auteur
Plumitif

 

Alias Dominique Rousseau, ancien journaliste de l'Équipe.

Forumiste des Cahiers depuis 1999.

Les Coulisses du foot business


Du même auteur

Un mercato à malices

En période de transferts, les clubs rivalisent d’ingéniosité pour s’adapter aux réglementations ou les contourner en inventant de nouveaux usages. Cet été, deux pratiques s’installent durablement: la clause d’intéressement automatique à la revente et le prêt payant avec option obligatoire d’achat.


Marius T

15/07/2015 à 09h48

La saison 2106/2015, je te suspecte de vouloir remonter le temps. A l'époque où le joueur restait sur le banc pour ne pas valider l'année supplémentaire de contrat, où le copain devenait international pour activer la clause d'augmentation. Plum, je reviens encore une fois sur le sujet des contrat de joueur où je n'ai pas de réponse. Qui peut empêcher le club de signer un contrat au minimum syndical et un autre contrat entre une société tierce (Qatari par exemple) et le joueur sans visibilité pour les instance ?

Marius T

15/07/2015 à 09h48

2016/2015 zut !!

plumitif

15/07/2015 à 10h44

Marius T aujourd'hui à 09h48 Si les instances ont tendance à roupiller, il convient quand même que les contrats qui lui sont présentés aient un minimum de cohérence. Et à part ça, si un club passe un contrat occulte avec une société tierce, ce club se met en totale dépendance.

osvaldo piazzolla

16/07/2015 à 04h04

il y a un truc qui existe en Espagne (et en Angleterre aussi il me semble) mais qui n'a pas l'air d'exister en France, c'est le "buy back price". Je suis un gros club, je vends un jeune espoir qui (j'estime) ne peut pas percer à court terme. je le vends au lieu de le prêter, ça me fait de l'argent, et si le joueur se met à exploser, j'ai prévu dans le transfert un "prix de rachat" à ma discrétion et sans que le club à qui j'ai vendu ne puisse rien dire. L'autre druc drôle qui vient de se passer avec Alderweilder (ortograf approx) c'est le prêt avec option d'achat mais avec option pour le club prêteur de racheter l'option d'achat, ce qui a abouti à un bordel pas possible entre l'Atleti, Southampton et Tottenham...

plumitif

16/07/2015 à 11h08

osvaldo piazzolla aujourd'hui à 04h04 Ce "buy back price" avait été inscrit en clause lors qu'Arsenal avait transféré Fabregas à Arsenal. Sous une autre appelation: "“right of first refusal”. Une clause qu'Arsène Wenger n'a pas fait jouer lors du retour de Fabregas en PL. Pour Alderweireld, l'Atletico Madrid l'avait prêté à Southampton avec deux clauses. Option d'achat par Southampton de 9,7 M€. Rachat de cette option d'achat par l'Atletico Madrid de 2,1 M€. Sauf que Tottenham a fait une offre de 16, 4 M€ et que selon Southampton dans un premier temps, l'Atletico Madrid n'avait pas fait jouer sa clause de 2,1 M€ avant de considérer l'offre de Tottenham. Tout s'est terminé ainsi. Après avoir évoqué une action légale contre l'Atletico Madrid, Southampton y a renoncé en évoquant le fait que le club madrilène s'était comporté de manière très professionnelle. En clair Southampton a reçu un dédommagement financier.

Espinas

17/07/2015 à 09h59

La clause d'Arsenal, c'est la même clause que Lyon avait sur Loïc Rémy: si le club vendeur (Nice à l'époque) accepte une offre d'un autre club, le club d'origine a le droit de faire la même offre et de négocier avec le joueur. Bon, l'OM avait fait une offre jugée trop chère par l'OL, et on a acheté Bafé Gomis durant cette folle intersaison 2009.

 

osvaldo piazzolla

17/07/2015 à 16h03

Donc l'OL avait gardé une main sur Rémy. Par contre, dans le cas de Rémy ou de Fabregas, le montant du prix dans le sens retour n'est pas fixé à l'avance si je comprends bien ? Alors que dans le "buy back price", ce n'est pas "en cas d'offre de quelqu'un d'autre", c'est quand on veut et à un prix fixé à l'avance, iirc.

Sur le fil

RT @tleplat: Cet inquiétant "entraîneur étranger" https://t.co/Vfk5rKaBrV via @Eurosport_FR

Publication de la thèse "Analyse statistique de tous les types d’objets utilisables par des enfants pour jouer au f… https://t.co/6y09urhryr

RT @RemiBelot: Apparemment l'écharpe de foot serait devenue un accessoire de mode (en attendant le bonnet). https://t.co/aq7ALudv8g

Les Cahiers sur Twitter

Les brèves

Adolphe un mec

"Un scandaleux tifo à la gloire d'Hitler." (football.fr)

Fanchone week

"Dupraz : 'Dix mannequins toulousains sur la pelouse'." (lequipe.fr)


Lâche investigation

"Pierre Ménès tacle Elise Lucet." (20 minutes)

Gerrard Majax

"L'excuse magique de Steven Gerrard." (lequipe.fr)

Retour au lycée

"Messi : une première en quatre ans." (sports.fr)