auteur
Antoine Duval

 

Senior Researcher en droit international et européen du sport à l’Institut ASSER de droit international à La Haye.


Du même auteur

Les Football Leaks, Bosman et la folle mondialisation du football

Opportunités de régulations et de réformes, les révélations qui tombent chaque jour peuvent mettre un terme brutal à la folle économie du foot. À condition de le vouloir...


José-Mickaël

22/12/2016 à 09h19

Très intéressant article ! J'approuve complètement le dernier paragraphe, et j'espère que les choses vont changer dans le bon sens, mais je n'y crois pas trop. J'ai peur que les "football leaks" aient moins de retentissement que la remontée de Marseille ou le mercato à venir du PSG...

On meinau score

22/12/2016 à 09h32

Si je comprends bien le dernier paragraphe, il s'agirait de faire des compétitions ouvertes ou un media pourrait se pointer, le filmer et diffuser ? Ou alors les images seraient produites par l'organisateur et rendu disponible à qui les souhaite ? Mais produite pour quelle contrepartie ? A fond perdu ? Aujourd'hui si les chaînes payent si cher ces droits c'est pour vendre des abonnements et de la publicité. Un libre accès aux images couperait le premier robinet mais laisserait libre accès au second et on verrait donc des médias se goinfrer sur le dos des équipes et des joueurs, qui ne verrait pas la couleur de l'argent ainsi généré, ce que je trouve problématique. Une plus large diffusion minimiserait certainement ces revenus publicitaire mais ils existeraient certainement malgré tout. Tout ceci sans nier les graves problèmes que crée les sommes folles qui tournent autour du foot évidemment, mais j'ai simplement du mal à voir comment cette utopie (selon le terme de l'article) pourrait réellement s'articuler.

Belhanda loose

22/12/2016 à 10h31

On meinau score aujourd'hui à 09h32 ----- A mon avis, l'idée c'est toujours de vendre les images à un diffuseur, mais interdire à celui-ci de les rendre payantes pour les voir. En clair, fini les Canal, les BeIN, SFRsports... et retour au principe de la coupe de la Ligue de France Télévision. Forcément, avec ce principe, les candidats vont offrir beaucoup moins à la FIFA, UEFA, Ligues,... pour diffuser les matchs, vus qu'ils ne pourront rentabiliser leur investissement que par la publicité. Mécaniquement, les droits télé vont baisser (voire s'effondrer), d'où moins d'argent pour les clubs, moins d'argent pour les transferts, salaires et autres avantages indécents... CQFD

On meinau score

22/12/2016 à 10h42

L'article dit: "[...]une absurdité: la vente collective des droits télévisés. Cette vente en position de monopole absolu, qui remplaça une diffusion libre par des chaines publiques [...] Il suffirait de "publiciser" ces droit télévisés (en prévoyant – au niveau européen voire mondial – que la couverture médiatique des compétitions sportives ne saurait faire l’objet d’une exploitation commerciale)[...]". Je ne crois pas que ce soit ce que tu décris. Ou alors par "exploitation commerciale" on entend uniquement la diffusion sur des châines payantes, auquel cas, ok.

narcoleps

22/12/2016 à 11h01

J'ai bien compris que ce point a été évoqué davantage comme élément de réflexion que pour apporter une réponse définitive au problème, mais la dernière solution évoquée me surprend aussi un peu, peut-être parce que "l'absurdité de la vente collective des droits télévisés" ne me saute pas aux yeux en tant que telle. Que la diffusion de certaines compétitions et matchs précis soient considérés comme relevant d'un service public en raison de leur suivi par un très grand nombre, pourquoi pas (et c'est déjà en partie le cas). Qu'il faille en revanche tout "publiciser", là, la justification m'échappe. Pourquoi le service public devrait-il se charger de fournir les images du championnat de L1 ? Et quid des autres sports ? Bref, curieux d'en lire davantage de la part de l'auteur sur ce sujet.

