auteur
Julien Momont

 

Journaliste SFR Sport. Membre encarté des Dé-Managers


@JulienMomont


Du même auteur

Trois propositions pour améliorer la gouvernance de la FIFA

Le départ prochain de Sepp Blatter ne résoudra pas tous les problèmes qui gangrènent l'instance dirigeante du football mondial. Voici trois propositions qui, sans constituer une révolution, contribueraient à améliorer son fonctionnement.


Zorro et Zlatan fouillent aux fiches

04/06/2015 à 01h35

Je crois qu'il y a méprise sur la valeur des PIBs. Celui de l'Espagne est de 1,400,000,000,000 USD environ. Le budget de la FIFA est de 1,500,000,000 USD environ. 1000 fois moins. La FIFA serait au niveau des Seychelles ou du Belize, dans les 170èmes de la liste.

Sens de la dérision

04/06/2015 à 08h50

Je ne sais que penser de la proposition 1. D'un côté ça semble une bonne idée, d'un autre ça veut dire privilégier les "gros" ce qui me semble aller à l'encontre d'un football pour tous. Donner plus de voix à un pays comme l'Allemagne (ou la Chine) pourrait favoriser un entre-soi de pays "riches" non ? J'y pense depuis plusieurs jours et je ne parviens à en tirer une conclusion claire. Est-ce qu'à la LFP il faudrait privilégier les clubs qui ont le plus de supporters par exemple ? Je pense aussi à la facilitation pour les champions des pays européens autre que le G5 de disputer la LDC qui a permis, si je ne m'abuse, à Platini de récolter les voix de ces pays. Un bien pour un mal ? Un mal pour un bien ? Je n'en sais rien.

Yohan Cowboy

04/06/2015 à 08h51

Exact j'ai sauté une virgule, et à la réflexion ça m'apparaît quand même beaucoup plus logique.

Zorro et Zlatan fouillent aux fiches

04/06/2015 à 09h25

Ca reste évidemmment gigantesque, mais c'est vrai que j'aurais tendance à placer l'influence géopolitique réelle de la FIFA bien au-dessus de celle d'un état comme les Seychelles.

suppdebastille

04/06/2015 à 09h34

Le point 1 a beau être tourné dans tous les sens, ce n'est pas simple de trouver la bonne solution. En tout cas (je copie colle ce que j'ai écrit sur un autre fil), une représentation par rapport au nombre de licenciés est un non-sens total, ça favorise largement les pays riches. Le nombre de licenciés est surtout proportionnel à la richesse et donc aux infrastructures du pays. Tous les gamins d'Afrique jouent au foot dans les rues mais peu sont licenciés. Le parlement européen semble un modèle intéressant avec un nombre de députés proportionnel à la population, donc pourquoi pas une espèce de parlement de la FIFA sur le même moule? L'inconvénient étant que dans ce cas des pays gigantesques comme la Chine et l'Inde mais des nains en matière de football se retrouveraient avec les plus gros bataillons d'électeurs . Au final, il est vraiment très compliqué de trouver un système juste.

Zorro et Zlatan fouillent aux fiches

04/06/2015 à 09h52

C'est sûr qu'entre le système actuel où on achète les voix de Nauru et Anguilla et un système type Conseil de Sécurité de l'ONU (Brésil, Allemagne, Italie, Argentine, Angleterre ce serait marrant tiens), difficile de voir ce qui serait le pire. Le nombre de licenciés comme dit plus haut, c'est pas forcément représentatif. Le nombre de joueurs incluant les non-licenciés, c'est pas vraiment disponible comme donnée ? Et dans les 2 cas, on peut faire confiance à Jack Warner pour dire qu'à Trinidad il y a 643 millions de footballeurs.

Yohan Cowboy

04/06/2015 à 10h00

Je pense qu'il y a un juste milieu à trouver : ne pas pondérer en respectant totalement l'échelle de différence, comme je le précise dans l'article. On peut aussi inclure dans le calcul les non licenciés ou un ratio joueurs/population du pays. Ça pourrait être compliqué (et ouvrir la porte à la manipulation des chiffres fournis par les fédés) mais ça ne peut pas être pire qu'aujourd'hui où les tous petits pays sont très vulnérables, parce que le moindre projet de la FIFA chez eux pèse très lourd dans le développement de leur football.

Luis Caroll

04/06/2015 à 10h15

Ou alors on calque ça sur la nomination du Dalai Lama. De grands sages (Bergkamp, Laudrup, Bossis, Taffarel, Zola) parcourent le monde à la recherche d'un jeune qui sera l'élu, et qu'ils formeront vingt ans durant avant de lui offrir le poste à vie. Il portera également une toge (sponsorisée par Budweiser parce qu'il faut bien manger).

Full Metal Caennais

04/06/2015 à 10h21

En prenant autant de voix que le logarithme en base 10 du nombre de licenciés on arrive a un truc qui se tient à peu près. Ca donne 1-2 voix pour les tous petits pays et les plus gros ont 6-7 voix, ça ne déséquilibre pas trop. Dans ce cas, 1/3 des voix sont reparties entre les 25% des pays les plus gros.

Luis Caroll

04/06/2015 à 10h25

A l'américaine : chaque fédération organise une primaire pour désigner des candidats, puis une élection pour élire des électeurs qui éliront le président de la FIFA. A la fin, on est pas d'accord avec le résultat, on recompte, et c'est finalement celui qui a eu le moins de voix qui est élu. On envoie Cristiano Ronaldo s'entraîner au tir en Irak et en Afghanistan. A la française : on élit un gros con pour la vidéo, puis un gros con contre la vidéo, puis un gros con pour la vidéo, puis un gros con contre la vidéo. Finalement, la FIFA ne fait rien et l'Ultimate Fighting devient de plus en plus populaire. A l'italienne : Blatter redevient président de la FIFA en 2019 A la cubaine : Philip Blatter promet de mettre fin à la corruption lors de son prochain mandat de 20 ans. A la Russe : Jérôme Valcke devient président de la FIFA, Sepp Blatter devient secrétaire général. Les statuts sont préservés. On s'en remet un petit derrière la cravate. A l'Egyptienne : Michel Platini est élu à l'unanimité des voix. On l'envoie en prison et on le condamne à mort.

 

Bio-Hazard

04/06/2015 à 10h58

A la Belge : on élit 4 présidents de la Fifa, qui ont des mandats différents, mais qui se croisent, et on les laisse se débrouiller pour se mettre d'accord.

Les brèves

Je crois que bon bon

"Laurent Blanc à Lyon, ça ne colle pas pour deux raisons" (foot01.com)

Aucun

"Euro U17 : qui sont les joueurs majeurs de l'équipe de France ?"

Autobiographie

"Ribéry : Des débuts fracassants." (lequipe.fr)

Ô Pep !

"Un pays africain rêve de Bruno Genesio !" (dailymercato.com)

Ruuuuuuuuuuuuuuuuuuud van Nistelrooy

"PSV Eindhoven : Ruud van Nistelrooy prolonge sur le banc des U19." (lequipe.fr)