auteur
Plumitif

 

Alias Dominique Rousseau, ancien journaliste de l'Équipe.

Forumiste des Cahiers depuis 1999.

Les Coulisses du foot business


Du même auteur

Comment Doyen Sports joue à cash-cash

Le fonds d’investissement au cœur de la bataille du TPO, qui a ses entrées à l’OM, est un modèle d’opacité: montage de douze sociétés, prête-noms, sociétés écrans… Enquête sur ce brouillage de pistes à l’aide des documents révélés par Football Leaks.


plumitif

21/12/2015 à 15h54

Je me suis efforcé de rendre l'ensemble le plus compréhensible possible. Et l'infog' par les Cahiers va dans ce sens. C'est très complexe, c'st clair. Je suis d'accord avec: Roy compte tout et Alain paie rien aujourd'hui à 12h02 "C'est typiquement le genre d'organigramme qu'il faut refaire soi même pour bien piger toute les implications. Parce que le lire comme on lit un article "habituel", en consommateur comme le dit Jamel, c'est clairement impossible. Le sujet mérite en tout cas un point de départ bien documenté comme celui-ci"

Coach Potato

21/12/2015 à 17h44

3615 Infogreffe Pour commencer, un grand merci à Plumitif pour sa série d'articles / blogs / leaks / liens vers mega. Une mention spéciale pour les liens vers les pièces juridiques, compte-rendu d'agex et autres modifications de statuts pour la nomination de mandataires sociaux A, B et Bbis. J'ai passé ma journée à jouer à 3615 Infogreffe à Malte et à me renseigner sur la simplicité de ses statuts de société et sa remarquable fiscalité. J'ai également découvert qu'on pouvait créer une taule à Malte avec trois personnes dont une morale de type unipersonnelle pour à peine plus de mille euro avec des statuts hyper simples. Comme disent les jeunes: Lol! En revanche, je ne qualifierai pas la structure juridique d'opaque mais de complexe. Les personnes apparaissent tout de même sous leur propre nom es qualité de mandataires sociaux ou de détenteur de part sociale dans des boîtes qui sont parfois limite Sarl. Par contre, s'il n'est pas interdit d'effectuer des prêts entre filiales, en pratique, le mode de rémunération sous forme de remboursement de prêt est moyen. J'ignore si cela permet de contourner une quelconque législation sans faire de facture mais l'IS à Malte est de 35% en local donc cela peut éviter de faire du net imposable, surtout si le bénéfice est rapatrié de l'extérieur de l'île. Ils ont une fiscalité très arrangeante qui les rend très populaire dans l'UE. Toutefois, j’appréhende le troisième volet de la trilogie. Sans présumer une quelconque malhonnêteté qui s'étendrait au-delà du conflit d’intérêt, restons mesurés, est-il possible à terme de voir l'influence de la galaxie interférer sur les résultats autres que financier des clubs. Par ailleurs, la fiscalité maltaise en fait le siège social tout désigné pour des sociétés de paris en ligne. Il n'est pas impossible de voir des entreprises s'implanter avec les deux volets de l'activité: Négoce joueurs avec droit à l'image et pari en ligne. On se souvient d'un fait divers sordide, l'assassinat à coups de marteau sur un couple de ressortissants asiatiques à Londres. Peut-être regretterons-nous l'époque Doyen comme le bon temps. Et j'ajouterai une réflexion personnelle: Les clubs qui choisissent de faire appel au TPO ou acceptent de valoriser un catalogue d'agent le font de leur plein gré. Des gens doivent y trouver leur compte et pas seulement à Doyen ou autres. Pour rappel, les noms et même les numéros de passeport (obligatoire) apparaissent dans les statuts et ils ont même une compta et des contrats de prêts. Il n'est pas certain non plus que l'on puisse tracer toutes les transactions de tous les clubs avec des personnes physiques ou morales hors de la sphère Doyen. Merci encore à Plumitif.