José-Mickaël

22/12/2016 à 13h54

Moi, ce qui ne me saute pas aux yeux, c'est l'évidence des exclusivités télévisuelles. Le système dont je rêve, c'est celui où la LFP ne cherche pas à faire du profit, mais à promouvoir son championnat, donc à lui donner la plus large visibilité possible (et de même pour d'autres compétitions, là c'est juste un exemple). Donc la LFP réaliserait elle même les retransmissions télévisées, et vendrait le droit de diffusion à toutes les chaînes qui le désirent. Sans exclusivité. Et avec un tarif raisonnable, c'est-à-dire non pas issu de la loi de l'offre et la demande, mais lié aux coûts de réalisation. Ainsi plusieurs chaînes pourraient diffuser les matchs, et les téléspectateurs auraient le choix. Tout le monde y trouverait un intérêt : - les chaînes, qui n'auraient plus à débourser des sommes folles ; - les téléspectateurs, 1) parce que même les chaînes gratuites pourraient diffuser les matchs, 2) parce qu'ils auraient le choix ; - les clubs de foot, parce que tout ça diminuerait drastiquement les sommes en jeu dans le football : salaires, transferts, etc. Seuls les footballeurs et (surtout) leurs agents auraient à y perdre. Mais en fait ce serait un retour à la normale.

Sens de la dérision

22/12/2016 à 21h07

Donc tu coules BeIn et Canal (tant pis pour le cinéma français) ? Tarif raisonnable OK mais comment tu fais le choix entre TF1, C8 ou Numéro 23 ?

dugamaniac

22/12/2016 à 21h41

Y a qu'à monter un site de streaming international hd hébergé dans un paradis fiscal hors de toute juridiction, et on fera explosé le système par leurs systèmes.

José-Mickaël

22/12/2016 à 23h07

Sens de la dérision aujourd'hui à 21h07 > Donc tu coules BeIn et Canal (tant pis pour le cinéma français) ? Canal Plus coulerait sans le sport ? Ça me paraît anormal si le cinéma a besoin du foot pour vivre. Quelque part ça prouve que quelque chose cloche. > Tarif raisonnable OK mais comment tu fais le choix entre TF1, C8 ou Numéro 23 ? Je ne comprends pas ta question. Tu veux dire si ces trois chaînes diffusent le match ? Ben c'est comme pour le journal de 20h, chacun choisira selon ses goûts. En 1996, les J.O. étaient diffusés par TF1, A2 et Canal Plus. Certaines épreuves importantes comme la natation et l'athlétisme étaient diffusés par les trois chaînes. Le téléspectateur pouvait choisir.

Sens de la dérision

23/12/2016 à 07h58

Je ne pense pas que Canal coulerait sans le sport. Sans le foot, j'en suis quasiment certain. La quasi totalité des gens qui ont Canal autour de moi sont abonnés pour le foot, pas pour voir des films qui sont sortis il y a quasiment un an. Pour le reste, j'avais raté la partie "plusieurs chaînes pourraient diffuser les matchs" ce qui explique que je me demandais qui remporterait la timbale et comment ça se ferait. Par contre, ça ne marcherait pas franchement dans un marché "ouvert" non ?

 

José-Mickaël

23/12/2016 à 10h23

Je vois ça différemment : Canal a besoin de beaucoup d'argent pour se payer les droits de diffusion du foot. Si le foot était accessible sur plein d'autres chaînes, donc si Canal devait l'abandonner, il abandonnerait aussi ses énormes dépenses de droit de diffusion et n'aurait donc plus besoin d'une grosse base d'abonnés. Du moment qu'ils proposent quelque chose qu'on ne voit pas ailleurs (je pense par exemple à de nombreuses séries inédites), il me semble que la chaîne pourrait donc toujours fonctionner et sans forcément perdre de l'argent (moins de recettes mais moins de dépenses). (Tiens, oui, ils pourraient devenir une chaîne "du cinéma et des séries". Internet leur piquera quelques téléspectateurs, mais s'ils diminuent le tarif de l'abonnement, pas mal de gens intéressés s'abonneront, et vu que diffuser des séries coûte un peu moins cher que diffuser des séries + du foot, je me dis que, peut-être, ça pourrait marcher.)

Sur le fil

(et donc ils concluent à l’erreur indiscutable de l’arbitre, ce tocard) https://t.co/ePI8jmvNjl

Commentateur, consultant, journaliste de terrain: Y a main, alors y a péno. Fatigue.

Les Cahiers sur Twitter

Les brèves

No country for old Maine

"Sans Rivière à Angers." (lequipe.fr)

Kanté pas dans le disert

"Kanté a laissé un vide." (lequipe.fr)

La lettre du QI moqué

"La lettre émouvante de Cristiano Ronaldo à propos de son enfance." (lequipe.fr)

Kylian aime bipper

"PSG : C’est quoi la montre de Kylian Mbappé ?" (sportune.fr)

Joueur dudit manche

"Une star du porno sponsorise un club de district." (footamateur.fr)