auteur
Gilles Juan

 

Footballeur du dimanche et philosophe de comptoir. @Gilles_Juan


Du même auteur

Pourquoi le foot est plus difficile à arbitrer que les autres sports

Le foot est peut-être le seul sport où ce qui est sifflé ressemble énormément à ce qui ne l’est pas. Même dans le rugby, où beaucoup de phases ne ressemblent à rien, il reste très confortable d’arbitrer.


osvaldo piazzolla

16/04/2015 à 04h34

Brillamment pédagogique. J'ai récemment découvert un exemple tordu qui va dans ce sens. Quand Eric Bailly s'est levé le ballon pour le passer de la tête à son gardien lors de la dernière CAN, j'ai halluciné quand l'arbitre a sifflé faute. Pitch m'a expliqué que ce geste est effectivement sanctionné car considéré comme détournement de la règle donc tricherie, et là je me suis dit : "comme si c'était pas déjà compliqué pour l'arbitre de devoir tout interpréter dans le cerveau des joueurs, il faut encore que le Board (ou les commisiions de recommandations au arbitres ?) en rajoute une couche dans des perversités anecdotiques".

sansai

16/04/2015 à 04h45

"[1] Néanmoins, dans le cas des tacles et des contacts en général, la question de l'intentionnalité du geste (par exemple, la volonté de "jouer le ballon" ou même le fait de la toucher) n'entre pas en ligne de compte" Je vais chipoter un peu, mais je suis pas tout à fait d'accord. Il y a toujours une intention qui est sanctionnée. Un contact violent mais complètement involontaire et accidentel n'est pas sanctionné (exemple, un choc tête contre tête lors d'un duel aérien où les deux joueurs disputent manifestement le ballon de façon régulière). Ce n'est pas nécessairement l'intention de faire mal qui est sanctionnée, mais c'est toujours un geste clairement intentionnel (par exemple se jeter avec force dans un tacle pour prendre le ballon en mettant en danger l'intégrité de l'adversaire, qu'on le touche ou non). Un peu comme on sanctionne celui qui prend le volant bourré ou qui roule à 100 km/h dans une zone habitée, alors qu'on sait très bien qu'il n'a pas l'intention d'écraser qui que ce soit, et qu'a contrario on ne va pas sanctionner quelqu'un qui est pris dans un accident grave sans avoir manqué à ses obligations de prudence et de maîtrise de son véhicule. C'est important il me semble, parce que cette notion d'intentionnalité me paraît centrale dans l'arbitrage en foot. L'idée me paraît juste être de comprendre que ce n'est pas nécessairement l'intention de blesser ou de faire faute qui est prise en compte, mais celle de commettre des gestes volontaires qui peuvent potentiellement porter atteinte à l'intégrité physique d'un adversaire ou contrevenir aux règles (le défenseur qui maîtrise mal sa course et accroche le pied arrière d'un attaquant dans la surface, par exemple, ne cherche pas nécessairement à faire faute, mais il a volontairement choisit de faire cette course et pris le risque de s'emmêler les crayons avec ceux de l'attaquant, de faire cette faute, et est donc sanctionnable).

sansai

16/04/2015 à 04h54

osvaldo piazzolla aujourd'hui à 04h34 Brillamment pédagogique. J'ai récemment découvert un exemple tordu qui va dans ce sens. Quand Eric Bailly s'est levé le ballon pour le passer de la tête à son gardien lors de la dernière CAN, j'ai halluciné quand l'arbitre a sifflé faute. Pitch m'a expliqué que ce geste est effectivement sanctionné car considéré comme détournement de la règle donc tricherie, et là je me suis dit : "comme si c'était pas déjà compliqué pour l'arbitre de devoir tout interpréter dans le cerveau des joueurs, il faut encore que le Board (ou les commisiions de recommandations au arbitres ?) en rajoute une couche dans des perversités anecdotiques". ----- Je pense pas que ce soit anecdotique. Vu le niveau technique de l'immense majorité des joueurs aujourd'hui, la passe en retrait en se levant le ballon sur la tête serait une formalité pour la plupart des joueurs, sans pression immédiate de l'adversaire, et la règle perdrait pas mal de son pouvoir le cas échéant. Cette règle a eu le mérite de faire beaucoup évoluer le poste de gardien dans le bon sens en en faisant des joueurs à part entière avec un bon jeu au pied devenu indispensable, et il est donc heureux à mon avis qu'elle soit protégée, en évitant du mieux que possible son contournement.