Coach Potato

21/12/2015 à 18h02

3615 Infogreffe Pour commencer, un grand merci à Plumitif pour sa série d'articles / blogs / leaks / liens vers mega. Une mention spéciale pour les liens vers les pièces juridiques, compte-rendu d'agex et autres modifications de statuts pour la nomination de mandataires sociaux A, B et Bbis. J'ai passé ma journée à jouer à 3615 Infogreffe à Malte et à me renseigner sur la simplicité de ses statuts de société et sa remarquable fiscalité. J'ai également découvert qu'on pouvait créer une taule à Malte avec trois personnes dont une morale de type unipersonnelle pour à peine plus de mille euro avec des statuts hyper simples. Comme disent les jeunes: Lol! En revanche, je ne qualifierai pas la structure juridique d'opaque mais de complexe. Les personnes apparaissent tout de même sous leur propre nom es qualité de mandataires sociaux ou de détenteur de part sociale dans des boîtes qui sont parfois limite Sarl. Par contre, s'il n'est pas interdit d'effectuer des prêts entre filiales, en pratique, le mode de rémunération sous forme de remboursement de prêt est moyen. J'ignore si cela permet de contourner une quelconque législation sans faire de facture mais l'IS à Malte est de 35% en local donc cela peut éviter de faire du net imposable, surtout si le bénéfice est rapatrié de l'extérieur de l'île. Ils ont une fiscalité très arrangeante qui les rend très populaire dans l'UE. Toutefois, j’appréhende le troisième volet de la trilogie. Sans présumer une quelconque malhonnêteté qui s'étendrait au-delà du conflit d’intérêt, restons mesurés, est-il possible à terme de voir l'influence de la galaxie interférer sur les résultats autres que financier des clubs. Par ailleurs, la fiscalité maltaise en fait le siège social tout désigné pour des sociétés de paris en ligne. Il n'est pas impossible de voir des entreprises s'implanter avec les deux volets de l'activité: Négoce joueurs avec droit à l'image et pari en ligne. On se souvient d'un fait divers sordide, l'assassinat à coups de marteau sur un couple de ressortissants asiatiques à Londres. Peut-être regretterons-nous l'époque Doyen comme le bon temps. Et j'ajouterai une réflexion personnelle: Les clubs qui choisissent de faire appel au TPO ou acceptent de valoriser un catalogue d'agent le font de leur plein gré. Des gens doivent y trouver leur compte et pas seulement à Doyen ou autres. Pour rappel, les noms et même les numéros de passeport (obligatoire) apparaissent dans les statuts et ils ont même une compta et des contrats de prêts. Il n'est pas certain non plus que l'on puisse tracer toutes les transactions de tous les clubs avec des personnes physiques ou morales hors de la sphère Doyen. Merci encore à Plumitif.

plumitif

21/12/2015 à 18h25

Coach Potato aujourd'hui à 17h44 Je pense que Malte est une gare de triage pour ce genre de sociétés, la proximité des paris sportifs en ligne renforçant la suspicion. Une gare de triage pour des transferts de fonds Malte, Panama, Londres. Afin de ne pas assommer (définitivement) le lecteur j'ai zappé des connections de Tonolla avec le Suisse, le Luxembourg et Lichstentein. Concernant Tonolla j'ai aussi une superbe intervention de lui et de Credence Holdings dans une affaire d'exploitation d'une mine dans la république autonome russe de Chukotka. Une négo entre une société US et des russes surveillé par la SEC, n régal. Pour les amateurs ouvrir ce lien et cliquer sur 8-K. http://past.is/zokwh

Vieux légume

21/12/2015 à 19h19

Comme d'habitude, extrêmement intéressant. Et particulièrement effrayant.

osvaldo piazzolla

21/12/2015 à 20h16

@Coach Potato, ai je bien compris ton comm si je pense que tu as dit que cette structure est complexe, ok, c'est comme ça pour le commerce international en général, c'est de bonne guerre, mais que si on veut, en plus de ça, imaginer des rapports troubles avec l'industrie du pari (ce qui semblerait pragmatiquement naturel dans une perspective de maximiser les revenus des deux côtés), il faudrait concevoir (ou révéler) une structure plus opaque que ça. c'est ça? (je précise: je n'ai aucune opinion sur la question, mais ça m'intéresserait d'évaluer quelle est la part de fantasme dans cette hypothèse) @plumitif, ta réponse signifie t elle qu'on est loin d'avoir affaire à des enfants de coeur, donc ça serait assez naïf de ne voir dans cette complexité que de l'optimisation fiscale à la Johnny Halliday?

