auteur
Christophe Kuchly


Dé-Manager aussi connu sous le nom de Radek Bejbl. Écrit pour l'AFP et dans La Voix du Nord.


Du même auteur

Avoir la balle et perdre ses moyens

Injouable depuis plusieurs mois, Manchester City a montré de grosses lacunes mentales à deux reprises en une semaine. Un trait de caractère en partie lié à son style de jeu, qui le place toujours en position dominante.


hulumerlu

10/04/2018 à 13h37

Le City actuel a peut être moins de joueurs dotés de grosses personnalités. Il y en avait davantage au Bayern ceci dit...

Radek Bejbl

10/04/2018 à 13h56

Paul Paquebot
aujourd'hui à 10h53

Ceux de Barcelone n'ont pas été formatés par Guardiola mais par les éducateurs qui ont eux mêmes permis à Pep de jouer dans ce style. Je pense que ça fait une énorme différence d'apprendre à relancer sous pression à 10 ans plutôt qu'à 27, ce qui est le cas de pas mal de joueurs de City ou Barcelone. Et que même si tu apprends à Otamendi comment faire une passe, tu ne peux pas le mettre en situation de réagir correctement dans les moments compliqués s'il ne l'a jamais expérimenté plus tôt. D'ailleurs j'ai eu un retour de coach amateur ce matin qui m'a dit qu'il avait, à son niveau, le même souci avec son équipe très joueuse.

Et puis, forcément, la question des personnalités se pose. Surtout que Guardiola a besoin de gens n'ayant pas un ego démesuré parce qu'il leur réapprend quelque part à jouer alors qu'ils ont atteint un haut niveau en faisant parfois totalement autre chose. Les rares mecs avec qui il s'est brouillé (Eto'o, Zlatan, Mandzukic) étaient offensifs mais, dans l'idée, ce sont ces joueurs qui peuvent avoir le supplément d'âme et fédérer dans la tempête.

Ba Zenga

10/04/2018 à 14h35

Merci Christophe pour cet éclairage. Il tombe à point nommé pour moi, parce que je me posais des questions sur ce craquage soudain de City. Ne les ayant pas trop suivis, vu de loin, je me demandais pourquoi et comment ils en étaient arrivés là...

J'ai encore une question stp. Guardiola disait de son équipe de Barcelone en 2011 (j'ai un doute avec 2009, mais je crois bien que c'est 2011, 'fin bref) qu'elle était horrible sans le ballon et dans les phases défensives. J'ai toujours trouvé cette assertion étrange, quand je voyais la préparation physique monstrueuse des mecs, le pressing intense qu'ils fournissaient (surtout dans les fameuses six premières secondes suite à la perte du ballon) et la qualité individuelle des joueurs (comme dit plus haut). Surtout, je ne les trouvais pas spécialement plus affolés que ça les rares fois où ils n'avaient pas le ballon.

Mais ma mémoire me joue peut-être des tours... Toujours est-il que je me demande si d'une part son City avait fourni cette saison un tel niveau de pressing à la perte du ballon (tu y réponds peut-être déjà quand tu dis qu'ils dominent tellement des équipes plus faibles qu'ils n'ont même pas à le faire), et si d'autre part, comme soulevé par d'autres à propos du formatage et du niveau des joueurs, il pouvait tout simplement encore l'appliquer avec cette équipe. Merci d'avance.

Radek Bejbl

10/04/2018 à 16h57

Je n'ai pas souvenir de cette décla précise mais je crois qu'il a plusieurs fois dit que le pressing à la perte était une réponse au fait que son équipe ne sache pas défendre sans. Et qu'il exclut donc le pressing de sa remarque sur la partie défensive, la considérant comme une phase intermédiaire. Par contre effectivement je pense qu'il était un peu dur sur le côté "le Barça ne sait pas défendre sans le ballon" parce que même s'il y avait de la possession défensive pour endormir l'adversaire, c'était assez difficile de bouger Barcelone une fois replié. J'imagine qu'il se basait surtout sur les rares confrontations contre les équipes de valeur égale, notamment le Real, contre qui ne pas avoir la balle sur de longues séquences aurait été gênant.

Pour le pressing, je trouve que City est tellement bien déployé en phase offensive et, surtout, les équipes anglaises tellement mauvaises avec le ballon en règle générale qu'il est rarement nécessaire de faire courir plus d'un ou deux joueurs. En gros, quand City perd la balle, soit l'adversaire va tenter un contre avec une longue passe risquée, soit se contenter de la rendre (cette saison ça revient au même, il n'y a quasiment aucun contre qui fonctionne), soit il va vouloir essayer de garder le cuir.