Paul de Gascogne

16/04/2015 à 08h15

Je souscris au propos qui tend à démontrer que le rôle de l'arbitre n'est pas de voir mais bien d'interpréter, et que les espaces de faute et de non-faute ne sont donc pas séparés par une muraille de justice. En revanche, pourquoi y opposer d'autres sports co tels que le rugby et le basket ? Il suffit de connaitre ou d'avoir pratiqué ces deux sports pour savoir que l'arbitrage y est régi par la même notion d'arbitraire (ben oui). Au rugby, c'est mis en exergue par l'arrivée de l'arbitrage vidéo qui crée souvent des polémiques quant aux décisions qui en decoulent (cf le dernier Ecosse-Galles du tournoi). Tout un tas de fautes dans le règlement sont basées sur l'intentionnalité du joueur (écrouler une mêlée, en-avant volontaire, gener intentionnellement la sortie du ballon dans un ruck,...). Et même la plus "objective" des règles, à savoir l'en-avant, se voit mâtinée d'arbitraire puisqu'on demande aux arbitres de Top 14 de juger de la volonté du joueur de faire en avant en fonction de la position des bras ! Le basket est peut-être pire encore. Pour n'importe quel footeux, c'est un sport où tu ne peux pas toucher ton adversaire sans faire faute. Dans les textes ce n'est pas loin d'être vrai. Sauf que dans les faits, les contacts sont permanents. Un pote qui arbitre au niveau région m'expliquait récemment que des le début des formations on leur expliquait qu'il ne fallait pas vouloir tout siffler, sans quoi le match s'arrêterait au bout de 3' faute de joueurs. Mais qu'il fallait instaurer son propre niveau de tolérance au début de match et garder une cohérence jusqu'au bout. Si là on n'est pas dans l'arbitraire... Je vous invite un jour à vous arrêter dans le sud des Landes, région où rugby et basket règnent en maîtres. L'accueil réservé aux arbitres, quels que soient les terrains ou les salles, est proprement gerbant. Vous seriez alors convaincus de l'inanité de vouloir séparer les arbitres en différentes castes...

OLpeth

16/04/2015 à 08h21

Très chouette article, très pédagogique. Un petit bémol cependant sur la comparaison avec le rugby : avec l'énorme quantité de règles à appliquer en même temps dans une même situation (par exemple sur un maul : le hors jeu, le plaqueur qui ralentit ou pas le jeu, le contest sur les appuis ou pas, le talonnage à la main, le passage par l'axe pour défendre, etc.), les arbitres de rugby ont quand même un sacré boulot. Ca en vient d'ailleurs à ce que parfois il y ait plusieurs fautes en même temps et l'arbitre doit choisir celle qu'il va sanctionner, avec parfois des interprétations discutables.

Sens de la dérision

16/04/2015 à 08h50

Je suis assez d'accord avec les deux dernières interventions même si j'avais deux exemples en tête : les trois pas au basket/hand et les fautes au hand où ça me semble être vraiment de l'arbitraire. Ce qui ne change rien au fond du papier et à la phrase parfaite : "La difficulté est de faire comprendre aux supporters et aux polémistes (qui n'ont aucune envie de comprendre) qu'arbitrer, c'est interpréter. C'est-à-dire, non pas délivrer la vérité ou rendre la justice, mais prendre des décisions sans lesquelles le jeu ne pourrait pas se poursuivre"

LLBB1975

16/04/2015 à 10h05

@sens Il me semble qu'au hand, la faute fait partie du jeu, hors faute dangereuse. Et n'a pas une conséquence importante : c'est une simple remise en je. Siffler la faute ou pas n'a pas un enjeu énorme. Ceci l'article est excellent.

leo

16/04/2015 à 10h09

Merci à Paul de Gascogne de son témoignage qui change des "au rrruby, on a des valeurs qu'on respecte l'arbitre et au basket, quand t'as fait faute, tu lève le bras et c'est marre". Sinon, l'auteur est sûr de son coup quand il écrit "il sanctionne simplement que l’on touche le ballon de la main volontairement, ou même, plus généralement, qu’on veuille ou fasse semblant de le faire sans nécessairement toucher le ballon". Je ne vois rien de ce genre dans les lois du jeu, il faut qu'il y ait contact (délibéré) entre le bras et le ballon. Ce que je retiens de l'article, c'est "au foot, on peut siffler n'importe quoi, c'est comme ça" et c'est ce qui se passe sur les terrains (le cas de l'action dans la surface où tout peut se siffler du carton jaune pour simulation à l'attaquant au péno+rouge pour le défenseur/gardien...). Ça donne un côté aléatoire au football qu'on trouvera plus ou moins plaisant.

