>


Absolutely UEFAbulous - absolutely FIFAbulous !

aujourd'hui à 00h10 - Mix Diskerud : Platini serait blanchi d'après une info du Monde. Cette honte, il n'y a pas moyen de vite refaire... >>


Foot et politique

aujourd'hui à 00h04 - Easy Sider : A priori, ils le font déjà. >>


World Cup, the road to Doha

25/05/2018 à 23h43 - fabraf : Charterhouse11aujourd'hui à 22h36Je ne faisais pas forcément référence à 1992 vu que je... >>


Les brèves

Pepe honni

"Reina, gardien de Naples, dénoncé pour ses liens avec la mafia italienne." (20minutes.fr)

Mendycité

"Mendy : ‘J’ai la dalle’.” (lequipe.fr)

Pas Metz que un club

"Metz : Un groupe amoindri." (lequipe.fr)

DSKudetto

“Maurizio Sarri : ‘On a perdu le titre dans un hôtel’.” (lequipe.fr)

Mousse à mazout

"Sarr : ‘Il ne faut pas nous enflammer’." (sofoot.com)