auteur
Christophe Kuchly


Dé-Manager, qui parle dans Vu du Banc et écrit pour l'AFP et dans La Voix du Nord.


Du même auteur

Réforme de Ligue des champions : la lente mort de l'aléa sportif

C'est officiel: les quatre meilleurs championnats à l'indice UEFA enverront leurs quatre meilleurs clubs en C1 dès 2018. Si l'incertitude sur un match n'est pas encore tout à fait morte, cette décision va encore agrandir le fossé entre les riches et les autres.


dugamaniac

29/08/2016 à 14h20

Ah d'accord, je me demandai comment la ligue française avait réussi à se faire pigeonner en étant exclu du deal. Perso, je n'arrive plus à m'intéresser à la ligue des champions depuis quelques années. Comme Tricky, je les encourage à aller le plus loin possible dans leur ridicule approche business du foot en espérant que cela aboutisse au grand Soir.

Parisiano

29/08/2016 à 14h34

Il n'y aura jamais de grand soir. Parce que les medias arriveront à te le survendre , toujours. Ceux qui regarderont ne seront plus les supporters, mais ceux à qui on aura dit "si tu n'as pas vu, tu ne vaux rien".

myjupiler

29/08/2016 à 16h03

En Europe, il n'y a déjà plus moyen de voir des matchs de la CL en clair, la coupe du monde suit la même tendance, le spectateur anglais se saigne pour aller au stade alors que les clubs sont toujours plus riches, etc... Ce qui est en train de se passer, c'est que les gros clubs européens finiront par jouer pour un public au moyen-orient ou en Asie qui aura les moyens de payer son abonnement au câble et non plus pour un public local. Enfin si, le public sera local puisqu'ils iront jouer leur match là-bas. Ca a déjà commencé d'ailleurs, entre les tournées d'été, les supercoupes de chaque pays délocalisées... Dernier étape, les clubs chinois achèteront les meilleurs joueurs, voire des clubs européens entiers, et peut-être que la CL s'effondra d'elle-même (on peut rêver...) et tout repartira comme en 50 :)

fabraf

29/08/2016 à 19h43

Déçu par l'article... enfin, jusqu'au dernier paragraphe. Je le trouve convenu (il aurait pu être écrit en 92, en 97, 2003, etc) et n'expliquant pas les raisons de cette énième réforme. Surtout il rate sa cible car le Bayern, le Barça ou le Real ne sont pas spécialement concernés par cette réforme (depuis quand n'ont-ils plus terminé en dehors des 3 premiers ?). Ainsi, il ne faut pas "accuser" Rummenigge ou Theodoridis mais plutôt... Leicester ! 1) Leur titre de champion a fait plaisir à tous les supporters anglais, britanniques et même européens (enfin j'espère). Même les gros étaient contents (plus de retombée médiatiques pour la PL) et le conte de fées devait s'arrêter là. Sauf que ce trophée leur donne aussi un ticket pour la LdC. Or là, les ManU (surtout), ManCity, Arsenal, Chelsea et Liverpool ont fortement tiqué. D'ailleurs les premières rumeurs d'une nouvelle réforme sont partis de Londres avec une réunion de ces 5 clubs en février dernier. Les "gros", au vu de leur investissement régulier sur le marché des transferts européens et de leur budget voulaient obtenir des places d'office, quelque soit leur classement. Cela leur a été pour l'instant refusé, sans que j'en connaisse les raisons, mais ils vont nul doute revenir à la charge : ces clubs ne peuvent pas risquer que des Tottenham ou des West Ham viennent perturber leurs futures retombées financières. 2) Cette réforme "Leicester" peut être aussi appelé réforme "Wenger". En effet, elle consacre sa stratégie d'assurer une présence annuelle en LdC sans véritablement de chances de gagner cette compétition ou la PL. Si les supporters des Gunners (anglais) tiquent sportivement, économiquement le club a tout bon, faisant chaque année l'investissement minimal pour se maintenir dans le top 4. 3) Enfin cette réforme est une grande défaite pour le football français. - Politique tout d'abord car l'UEFA via l'ECA n'a pas considéré qu'il disposait de clubs assez "bankables" pour leur offrir 4 tickets comme à l'Italie (vendredi sur le Café, j'écrivais que l'OM offrait un faible ROI). - Sportif ensuite car, en étant au-delà de la 5e place à l'indice, à cause d'une baisse de compétitivité de ces clubs et d'une C3 jouée par-dessus la jambe, la LFP ne s'est pas donnée les moyens de critiquer cette réforme - Politique mais cette fois interne à la France : Aulas, membre influent de l'ECA (vice-président je crois), pense que les 2 places iront au PSG et à son club. En clair, à tort ou à raison, il ne voit plus Monaco le menacer pour décrocher la place directe pour les poules. Dans son business plan, l'ASM se contenterait-elle de naviguer entre LdC et C3 ? Aucune idée. Mais je ne doute pas que si Aulas se trompait, il ressortirait rapidement l'argument fiscal auprès de l'UEFA cette fois. Et si un autre "gros" type Marseille, Bordeaux, Lille trouvait un repreneur avec les reins solides, je ne suis pas inquiet : Aulas et la LFP viendraient toquer à la porte de l'UEFA. En conclusion, je ne donne pas une longue durée de vie à cette réforme, jusqu'à la prochaine "surprise" en PL.

