auteur
Jérôme Latta

 

Chef d'espadrilles.


Du même auteur

Football Leaks : ce que le football est devenu

Une Balle dans le pied – Les Football Leaks obligent à considérer frontalement ce que les évolutions économiques du football ont fait de lui… et à quel point il est le symptôme de pathologies plus globales. 


OLpeth

05/12/2016 à 14h37

Oh purée je viens de voir la vidéo mentionnée dans l'article (les chiens de garde), il s'est pas dégonflé Pascal Praud ! Un numéro d'équilibriste de grande classe, avec remise en cause feutrée des faits (y'a pas d'inculpations !), soutien mielleux à Arfi(au cas où ils auraient tapé juste, il sera dans "ceux qui leur ont donné la parole") et une admirable volonté de faire planer une vague incertitude sur toute l'affaire et de dédramatiser les faits. Et on passe vite-vite au plus important : le clasico qui nous fait rêver (et c'est bien le plus important !). Du grand art. On sent quand même que l'affaire Cazeneuve est passée par là, sinon je sens qu'Arfi aurait plus été secoué.

Sens de la dérision

05/12/2016 à 15h23

C'était quand même mieux du temps des caisses noires.

osvaldo piazzolla

05/12/2016 à 23h42

j'ai regardé la vidéo aussi, et j'aimerais bien savoir si il y en a eu d'autres ou si c'est la seule émission qui a invité quelqu'un de médiapart ? je suis d'accord que Pascal Praud a réussi un numéro d'équilibriste, et de fait, il a plutôt (d'un point de vue rhétorique) réussi son dénigrement de l'attitude moralisatrice à deux francs de Fabrice Arfi. Si j'étais conseiller en communication de médiapart, je leur dirais d'être moins lourd la dessus. "Les victimes ce sont nous", ça décridibilise un peu une affaire par ailleurs salutaire.

Espinas

06/12/2016 à 05h57

Vous vous rendez conpte que me donnez envie de voir une vidéo de Pascal Praud (avec certes des invités)...

Josip R.O.G.

06/12/2016 à 10h26

Article faramineux et pour un coût loin d'être pharaonique.

D. Gullit

06/12/2016 à 10h41

osvaldo piazzolla 05/12/2016 à 23h42 Si j'étais conseiller en communication de médiapart, je leur dirais d'être moins lourd la dessus. "Les victimes ce sont nous", ça décridibilise un peu une affaire par ailleurs salutaire. -------------------------------------- Cette position ne m'avait pas choqué. Peut-être parce que celle de Praud était surréaliste de mon point de vue et écrasait le reste("la morale (?!)" contre "les faits"). Par contre, cette question de communication est fondamentale. Personnellement, je suis frustré car j'essaie de convaincre le fils de mon amie que ce qu'a fait son idole est un délit et qu'il mérite la sanction (et qu'il ne mérite pas cette adulation sans borne, indécente - je vis en Espagne, je suis donc un peu "victime" (pour le coup...) de la surexposition dont il jouit ici!). Mais je ne sais pas vraiment par quel biais le sensibiliser (j'ai essayé par le biais du manque à gagner pour financer crèches, écoles et hôpitaux, comme Fabrice Arfi, mais ce fut un coup d'épée dans l'eau! J'aurais peut-être dû dire que c'est à cause de CR7 qu'il n'aura pas de PS4 à Noël mais je ne me sentirai pas 100% à l'aise pour défendre cet argumentaire jusqu'au bout).

Hydresec

06/12/2016 à 10h44

Josip R.O.G. aujourd'hui à 10h26 Article faramineux et pour un coût loin d'être pharaonique. Ça m'a fait tiquer aussi, mais plusieurs dictionnaires en ligne tolèrent les deux orthographes - pharamineux étant la forme antérieure.

Josip R.O.G.

06/12/2016 à 11h41

Autant pour moi...

Bouderbala

06/12/2016 à 13h09

Tout est possible dans le football ! Gratuit sur mediapart, une infographie qui nous apprend que Lloris a négocié une prime de défaite, ou prime de buts encaissés, selon la manière de voir les choses. http://bit.ly/2g4Zp0N

suppdebastille

06/12/2016 à 13h16

Pour le coup, il n'y a rien de bien étonnant pour Lloris, il touche une prime de participation à un match. J'ai crû en lisant ton post qu'il touchait une prime pour perdre le match. Pour répondre à D.Gullit, je pense que c'est très difficile à convaincre quelqu'un. Je suis vraiment étonné et à vrai dire choqué de lire ou d'entendre régulièrement des commentaires sur cette affaire à base de "on ferait la même chose à leur place" ou "les hommes politiques s'en mettent plein les poches et eux on leur reproche rien". Après, il me semble l'avoir déjà dit mais on est tous un peu complices de ce système devenu complètement fou et amoral en payant des abos au stade ou à des chaines de télé .

 

Bouderbala

06/12/2016 à 13h20

suppdebastille aujourd'hui à 13h16 OK, il gagne plus si l'équipe gagne, mais au bout du compte ça revient à une prime de participation au match. Ce qui reste un grand défi pour moi sur le plan logique.