auteur
Jérôme Latta

 

Chef d'espadrilles.


Du même auteur

Quand on n'appelait pas Charlie par son prénom

Si nous avons toujours veillé à voir constamment ce que le football avait de politique, nos excursions hors des terrains ont été rares, et datées: 11 septembre, 21 avril et désormais 7 janvier.


Matu-Verratti-Vieira-Touré-Clément-Cearà

08/01/2015 à 13h36

OLpeth aujourd'hui à 12h10 Malgré tout, je trouve que Charlie Hebdo suivait une sale pente depuis les années Val/Fourest, bien loin du Charlie des grandes années. Cet article résume bien ce que j'en pense : http://minilien.fr/a0nh5a. ----- Merci pour l'article. Même si je n'ai jamais été un lecteur de CH, cela correspond à mon image "de loin" du journal. En revanche, si cet article "résume" ce que t'en penses, tu devrais sortir un bouquin.

OLpeth

08/01/2015 à 14h52

Reflète plutôt que résume (lapsus tout ça).

poiuyt

08/01/2015 à 15h03

Tout pareil que Julow et Liquido...

El Matheux d'Or

08/01/2015 à 15h21

Je vais me faire lyncher mais c'est plus fort que moi: à propos de Dieudonné, ses sketches ressemblent plus aux caricatures que Cabu qu'aux discours de Soral et de Le Pen (imha, bien sûr). Je suis d'accord avec les quelques critiques faites sur l'article, même si je l'ai trouvé intelligent et clairvoyant dans son ensemble (ce qui est la moindre des choses ici, nous sommes d'accord).

timath

08/01/2015 à 15h22

Bon. Depuis ce matin je cherche les mots pour exprimer mes réserves sur certains points de ton texte, tout en n'étant pas certain que ce soit le moment ni l'endroit. Julow, liquido, OLpeth et d'autres ont mis à juste titre les pieds dedans, et nous ne sommes pas les seuls à ressentir ces sentiments mêlés, et ce pas qu'en lien avec ta tribune. Peut-être y a-t-il de la place pour une voix qui pourrait aussi bien dire que la liberté d'expression, le droit à la satire et au blasphème sont des fondements inaliénables de notre démocratie, que les menaces dont sont victimes leurs auteurs sont inacceptables et leur lâche exécution une tragédie qui nous concerne tous, et en même temps rappeler qu'on pouvait critiquer le traitement obsessionnel réservé ces dernières années à l'Islam dans Charlie Hebdo. Dire combien on a aimé ces gens et ce journal, qu'on ne les a pas suivi partout tout en conservant une tendresse inaltérée pour ces vieux anars ; rappeler que ce n'est pas tout-à-fait la même chose d'être bête et méchant avec les puissants, les institutions politiques et religieuses dominantes, le manche de quel côté qu'il soit, et avec une religion au coeur des crispations les plus vives de notre société, quoiqu'on pense par ailleurs du fait de croire à ces sornettes. Qu'on pouvait les critiquer en discutant, en argumentant, en s'écharpant parfois mais sans volonté aucune de réduire au silence ceux dont la parole ne nous convient pas, contrairement aux salauds d'hier. Puis pleurer ensemble, pleurer sur ce qui dans un même geste fou bouleverse notre intimité la plus profonde en nous volant des figures joyeusement familières (merde, Wolinski, merde, Cabu !), et attaque symboliquement les valeurs collectives chères à tous les démocrates. Je ne vois pas en quoi le massacre d'hier donne a posteriori raison à Charlie. Et je ne vois pas en quoi cela nous empêcherait d'être tout autant anéantis que leurs plus fidèles lecteurs. Quant au passage sur les musulmans que des "bonnes âmes" voudraient dissuader de se désolidariser, je rejoins totalement la réaction de Julow. Il existe un réflexe, parfois plein de bonnes intentions, qui consiste à se tourner vers nos compatriotes supposés musulmans à chaque exaction commise au nom d'Allah pour les encourager à montrer qu'ils n'en sont pas - réflexe que chacun a pu constater aussi bien dans certains médias que sur les réseaux sociaux et dans la vie de tous les jours, y compris sur des sujets aussi absurdement lointains que Daesh. Qu'on se le dise : c'est insupportable. Et là encore je ne vois pas en quoi cette opinion serait infantilisante, puisque c'est justement considérer que chaque musulman est assez grand pour réagir comme il l'entend, que ce soit en se sentant le devoir d'exprimer son écoeurement au nom de sa religion trahie (ce qui est tout-à-fait louable), en manifestant en tant que simple citoyen choqué par ces atrocités, en restant chez lui sans se sentir concerné, sans y être plus obligé que n'importe quel Français. Merci cependant pour cette tribune, qui vient du coeur. Et qui fait honneur à ton (notre) site de footeux. On peut ne pas être d'accord, mais ces discussions sont saines et constituent le socle de ce que ces terroristes veulent détruire. Ne leur donnons donc pas raison.

cocobeloeil

08/01/2015 à 15h22

Idem. J'ai lu l'article (très long) hier donné sur le fil politique, me semble t-il. Excellent article, selon moi. Depuis bien longtemps et notamment depuis l'éviction de Siné par Val, ce journal était devenu "beurk" pour rester poli. Sans parler de ce qu'est devenu Val à la direction de France Inter (mais c'est une autre histoire).. A signaler que seul Tignous à l'époque avait apporté son soutien au limogeage du vieux Siné. Et comme je le disais hier, pour ceux qui ne connaissent pas, jetez donc un oeil sur Siné Mensuel (en grosse difficultés financières), mensuel autrement plus corrosif que le piètre Charlie. Avec notamment des dessinateurs qui participaient à l'époque aux Cahiers papiers. Bien entendu, cela n'enlève rien à l'horreur de la tuerie sanglante d'hier dégueulasse et lâche, mais il faudrait arrêter de parler de Charlie comme certains l'idéalisent dans le présent. C'était OK dans les années 70 et 80, Mais fini depuis bien longtemps....

cocobeloeil

08/01/2015 à 15h24

Je répondais à Olpeth, julow, liquido et Poiuyt. Solidaire.