Coach Potato

21/12/2015 à 21h00

plumitif aujourd'hui à 18h25 Et @Oswaldo Cher swap (on schedule)... Il sont bien tous ces pays accommodants. Entre les cabinets d'audits externe et les banques sises au Liechtenstein cités dans les leaks, ils sont pas embêtés par tracfin. A ce rythme, tout le monde va avoir une boîte au lettre à Malte. Mais au-delà des investissements en dehors de l'Europe (car Malte est dans l'UE!), je sépare l'optimisation et l'investissement en concession de matière première de l'influence potentielle sur le ballon. Sans accuser les têtes pensantes de ce groupe de quelque turpitude en la matière, je crains de voir un jour le combo du côté obscur se mettre en place: Entrisme dans les clubs, influence marquée sur les acteurs du jeu, acteur incontournable de l'économie. En laissant courir l'imagination, on peut penser des confrontations régulières entre clubs différents qui auraient en commun un même portefeuille joueur et entraineur. Soyons fous, les clubs en difficulté financière pourrait apporter leur concours pour de la valorisation de joueurs en échange de solution d'affacturage. Quid alors de l'équité sportive? Les instances et les détenteurs de droits ne sauraient le garantir. Et il serait délicat de prouver une quelconque entente qui de fait n'existerait plus, remplacé par une convergence d’intérêt diffuse. Personne ne trouvera rien de compromettant au fond des jardins. Et il y a les paris en ligne hors UE ou la possibilité de financer, pourquoi pas, une prise de participation dans un joueur sous forme de part sociale dont les fonds seraient d'origine douteuse. Belle opération de blanchiment en perspective. Loin de moi l'idée d'en accuser la Galaxie Doyen mais d'autres pourrait y voir une étape et pousser la logique un peu plus loin. Et on ne verrait pas les noms et les numéros de passeport dans les statuts des entreprises. Le tennis a connu des évènements fâcheux. Le foot ne resterai pas longtemps épargné de ces coups de pressions, pas du tout diffus. A ce niveau, ce type de société devient un cheval de Troie au coeur du jeu. Il serait alors difficile de porter un quelconque crédit à un championnat qui ne serait pas protégé de fait par le montant de ses droits TV. En en plus, mon petit doigt me dit que le dernier obstacle à l'arbitrage video vient de sauter avec le boss du niveau. Et pour les JO, les agences de notation ont abaissé la dette souveraine brésilienne à Junk. Si l'on ne légifère pas pour contraindre le TPO, on aura à terme une bourse aux joueurs à Shanghai sous dix ans.

plumitif

21/12/2015 à 21h07

osvaldo piazzolla aujourd'hui à 20h16 Mon ressenti c'est qu'il s'agit d'une organisation soigneusement borderline. C'est de l'optimisation fiscale, de l'optimisation poussée au max des paradis fiscaux, de l'opportunisme requin. Tout concorde (Tonolla), une société (Winbets) à la même adresse que la plupart des entreprises liées à Doyen à Malte, pour laisser penser qu'il y a un lien avec les paris sportifs. Mais il reste au final un flou juridique qu'un avocat pointure de Doyen va victorieusement exploiter. C'est plus le cynisme qui m'effraie. En Europe, la longueur de la laisse de Doyen avec les clubs est disons "civilisée". Mais le cas Twente découvre tout de même les dents acérées du système. Il suffit d'un dirigeant soit benêt ou complice pour qu'un club soit dans les ennuis. Au Brésil, c'est beaucoup plus brutal. En Europe, c'est Nelio Lucas qui officie. Il sait se tenir même s'il pratique la danse du cobra avec Labrune. Au Brésil, Renato Duprat y va avec beaucoup moins de précautions. Doyen, c'est une entreprise de cynisme qui guette en permanence les failles de la cible comme tous les fonds d'investissement. L'essentiel des litiges qui les opposent aux clubs devant le TAS, ils les gagnent. Le foot est un monde de requins, et ce sont eux les plus redoutables.

