auteur
Rémi Belot

Du même auteur

Bixente Lizarazu : « J’ai fait partie des premiers arrières latéraux modernes »

Désormais consultant pour TF1, l’ex-champion du Monde Bixente Lizarazu nous raconte sa jeunesse, ses premiers pas professionnels, le Pays-Basque et sa reconversion. Interview.


Ba Zenga

22/12/2016 à 09h27

Sur ce qui m'énerve avec Lizarazu, tout avait été écrit ici: http://tinyurl.com/hlwacya

José-Mickaël

22/12/2016 à 09h28

Sens de la dérision aujourd'hui à 07h50 > Mais j'ai une question : pourquoi est-ce que Liza a aussi mauvaise presse ici ? Tiens, je suis un peu surpris par ta question. Il me semble qu'on s'est moqué un peu de lui pour son côté "surfeur qui fronce les sourcils", mais je n'avais pas l'impression que ça aille plus loin. Peut-être que sa popularité a baissé auprès de ceux qui ne l'aiment pas en commentateur ?

José-Mickaël

22/12/2016 à 09h40

Ah, le lien donné par Ba Zenga répond à ma question. Je ne m'en souviens plus, mais c'est vrai qu'on lui avait reproché de faire partie du lobbying pro-98 anti-Domenech.

Rémi B.

22/12/2016 à 14h23

Pour rebondir sur les remarques précédentes, je me permettrai d'insister sur le fait que cette interview est publiée dans une revue espagnole. La personnalité de Lizarazu y est moins connue que chez nous, il est donc normal que des éléments de sa vie, qu'il était indispensable d'indiquer à un lectorat espagnol, ne soient pas forcément des scoops pour les lecteurs avisés des Cahiers du foot. Par ailleurs, on ne couvre pas 30 ans de carrière, dont quasiment 20 comme footballeur pro, en une heure de rencontre. Il y a donc des choix à faire. A cet égard, traiter de son passage à Marseille, par exemple, aurait relevé de l'anecdote, à mon sens. Quant à l'accusation de complaisance: j'admets avoir réalisé cette interview dans un esprit globalement positif. L'idée était de présenter au public espagnol le parcours de l'un des plus grands footballeurs français de ces 30 dernières années, footballeur qui a en plus la capacité de parler intelligemment de son rapport au sport. Le ton est donc volontairement cordial. Pour conclure, j'entends les critiques qui sont formulées, certaines me semblent fondées. Pour autant, il ne me semblait pas inintéressant de proposer ce texte aux CdF, certains y auront peut-être appris des choses sur un joueur qui reste l'un des artisans majeurs d'une des plus belles épopées françaises en coupe d'Europe.

dugamaniac

22/12/2016 à 14h32

Rien que pour le passage sur Bordeaux- Milan et la citation de Jesper Olsen, j'ai fondu. Je pensais que c'était au moment de son passage à Bilbao mais en fait c'était un peu après mais je me souviens qu'il avait été aussi victime d'une tentative de racket de l'ETA. Bizarre son passage à Bilbao, il met en avant le choix sportif, je partage la perplexité de Rémi sur ce motif.

Etienne Mattler

22/12/2016 à 15h43

Je trouve certaines critiques un peu dures pour l'auteur de l'interview. C'est rafraichissant de voir un jeune rédacteur passionné se lancer ainsi des défis pour amener du contenu aux Cahiers. Alors évidemment, Rémi B., en jeune pigiste enthousiaste qu'il est, a peut-être privilégié la commande à l'esprit originel et fondamental des CDF, certes. Mais bon, quand vous avez un stagiaire, vous lui demandez vraiment d'avoir la culture maison au bout de deux semaines, vous ? Alors bravo, Rémi, et continue comme ça, même avec des sujets qui paraitront convenus, complaisants, voire peu urgents aux ronchons élitistes vautrés sur leur séant, lesquels, soit dit en passant, fournissent au lectorat moins d'articles nouveaux, frais et partenariaux que toi, il me semble.

Tonton Danijel

22/12/2016 à 23h09

dugamaniac aujourd'hui à 14h32 Rien que pour le passage sur Bordeaux- Milan et la citation de Jesper Olsen, j'ai fondu. - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - C'est vrai que c'est peu banal: le mec a gagné les trophées les plus prestigieux de la planète en club comme en sélection, et le souvenir le plus fort reste ce quart de finale retour de coupe UEFA. Et comme en plus il le dit à un média espagnol (et les Espagnols ne doivent pas avoir le même souvenir que nous de ce match), on ne peut même pas lui reprocher de dire cela pour faire plaisir. En tout cas, j'aime bien cet interview, surtout dans le contexte expliqué par Rémi qui donne cette impression détachée.