Luis Caroll

29/08/2016 à 19h51

Je comprends pas bien en quoi cette réforme résout le problème des gros anglais ou les protège de l'apparition d'un Leicester ou d'un Tottenham. Leicester prend une place à un gros aujourd'hui, il la prendra toujours après la réforme.

Radek Bejbl

29/08/2016 à 20h13

Je ne comprends pas trop l'argumentation non plus, ni la critique sur sa temporalité car le coeur de l'article se concentre sur des idées (fanbase en Asie qui pousse à adapter les stratégies commerciales, écart entre les gros et les autres, création de l'ECA et sa reconnaissance par l'UEFA, explosion des droits télés en PL et teneur d'une réforme qui contredit la précédente) très récentes. Je n'écris rien qu'on ne sache pas en 2016 mais je ne vois pas comment de tels trucs pouvaient être affirmés en 2003 (année où Barcelone termine 6e et l'Italie domine le foot européen) et encore moins en 1992. Il suffit de voir les totaux de points du Real et de Barcelone depuis 2010 pour comprendre que le foot a changé, même avec les mêmes dominants ambitieux qu'avant.

fabraf

29/08/2016 à 20h26

Pareil ! Les clubs anglais les plus riches, instigateurs de la réforme, n'ont finalement rien obtenu. Pourquoi l'ont-ils acceptée ? D'où mon sentiment en conclusion que ce mode de qualification ne va pas tenir longtemps : les 4 places actuelles ne leur suffisent déjà pas. Sinon les clubs les plus riches ne veulent pas jouer contre les Aston Villa, Werder Brême, Steaua Bucarest, Sampdoria, OM, Anderlecht... Pas en raison de leur palmarès, ils sont tous vainqueurs de CE, mais à cause de leur faiblesse économique. Au lieu de réparer la fuite avec une simple rustine, pourquoi l'UEFA n'y va pas franchement et ne créer pas une 3e compétition spécialement pour cette quinzaine de clubs qui rêve de s'affronter toutes les semaines ?

fabraf

29/08/2016 à 20h37

(Répondais-je à Luis) @Radek Ton article n'est pas faux, il est juste intemporel : tu aurais pu écrire après l'ouverture aux 2e, aux 3e puis aux 4e, la 2e phase de poules. Tu parles de la fanbase en Asie, mais pour l'instant l'argument ne tient pas pour la LdC. En effet, seul les championnats nationaux proposent des matchs à 12h, soit en prime time en début de soirée en Asie. Dans cet article tu ne donnes pas les raisons qui ont poussé à cette réforme : les clubs anglais ont menacé de faire scission si aucun changement n'était adopté. Quand à évoquer le Bayern, pourquoi pas, mais dans ce cas il faut rappeler que le tirage au sort des 1/8e (seulement ?) prendra en compte le coefficient club, à leur demande. Après, je me doute bien qu'il est plus facile de critiquer que d'écrire un article :)

djay-Guevara

29/08/2016 à 20h48

C'est royal quand meme. Si t'as 4 clubs, ben tu marques plus de points UEFA, du coup tu risques moins de reculer donc tu stabilises le quatuor. A moins que ca soit une moyenne de points par clubs et pas par pays. Quant aux places, je crois que les ligues disposent de X tickets a distribuer comme bon leur semblent. Il me semble que le Real vainqueur de la C1 en 2001(?) prend la place du 4eme pour pouvoir defendre son titre a la discretion de la ligue espagnole. En France, le finaliste de la CdF n'est plus automatiquement qualifié en C3 si le vainqueur est qualifié pour la C1, et la place revient au suivant en championnat. Bref, je ne sais pas ce qui retient encore la PL et le Calcio de distribuer ces places a qui qu'elles veulent. Quant a Aulas, j'avoue que je me demande s'il est a ce point sur de finir 2eme 3 ans sur 4 minimum pour accepter le deal. A moins que le 3eme soit toujours qualifiable.