 

plumitif

21/12/2015 à 21h12

Coach Potato aujourd'hui à 21h00 D'accord sur tout. Il se met en place une régulation parallèle dans la dérégulation qui est très inquiétante. Tu as tout résumé là: "A ce niveau, ce type de société devient un cheval de Troie au coeur du jeu."

Sur le fil

"Seuls 30% des abonnés n’ont pas pu voir le match et ma gueule dans les tribunes." https://t.co/bSjOyE8EnZ

"On peut pas discuter avec eux." Alors: - c’est pas ça, "discuter"; - les arbitres sont pas là pour "discuter"; - t… https://t.co/jwgn3dbw68

RT @WillyTheKiid: « J’ai vu dans les yeux de M.Buquet un triangle avec un œil au milieu. Je l’ai vu de mes propres yeux » Mbappé furieux en…

Les Cahiers sur Twitter

Le forum

Le Calcio, du foot qui te botte

aujourd'hui à 08h12 - Tricky : (ah je me souviens il était extraordinaire sur Championship Manager 4 -le prédécesseur de... >>


Dans le haut du panier

aujourd'hui à 08h06 - Tricky : Ah oui j'ai regardé contre Lillard & co, et comment dire ? Ca faisait longtemps que je n'avais pas... >>


Les enfants de la bulle

aujourd'hui à 07h44 - le Bleu : Je n'ai pas d'autres séries en tête.---Ben... Tintin ?Parce qu'on fait quand même sa... >>


L'empire d'essence

aujourd'hui à 05h26 - Run : Bah, l’ingenieur n’a pas rattrappe les plus de 10 secondes sur Vettel...Par aileurs, la... >>


Gerland à la détente

aujourd'hui à 02h32 - LYon Indomptable : Il nous casse les bonbons le Trezeguet du pauvre, notre cantatrice blonde dominicaine, à garder... >>


Paris est magique

aujourd'hui à 01h50 - Lucho Gonzealaise : Ce qui me choque, c'est surtout la façon dont c'est dit. Effectivement, ce n'est pas le premier et... >>


Tu sais ce qu'il te dit Casimir ?!

aujourd'hui à 01h17 - Kurby Bocanda Barcelona : Non mais c'est le soulagement, à un moment j'ai eu peur qu'on se fasse griller par Rennes.Et puis... >>


Café : "Au petit Marseillais"

aujourd'hui à 00h56 - L'héroïk Cana : Aaah c'est vrai qu'il est usant ce sport ...C'était beau mais ça finit sale, comme trop souvent... >>


Etoiles et toiles

aujourd'hui à 00h30 - impoli gone : 85mn pour raconter 45s de film, 78 plans et 52 coupes.Super documentaire ce soir sur Arte qui... >>


LA GAZETTE : Les gestes / Les antigestes

aujourd'hui à 00h19 - De Gaulle Volant : Deux actes, oui. >>


Les brèves

No country for old Maine

"Sans Rivière à Angers." (lequipe.fr)

Kanté pas dans le disert

"Kanté a laissé un vide." (lequipe.fr)

La lettre du QI moqué

"La lettre émouvante de Cristiano Ronaldo à propos de son enfance." (lequipe.fr)

Kylian aime bipper

"PSG : C’est quoi la montre de Kylian Mbappé ?" (sportune.fr)

Joueur dudit manche

"Une star du porno sponsorise un club de district." (footamateur.fr)