auteur
Les Dé-Managers

 

Christophe Kuchly, Julien Momont, Raphaël Cosmidis et Philippe Gargov. Les Dé-managers: un blog pour parler tactique – pas pour meubler –, et une chronique du jeu dans leurs cartons.


Du même auteur

Dans les cartons des Dé-Managers : #57

L'homme clé du Barça n'est peut-être pas celui que l'on croît, l'histoire d'amour entre Benitez et l'Europa League, les dernières tendances de forme des équipes et le beau message de Jürgen Klopp : déballez vite nos Cartons. Ah, et on parle aussi médecine allemande.


Radek Bejbl

21/04/2015 à 18h05

Matu : C'est pour ça que je refuse habituellement tout dialogue avec les supporters sur leur club et que je suis resté sur les forums cdf, endroit où il y a du recul. Bien souvent arrive ce qui ressemble à une distorsion de la réalité parce qu'on vit différemment les actions de la personne neutre. Il y a eu un exemple sur la matchbox de l'aller et tout le monde a nuancé tes propos. Deux solutions : soit la personne ne comprend rien au football, soit elle est simplement un peu partiale. Quand tu dis après l'aller qu'un poteau de Messi est moins une occasion que la percée de Lavezzi (exemple parmi d'autres), c'est pour moi forcément l'un ou l'autre. Donc, plutôt que d'avoir le mépris de se dire que tu ne captes rien à l'histoire, on, j'ai ici a la condescendance (le mot est exagéré) de penser que tu es un peu biaisé. En souriant parce qu'on sait ce que c'est de ne pas être tout à fait honnête avec les faits sur un sujet qui nous tient à coeur. Et que c'est pas franchement une insulte de sous-entendre qu'un supporter du PSG "survend" le PSG.

Matu-Verratti-Vieira-Touré-Clément-Cearà

21/04/2015 à 18h43

Encore mieux, parce que j'ai dit quelque chose il y a une semaine, qui n'a rien à voir (même si ça concerne le même match) tu ne peux pas prendre au sérieux ce que je dis maintenant ? En l'occurrence, tu ne démontes pas mes arguments, tu te limites à faire des attaques ad hominem. Et moi, je n'ai toujours pas compris l'argumentation de la partie sur la vulnérabilité du Barça... quand Rakitic n'est pas sur la pelouse, et comment cela fait une démonstration que le PSG a moins d'atouts que Valence pour battre le Barça, qui a pu les dominer dans le jeu... tant que Rakitic n'était pas encore rentré. Et vous faites cette analyse en vous basant exclusivement : - sur le match de mercredi pour le PSG, alors que la moitié des joueurs du PSG qui "font habituellement la différence", étaient absents et remplacés par des joueurs inexpérimentés ou hors de forme. - sur le match de samedi pour Valence, match intercalé entre l'aller et le retour du 1/4 de LdC, mais si j'ai bien compris ce que tu disais, la priorité pour le Barça, c'est le championnat, donc ils ont joué le match sans rien calculer.

Radek Bejbl

21/04/2015 à 20h16

Ah non non, je citais ça comme la preuve d'un problème endémique. Je pense sincèrement que, comme une partie du forum me considère comme un connard imbus de lui-même, tu es considéré comme un supporter optimiste et que c'est plutôt justifié. Je crois pas que ce soit franchement une attaque indigne. Ca l'est en tout cas moins que de changer mes propos une deuxième fois de suite, inventant le concept de "moins d'atouts pour battre le Barça" que je n'ai pas écrit... et avec lequel je ne suis pas d'accord ! Je répète encore que j'ai écrit "mettre en danger", ce qui ne fait pas gagner. Le Rayo aussi met plus en danger Barcelone et prend toujours 5-0. Je réponds pas par une démonstration à tout ce à quoi je suis en désaccord parce que ça n'a rien à voir avec ce que j'ai écrit et pensé, qui peut se résumer à : Valence a réussi là où Paris a échoué en étant dangereux (je concède que l'entrée de Rakitic nuance le propos... propos de deux lignes qui est une portée d'entrée de l'article, un clin d'oeil au match du soir et que j'accole du terme "semble"). Voilà ce qui me pose problème : "faible défense blaugrana", "(milieu) meilleur que ce que le barça peut proposer", "toujours très bien manoeuvré Barcelone", "très dangereux dès qu'on s'infiltrait", "pas la même intensité qu'en championnat", "styles n'ont pas changés", "match avec assez peu d'enjeu". Chaque point mériterait 3000 signes chacun d'analyse. Le premier pour expliquer que la défense barcelonaise, portée par Piqué, est énorme depuis des mois. Le deuxième expliquant que Barcelone domine bien plus les milieux adverses que Paris. Le troisième pour chercher à comprendre en quoi gagner une rencontre, la seule sans enjeu, mérite un qualificatif aussi optimiste. Le quatrième pour m'interroger sur le terme dangereux, le faible nombre d'infiltrations, et l'absence de différence par rapport à n'importe quel adversaire de Barcelone. Le cinquième pour démonter cet argument de l'intensité tant Barcelone a contrôlé et souffre parfois en championnat. Le sixième, je l'ai déjà évoqué, rappelant le changement de style. Et le septième pour noter que l'enjeu d'une première place de groupe était alors énorme. Le problème, c'est que tu sembles vexé par la comparaison, y voit une leçon que tu cherches à démontrer, et embraye en partant dans plein de directions. Et tu passes du "tu" au "vous" alors que tout les propos m'appartiennent uniquement. D'ailleurs, parmi les Dé-managers, c'est sans doute le supporter parisien le plus dur avec son équipe, moi je suis plutôt mesuré. Ca m'empêchera pas de souhaiter le meilleur à Paris tout en espérant éviter un "je te l'avais dit" si jamais ça tourne bien, ma réponse déjà prête étant "ah ben voilà ils ont copié Valence comme je l'avais demandé". Sans rancune.