Radek Bejbl

29/08/2016 à 21h21

fabraf, je ne parle pas des clubs anglais voulant faire scission car je n'ai lu ça nulle part (hormis un truc du Sun qui a été réfuté par les clubs alors que Rummenigge avait déjà commencé un lobby pour réformer la LDC depuis un moment, notamment en Italie). Publiquement, le Bayern a milité pour une réforme depuis des mois pour pouvoir rivaliser avec les clubs anglais, dont la puissance financière n'était pas compensée par les gains de la C1. De même l'Asie est évoquée pour un point précis : la démonstration que des résultats serrés ne sont absolument pas requis pour attirer l'intérêt, ce qui ne motive donc pas les gros à vouloir que le gouffre avec les autres se réduisent. Comme dit plus haut, je ne vois rien d'intemporel hormis l'intro et le fait que les riches veulent l'être encore plus, ce qui est une vérité générale. Le foot d'il y a 10 ans n'avait pas grand-chose à voir avec celui-là.

 

Khalil Gibran

29/08/2016 à 21h28

djay-Guevara aujourd'hui à 20h48 Quant a Aulas, j'avoue que je me demande s'il est a ce point sur de finir 2eme 3 ans sur 4 minimum pour accepter le deal. A moins que le 3eme soit toujours qualifiable. --------- Aulas il gagne qu'au pire, s'il est 3ème, il n'a qu'un tour qualificatif, qui ne sera ni contre un club anglais, ni contre un club allemand, ni contre un club italien, ni contre un club espagnol. Donc quand bien même son club finit 3ème, il augmente significativement ses chances d'aller croquer le gâteau quand même. Pourquoi aurait-il dû râler ?

Le forum

Changer l'arbitrage

aujourd'hui à 10h09 - Tonton Danijel : Le Stade Rennais s'est juste vu refuser un but, ils ont découvert qu'on ne peut pas jeter un... >>


Paris est magique

aujourd'hui à 09h57 - Panda : Je pense que ça vient du simple fait que le monde du foot est coupé en deux depuis... bon quasi... >>


Dans le haut du panier

aujourd'hui à 05h05 - Lucho Gonzealaise : Oui pareil, ça m'a presque soulagé de les entendre pendant le match, ça a un peu adoucit la... >>


Etoiles et toiles

aujourd'hui à 02h17 - Tricky : A part ça, la version longue de Loro (le Sorrentino sur Berlusconi) est dispo sur OCS et c’est... >>


Le fil prono

aujourd'hui à 01h57 - Westham : Coty Week 2Cardinals@Ravens 13-24Chargers@Lions 17-20Colts@Titans 13-1749ers@Bengals... >>


L2, National, CFA... le championnat des petits

aujourd'hui à 01h38 - Maniche Nails : Cool, à bientôt le retour des derbys Seat - Rica Lewis >>


Scapulaire conditionné

aujourd'hui à 00h15 - Yul rit cramé : C'est ton avis SOS, je pense qu'avant d'être proche du 3-0 en fin de match, on est passé tout... >>


Observatoire du journalisme sportif

14/09/2019 à 23h31 - Schizo retourné : Si c'était le cas, heureusement qu'il ne fut pas latéral. Parce qu'avoir FR2 ou FR3 sur les... >>


Au tour du ballon ovale

14/09/2019 à 23h15 - SocRaïtes : Qu'attendre d'un peuple qui met de la laque sur les immatriculations ... Serait-ce pour écarter... >>


Parties de campagne, bières, et football...

14/09/2019 à 22h25 - balashov22 : J'irai faire quelques frappes tout seul, mon kiné m'a conseillé de reprendre progressivement,... >>


Les brèves

Je crois que bon bon

"Laurent Blanc à Lyon, ça ne colle pas pour deux raisons" (foot01.com)

Aucun

"Euro U17 : qui sont les joueurs majeurs de l'équipe de France ?"

Autobiographie

"Ribéry : Des débuts fracassants." (lequipe.fr)

Ô Pep !

"Un pays africain rêve de Bruno Genesio !" (dailymercato.com)

Ruuuuuuuuuuuuuuuuuuud van Nistelrooy

"PSV Eindhoven : Ruud van Nistelrooy prolonge sur le banc des U19." (lequipe.fr)