Sauf qu'à ce moment-là, la plupart des joueurs sont pris et il n'y a qu'une solution, souvent le numéro 6, et donc une passe pas forcément simple à faire. Si la passe est mal ajustée, on arrive sur une autre situation où l'adversaire rend immédiatement la balle. Si elle est bonne, De Bruyne recule et Fernandinho avance, de sorte que le 6 sera souvent pris en sandwich. Les deux sont très physiques à l'épaule et, si jamais Fernandinho sort trop tard, il faut quand même résister à KDB à la course. En gros, c'est quasiment injouable, sauf à tout faire en une touche et servir par exemple un joueur de couloir marqué au départ qui arriverait lancé.

Parfois, la récupération adverse est suivie de l'élimination d'un joueur pourtant au marquage, un latéral gauche qui éliminerait Sterling par exemple. Là, c'est super dangereux parce que toute une partie du terrain devient vide et les compensations ne feraient qu'en libérer d'autres. D'où le fait que City fasse énormément de fautes tactiques, avec beaucoup de joueurs qui tendent le pied une fois éliminé. Et comme c'est discret et à 70m de ton but, il n'y a pas de carton.

Tout ça pour dire que, comme je l'écris dans l'article, l'intensité est ultra fractionnée et que City doit rarement utiliser un plan B où c'est l'adversaire qui est maître du jeu. Naples a été très chiant à jouer mais une équipe comme Arsenal, qui aime construire ses attaques et presser, est trop mal organisée dans les phases offensives. Tu peux te permettre d'aspirer les Gunners, puisque les lignes se disloquent il y a des brèches qui s'ouvrent. Il y a un ou deux buts comme ça de mémoire sur le dernier City-Arsenal en championnat, notamment une sortie d'Arsenal au pressing très légèrement à contretemps et qui, après une conservation de très très haut niveau de City, aboutit sur un but.

Ba Zenga

10/04/2018 à 17h27

Waouh, merci Christophe d'avoir pris le temps et la peine de développer cette réponse à ma question. Très instructif!

 

Paul Paquebot

10/04/2018 à 19h09

Oui, merci beaucoup pour tes réponses Christophe.

Sur le fil

La Revue de Stress remet des décorations à tous ses lecteurs. https://t.co/84pMZuTM1H https://t.co/cYpIB5J47G

Le Classement en relief de la D1 féminine fait peur. Le point sur la lutte pour le maintien: https://t.co/sILET4ChNC https://t.co/AN4B05TVM7

RT @footballskiFR: En déclenchant, depuis le Maroc, en juillet 1936, un putsch entraînant l’Espagne dans une guerre fratricide entre camps…

Les Cahiers sur Twitter

Le forum

Paris est magique

aujourd'hui à 11h02 - PCarnehan : Je n'y croyais pas avant le 7-1 de dimanche mais, là, avec 103 buts marqués et notre moyenne de... >>


Gerland à la détente

aujourd'hui à 10h46 - LYon Indomptable : Va savoir,A 5-0 à la 60ème, on verra peut-être enfin le pauvre Diakh entrer. Car si nous sommes... >>


Feuilles de match et feuilles de maîtres

aujourd'hui à 10h42 - Raspou : Ah, les Chroniques de la haine ordinaire, c'était le rendez-vous quotidien immanquable, on... >>


Dans le haut du panier

aujourd'hui à 10h37 - Özil paradisiaque : Je me suis fait la remarque en découvrant le résultat qu'il ne devait pas rester grand monde en... >>


LdC : La Ligue des Cahiers

aujourd'hui à 10h36 - JeanBen : Open Barbares >>


Coupe de France

aujourd'hui à 10h01 - Lucho Gonzealaise : L'uniformisation des sponsors en Coupe de France a quand même un avantage, elle nous a évité de... >>


Foot et politique

aujourd'hui à 10h00 - Edji : (en réponse au dernier post de Hyoga, et en plein accord avec Roger, donc) >>


CDF sound system

aujourd'hui à 09h40 - Dan Lédan : Et je relance d'un Rocky Erikson (Two headed Dogs par exemple mais le reste est barré aussi) sans... >>


Scapulaire conditionné

aujourd'hui à 09h10 - Mallardeaufraiche : Fais comme moi @Liquido : entame un régime "Comme J'aime" en revisionnant, via le tube, des matchs... >>


Le Palet des Glaces

aujourd'hui à 05h09 - Gouffran direct : Ha ha! Quand j'ai vu la suite des choses j'y ai aussi pensé.Sinon les Caps se sont bien rattrapés... >>


Les brèves

Sans Pellegrino

"Southampton : Pellegrino limogé." (lequipe.fr)

PAOK-47

"Grèce : un président de club armé sur le terrain." (libé.fr)
Avec des crampons de 9 mm.

Les sept samovars

"Sept supporters à Moscou." (lequipe.fr)

L'Astori continue

"Le contrat de Davide Astori a bien été prolongé par la Fiorentina, malgré son décès." (lequipe.fr)

L'abeille cool

“LOSC : Maia reste confiant.” (madeinfoot.com)