 

Fugazi

23/12/2016 à 09h33

Merci Rémi pour les explications contextuelles. Cela met effectivement en perspective le contenu de l'interview. Je rejoins également la remarque de Radek : à l'inverse je suis de la génération qui a pu suivre toute la carrière de Lizarazu, et notamment ce match contre le Milan AC. Je comprends que les plus jeunes d'entre nous ont pu apprendre beaucoup de cet entretien, qui a pu donner du contenu purement sportif à une personne essentiellement médiatique de nos jours. D'autre part, je reconnais volontiers que mon jugement sur l'article était amplifié par l'image que j'ai du personnage. Il a su surfer, non seulement sur des vagues, mais sur des opportunités de jobs-pantouflages, ce qui me l'a rendu imbuvable. Les totems CdM98, écologie, identité basque, Bayern largement étalés sur papier glacé lui ont procuré des boucliers anti-critique mais ont altéré l'image du défenseur-attaquant frais que j'avais des années 90. J'avoue que j'avais adoré l'article Fronce 98 ici, qui synthétisait avec brio l'opinion que j'avais de lui. Je comprends la remarque d'Etienne : d'un point de vue émotionnel, l'obtention de cette interview relève de quelque chose d'exceptionnel pour quelqu'un qui démarre dans le monde du journalisme, et loin de moi l'idée d'en enlever quelconque mérite. Cela dit nous sommes sans doute nombreux ici à bouger notre séant - comme tu dis - et voir le résultat de notre travail et/ou activité associative évalué par des personnes étrangères à notre cercle, cela n'enlève pas à ces mêmes personnes la légitimité de pouvoir exprimer un retour.

Le forum

Les CdF : cahiers de doléances

aujourd'hui à 16h05 - Jeanroucas : Je dirais surtout qu'il est gauche. >>


Foot et politique

aujourd'hui à 15h59 - Henri Désiré Landreau : Forezjohn, la Roumanie n'est pas le Sud-Soudan, on n'est pas du tout sur ces ordres de grandeurs... >>


Aimons la Science

aujourd'hui à 15h55 - forezjohn : oui je sais il passe ton temps à raconter n'importe quoi.Sur l'évolution des décès le plus... >>


Qui veut gagner des quignons ?

aujourd'hui à 15h49 - OK Choucroute! : Si y a du monde, j'ai un quignon un peu du même genre sous la main. >>


CDF sound system

aujourd'hui à 15h29 - Le génie se meurt ? Ah mais l'mage rit : Le même qui écrivait en parlant du rap :"Pour moi c'est pas de la musique, c'est des... >>


Les stats, levant pire

aujourd'hui à 15h01 - Jah fête et aime dorer Anne : En fait, le virus, c'était tikko et c'est rsssf qui l'a bloqué. Car marche chez moi aussi... >>


Café : "Au petit Marseillais"

aujourd'hui à 14h51 - Lionel Joserien : Disons, que compte-tenu de la "suite" des événements, je m'autorise à cordialement mépriser... >>


Habitus baballe

aujourd'hui à 14h21 - Manx Martin : Quelle super entretien, merci. Il commence à parler de la délation à partir de 9'30'', mais il... >>


Le fil éclectique

aujourd'hui à 14h20 - forezjohn : accrochés aux tétons. >>


Le Ballon d'Or (ne pas le réveiller)

aujourd'hui à 13h16 - KL : Ah oui je me souviens de cette prolongation spécialement pour prendre en compte les barrages...... >>


Les brèves

Je crois que bon bon

"Laurent Blanc à Lyon, ça ne colle pas pour deux raisons" (foot01.com)

Aucun

"Euro U17 : qui sont les joueurs majeurs de l'équipe de France ?"

Autobiographie

"Ribéry : Des débuts fracassants." (lequipe.fr)

Ô Pep !

"Un pays africain rêve de Bruno Genesio !" (dailymercato.com)

Ruuuuuuuuuuuuuuuuuuud van Nistelrooy

"PSV Eindhoven : Ruud van Nistelrooy prolonge sur le banc des U19." (lequipe.fr)