Pascal Amateur

08/01/2015 à 15h36

timath aujourd'hui à 15h22 Il existe un réflexe, parfois plein de bonnes intentions, qui consiste à se tourner vers nos compatriotes supposés musulmans à chaque exaction commise au nom d'Allah pour les encourager à montrer qu'ils n'en sont pas (...) Qu'on se le dise : c'est insupportable. Et là encore je ne vois pas en quoi cette opinion serait infantilisante, puisque c'est justement considérer que chaque musulman est assez grand pour réagir comme il l'entend (...) > Ah oui mais non. Que chacun, musulman ou non, soit assez grand pour exprimer, s'il le souhaite, son opinion, c'est une chose. Il y a infantilisation, oui, lorsqu'il y a demande : demande faite à ces mêmes musulmans d'agir en exprimant leur opinion - tout cela pouvant même apparaître comme un ordre à exhiber ces marques de solidarité. D'autant plus que cette demande me semble contraire au principe de liberté d'opinion. C'est demander aux musulmans de s'afficher, dans une logique de "coming out" solidaire ; alors qu'en principe la foi peut demeurer secrète (on pourra me dire que toute pratique est plus ou moins ostensible, en effet). Il y a aujourd'hui une obligation faite aux musulmans de se distinguer des assassins, objurgation à un "je n'en suis pas" qui est tyrannique. Et par-là même insupportable.

timath

08/01/2015 à 15h45

Hmm... c'est pas genre exactement ce que je viens de dire ? (mais je suis content qu'on soit d'accord mon Pascalou !) Quand j'écris "je ne vois pas en quoi cette opinion serait infantilisante" je parle bien de mon opinion exprimée par "c'est insupportable", hein. Mais en relisant Jérôme il attribue plutôt ce qualificatif aux "bonnes âmes qui appelaient à ne pas se désolidariser" (je ne sais pas qui a dit ça, mais bon), ce qui est effectivement aussi infantilisant que l'inverse (même si moins humiliant). Sur le fond on est en fait d'accord : personne n'a à leur dire ce qu'ils devraient faire ou ne pas faire.

Pascal Amateur

08/01/2015 à 16h14

Puisqu'on est sur un site de foot, je fais un parallèle entre cette condescendance à l'égard des musulmans, et celle exercée à l'égard des arbitres - cf. le papier récent "C'est très très bien arbitré", ou plus exactement son thème. Nos "discours de maîtres" visant à imposer la bonne parole, une morale bonne et consensuelle, sont contraires à la liberté, à la responsabilité de chacun. C'est le discours d'un maître face à un élève (davantage qu'un esclave), d'un être raisonnable face à un individu ignorant, non conforme. Aujourd'hui, moi je dis "Je ne suis pas Charlie" (j'ai développé ce point ailleurs, certes brièvement). Ne me mets-je pas dès lors en dehors de cette union quasi sacrée ? Ne me mets-je pas en dehors de ce sacré, tout simplement, qui a fait résonner jusqu'aux cloches de Notre Dame ? Aujourd'hui sur le "fil politique", tout ou presque est question de savoir : qu'ai-je le droit d'éprouver ? C'est fou quand même. Un acte cruel comme celui que nous venons de vivre devrait autoriser des réactions déraisonnables. Déraisonnables à chaud, à distinguer du froid politique, qui jouit des cadavres comme autant de pavés pour leurs thèses racistes. Le texte de Jérôme cherche sans doute exagérément à apaiser les choses. Mais pourquoi ne le pourrait-il pas ? Telle est sa réaction à ce cataclysme dément que nous avons vécu. Je crois que la première chose à faire serait, peut-être, de tolérer nos déraisons dans un moment pareil, nos égarements, nos entêtements défensifs pour nier, dénier, ou au contraire se prendre en pleine face ce qu'il vient de se passer. Plus tard viendra le temps de la réflexion, de la fuite, du combat ou de l'indifférence plus ou moins polie. Me semble-t-il.

 

OldSchool

08/01/2015 à 16h19

Juste un petit merci pour cet édito. Ca fait plaisir, vraiment. D'autant plus que si Charlie a pu être désigné par certains d'islamophobe, je crois que les CDFs par leurs valeurs peuvent aussi prêter à confusion parfois... Mais on choisit pas son public. Cet article a vraiment toute sa place ici. Sinon, autant évidemment les musulmans ont le droit de se désolidariser, autant il ne faut pas l'exiger ou vouloir en faire un devoir je crois.

Les brèves

Je crois que bon bon

"Laurent Blanc à Lyon, ça ne colle pas pour deux raisons" (foot01.com)

Aucun

"Euro U17 : qui sont les joueurs majeurs de l'équipe de France ?"

Autobiographie

"Ribéry : Des débuts fracassants." (lequipe.fr)

Ô Pep !

"Un pays africain rêve de Bruno Genesio !" (dailymercato.com)

Ruuuuuuuuuuuuuuuuuuud van Nistelrooy

"PSV Eindhoven : Ruud van Nistelrooy prolonge sur le banc des U19." (lequipe.fr)