auteur
Jérôme Latta

 

Chef d'espadrilles.


Du même auteur

Éloge de la mélancolie du supporter

Une Balle dans le pied – La déprime d'après-défaite est pour le supporter une compagne aussi vieille que sa passion. Une maladie infantile impossible à raisonner, mais qu'on aurait tort de soigner. 


Ba Zenga

22/07/2016 à 00h47

Merci Jérôme, tu as très bien résumé ce que je ressens (encore). Rha, fait chier...

Bouderbala

23/07/2016 à 08h34

Merci, et bravo d'avoir si bien décrit notre condition de pauvres hères incompris, abattus mais pas resignés. Totalement masos. À traduire dans toutes les langues !

 

Kara Bourré

25/07/2016 à 15h02

Merci, j'ai bien aimé ce texte. Qui résume assez bien mon sentiment post finale. A chaque fois, je tente de me persuader que c'est ne que du foot, mais rien y fait j'ai toujours cette boule au ventre le jour de la finale et le résultat influe directement sur mon humeur les jours/semaines qui suivent.