syle

16/04/2015 à 10h34

LLBB1975 aujourd'hui à 10h05 ----------- J'aurais tendance à dire que c'est exactement le contraire. Au hand énormément plus qu'au football, la possession du ballon a d'énormes chances d'amener un but. Une faute sifflée en ta faveur te permet de garder ou de gagner la possession du ballon, ce qui constitue en soi un avantage énorme. Et les situations qui prêtent à interprétation et qui permettent de siffler faute ou non sans qu'il y ait nécessairement scandale sont légion. Dans un match de hand, tu pourrais siffler ou ne pas siffler toutes les 15 secondes. Outre les fautes, il y a également la gestion des sanctions. Les 2 minutes à répétition peuvent lourdement pénaliser une équipe, et selon la gestion des 2 minutes et des cartons, il est possible d'arriver plus ou moins rapidement à l'expulsion d'un joueur. Un arbitrage favorable (pour ne pas dire orienté) peut réellement faire basculer un match et donner la victoire à une équipe assez nettement inférieure sur le terrain. Ce sont des choses qui arrivent, et pas si rarement. Et de façon beaucoup plus scandaleuse qu'au football dans nos pires cauchemars. Par contre, globalement, et sans parler du très haut niveau, au hand, il est peut-être plus facile de communiquer sur le terrain avec les arbitres. Mais tout manquement de respect se paye cash (et tant mieux). En tribunes, par contre, c'est une autre histoire... Je n'ai jamais entendu autant de noms d'oiseaux visant les hommes en noir que dans un gymnase pendant un match de hand.

Jeff Tran Hui

16/04/2015 à 10h37

Je pense que le basket est bien plus dur à arbitrer, pour avoir été joueur pendant longtemps et avoir parfois arbitré lors de petits tournois de jeunes (en fin de saison), c'est l'enfer. On apprend très vite à connaitre la préférence d'un arbitre, s'il préfère laisser jouer, s'il donne la préférence à l'attaque ou à la défense, etc...

 

LLBB1975

16/04/2015 à 10h41

@ syle Tu as raison sur le fait qu'un arbitre peut facilement orienter la partie en sifflant ou ne sifflant pas. Toutefois, en défense, la faute permet d'annihiler une occasion. ET au bout d'un moment, l'arbitre va lever le bras pour refus de jeu. C'est pour cela que je la vois comme parfois anonyme voire une illustration d'une bonne défense.

Le forum

Et PAF, dans la lucarne !

aujourd'hui à 01h12 - Jean-Huileux de Gluten : J'ai fini The Haunting of Bly Manor, vraiment chouette. Mike Flanagan est vraiment un mec que je... >>


Le Ch'ti forum

aujourd'hui à 00h35 - PCarnehan : Au final, merci Lille pour les point UEFA. >>


Le fil prono

aujourd'hui à 00h07 - DansonsLaBostella : Giants@Eagles 24-28Panthers@Saints 28-35Bills@Jets 28-17Browns@Bengals 24-20Cowboys@Football Team... >>


Foot et politique

22/10/2020 à 23h23 - Tricky : Joey Tribbianiaujourd'hui à 22h54Ce texte est une véritable prouesse : en 765 lignes il réussit... >>


En rouge et noir !

22/10/2020 à 23h02 - rougénoir : d'autant plus qu'il manquait des joueurs à Kasnodar...Après sans être trop optimiste car les... >>


CdF Omnisport

22/10/2020 à 22h58 - PCarnehan : Ghislain Lambert est le plus grand cycliste des 70's sur le tour de France. Et d'avant les 70's, et... >>


Ligue Europe, la coupe de l'UEFA

22/10/2020 à 22h43 - PCarnehan : Bon, en voilà déjà un pour le Celtic. Question de corriger tout ça. Et ça pousse bien pour... >>


Observatoire du journalisme sportif

22/10/2020 à 22h38 - I want my Mionnet back : Est-ce que le commentateur de RMC Sport est obligé de dire "et oui un club français va peut-être... >>


Café : "Au petit Marseillais"

22/10/2020 à 22h32 - Super Hérault : Le match de Lille après le notre hier soir c'est impressionnant de différence.De l'engagement,... >>


Bréviaire

22/10/2020 à 21h52 - De Gaulle Volant :  Pascal Amateuraujourd'hui à 20h42-----Euh... pardon ? >>


Les brèves

Je crois que bon bon

"Laurent Blanc à Lyon, ça ne colle pas pour deux raisons" (foot01.com)

Aucun

"Euro U17 : qui sont les joueurs majeurs de l'équipe de France ?"

Autobiographie

"Ribéry : Des débuts fracassants." (lequipe.fr)

Ô Pep !

"Un pays africain rêve de Bruno Genesio !" (dailymercato.com)

Ruuuuuuuuuuuuuuuuuuud van Nistelrooy

"PSV Eindhoven : Ruud van Nistelrooy prolonge sur le banc des U19." (lequipe.fr)