Espinas

21/04/2015 à 21h30

Sur le débat psg-barça... Non rien. Incroyable l illusion crée par ce fameux 3-2 de septembre rentré ds le top 10 de l équipe. Ce n est que mon avis mais autant le psg était proche de son point haut de 2014-15 ce jour là, autant le Barça de Luis Enrique en était loin, progressant au fil des matchs bien aidé par les automatismes du trio infernal de devant. Et puis lolo Blanc quoi, c est la meme tactique de possession qu à Bordeaux.

Matu-Verratti-Vieira-Touré-Clément-Cearà

22/04/2015 à 10h44

Vexé, je ne sais pas, je trouvais surtout la démonstration incomplète, à comparer des vaches et des cochons. Si ça n'avait pas concerné Paris par effet de bord (ou deux matches que j'ai vus), je n'aurais sans doute pas relevé. J'avoue que la démonstration des barcelonais hier était plus convainquante (smiley triste). Je suis vexé maintenant, mais tu n'y es pour rien. Bon, le match d'hier était vraiment horrible. J'avais déjà trouvé les parisiens mauvais (par rapport à ce que je les sais capable de produire) lors du match aller et j'avais imputé cela aux absences. Le match d'hier était pire parce qu'on ne s'est procuré aucune occasion. Verratti a pourtant été de (très très) loin le meilleur joueur parisien hier. Je ne pensais pas que Blanc laisserait le ballon aux Barcelonais. C'était clairement une consigne tactique, puisqu'on n'appliquait aucun pressing. Je ne le comprends pas non plus, puisqu'il fallait qu'on marque 3 fois pour se sauver. J'ai l'impression qu'il voulait juste faire un score honorable et donc éviter à tout prix de se découvrir. Au final, il n'aura même pas eu l'honneur du panache. Je ne suis pas d'accord avec ce que dit Espinas, le fameux 3-2 est intervenu quand Paris était à la peine en championnat et quand le Barça était solide en Liga (aucun but encaissé sur sa dizaine (?) de premiers matches), offensivement en retrait c'est vrai. D'accord en revanche pour dire que c'est un de nos matches les plus aboutis de la saison, après les confrontations avec Chelsea.

Espinas

22/04/2015 à 11h18

Matu, je crains qu'on ne soit jamais d'accord. Pour moi, la principale différence est que l'élève Luis Enrique progresse tandis que l'élève lolo Blanc vis sur ces acquis. Du coup, un match en septembre met en présence des équipes en rodage et dans un match quasi sans enjeu (au moins pour le Barça), bien plus qu'une confrontation en avril.

Matu-Verratti-Vieira-Touré-Clément-Cearà

22/04/2015 à 13h03

Ben je suis d'accord avec ce que tu dis maintenant. Tu disais : "le psg était proche de son point haut de 2014-15 ce jour là" Tu dis maintenant : "un match en septembre met en présence des équipes en rodage" C'est un peu contradictoire.

Espinas

22/04/2015 à 14h04

Pas vraiment parce que pour moi, le PSG n'a pas vraiment progressé au cours cette saison d'où un match quasi au maximum en septembre alors que le Barça oui. Et tu me diras qu'il manquait Ibrahimovic et je te répondrai que sur son niveau cette saison, cette absence n'est pas vraiment importante dans le jeu du PSG (comme peut l'être une absence de Verrati ou Matuidi).

 

Matu-Verratti-Vieira-Touré-Clément-Cearà

22/04/2015 à 14h27

Ok, je comprends mieux. Je pense qu'on a quand même réalisé des progrès sensibles sur la période, probablement plus liés à la montée en forme physique de l'équipe qu'à une véritable maturation d'un projet de jeu.

Les brèves

Je crois que bon bon

"Laurent Blanc à Lyon, ça ne colle pas pour deux raisons" (foot01.com)

Aucun

"Euro U17 : qui sont les joueurs majeurs de l'équipe de France ?"

Autobiographie

"Ribéry : Des débuts fracassants." (lequipe.fr)

Ô Pep !

"Un pays africain rêve de Bruno Genesio !" (dailymercato.com)

Ruuuuuuuuuuuuuuuuuuud van Nistelrooy

"PSV Eindhoven : Ruud van Nistelrooy prolonge sur le banc des U19." (lequipe.fr)