auteur
Toni Turek

 

Überfan des footballs d’Allemagne et d’Autriche, passés et présents. Taulier de la Ventre Mou's League.


Du même auteur

La finale sans fin

Jouée puis rejouée, la finale du championnat d’Allemagne 1921/22 a été unique en son genre: ses cinq heures de jeu n’ont pas suffi pour en déterminer le vainqueur.

 


Milan de solitude

10/03/2014 à 09h56

Quel bel article ! Sait-on si Popp a exagéré son épuisement en vue de faire rejouer à onze contre onze un match très mal engagé pour son équipe ?

Mandandamadeus

10/03/2014 à 10h12

C'est exactement ce que je me demandais également. D'autre part, je me demandais pourquoi ils avaient attendu aussi longtemps pour rejouer la finale... Très bon article en tout cas, merci Toni !

Tonton Danijel

10/03/2014 à 11h03

Tiens, c'était pas la finale de la troisième ligue des cahiers et son interminable séance de tirs au but entre l'Essaim Hurleur et le GREAT, le match le plus long de l'histoire? On m'aurait menti?

C. Moa

10/03/2014 à 15h56

Quelle belle histoire, merci Toni pour la plongée dans les archives !

A la gloire de Coco Michel

10/03/2014 à 16h41

Bravo et merci Toni!

Pascal Amateur

10/03/2014 à 17h08

Harold Ramis en aurait fait un beau film. C'est arrivé le Jour de la marmotte ou pas ?

José-Mickaël

10/03/2014 à 20h42

Tiens, c'est vrai, un match de foot se prête bien à un scénario de type "Un jour sans fin"... Voilà ce que ça pourrait donner : C'est Franck Leboeuf qui remplace Laurent Blanc en finale de coupe du Monde 1998. Il est au marquage de Ronaldo. Hélas, celui-ci est en grande forme et lui fait tellement de misères que le Brésil l'emporte 3-2 malgré les deux têtes de Zidane. Mais quand il se réveille le lendemain, c'est de nouveau le jour de la finale. Il la rejoue, Ronaldo lui refait les mêmes tours de passe-passe, et 3-2 pour le Brésil. Et le lendemain, on est à nouveau hier (je me comprends). Petit à petit, à force de perdre la finale, Leboeuf essaie de trouver une astuce pour la gagner. Mais rien n'y fait. S'il cogne le genou de Ronaldo, il se fait expulser et la France, réduite à dix, perd quand même. S'il se place de façon à repousser le tir qu'il connaît par coeur, Ronaldo tire autrement et marque quand même. Malgré tous ses efforts pour que les choses se passent autrement, c'est la défaite : défaite aux tirs aux buts, défaite après une agression du gardien sur Lizarazu, défaite après une main vataesque d'un brésilien, défaite après que les deux têtes de Zidane aient été repoussées par les poteaux carrés, défaite sur le tapis vert après une coupure d'électricité ayant provoqué le retrait des Bleus, défaite après une grève surprise de l'équipe de France, défaite par forfait à cause du bus qui n'a pas réussi à se faufiler parmi le foule et est arrivé en retard... Finalement Leboeuf a une idée : il va droguer Ronaldo juste avant le match (en se déguisant en femme de chambre de l'hôtel). Et ça marche : Ronaldo vomit juste avant le match, et durant la finale il n'est que l'ombre de lui même. Et on gagne 2-0 Mieux : 3-0 ! Le lendemain, Leboeuf constate qu'on est bien demain : sauvé !

Croco

10/03/2014 à 21h41

Dommage qu'on puisse pas étoiler les commentaires suite à un article...

Toni Turek

11/03/2014 à 04h26

Milan & MDD > Dans son rapport, l'arbitre indique avoir laissé un peu de temps à Popp pour se remettre, mais qu'un de ses coéquipiers lui a finalement confirmé que Popp ne pourrait pas continuer. Si simulation il y a eu, ça a été bien caché. Quant au délai entre les deux duels HSV/FCN, il faut se rappeler qu'à cette époque : 1/ c'est la première fois qu'il faut rejouer une finale. Jusque là, les finalistes avaient mis du leur pour faire basculer le match, tôt ou tard. 2/ le foot allemand est encore amateur, et on ne parle pas que du statut des joueurs : ainsi, plus tôt dans la saison, les clubs de Stettin et Königsberg sont à égalité dans leur groupe. Pour déterminer qui se qualifie pour les play-offs nationaux, il y a match d'appui. Königsberg gagne, mais un recours est déposé, nouveau match, que Stettin gagne. Stettin passe... mais après un nouveau recours, Königsberg récupère son titre régional... sans pouvoir jouer les play-offs. Comme déjà l'année d'avant ! Avec ce niveau d'organisation, il ne faut pas s'étonner qu'il faille du temps pour reprogrammer correctement une finale ! 3/ les transports d'alors sont loin d'équivaloir les actuels : un trajet en train, par exemple, c'est tout une épopée ! Petite anecdote à ce sujet : suite à la blessure de Grünerwald (cf. note 2), le FCN, qui s'était déplacé à seulement onze joueurs, a dû convoquer en catastrophe par télégramme Reitzenstein pour ne pas démarrer à dix la finale retour. Mais avec le boucan ambiant dans le train, le joueur n'a pas dormi du voyage - pas le meilleur moyen d'arriver en forme ! Idem pour les moyens de communication entre fédération, clubs et joueurs : pas de téléphone mobile, pas d'Internet, pas de fax... C'est sûr que maintenant, ça se passerait autrement.

Mandandamadeus

11/03/2014 à 09h42

Exhaustif et passionnant jusque dans les commentaires de tes propres articles. Merci Toni !

 

Ba Zenga

11/03/2014 à 14h21

Toujours pareil Toni, j'ai passé un très bon moment à te lire. J'adore ce genre d'articles en général, les tiens encore plus.

Sur le fil

RT @Horsjeu: "Alors quand on vous critique sur twitter, bloquez. Quand on vous critique en vrai, dites à l'autre qu'il n'y connaît rien et…

RT @labo_CesamS: Retrouvez @lestrelin sur @franceculture dans la Fabrique de l’Histoire. L’émission s’intitule «  Les innombrables visages…

RT @footalitaire: Pour la #JourneeMondialeDuLivre, les quatre livres que j'emporterai dans ma tombe quand je me ferai exécuter après un éni…

Les Cahiers sur Twitter

Le forum

Observatoire du journalisme sportif

aujourd'hui à 12h26 - BIG : Ah, bon, ils en ont annulé un cette année ? >>


Gerland à la détente

aujourd'hui à 12h19 - Mik Mortsllak : OLpethaujourd'hui à 08h05-----------Sans oublier un périlleux déplacement à Nîmes pour... >>


Dans le haut du panier

aujourd'hui à 12h13 - Lucho Gonzealaise : Pour le shoot de Lillard, c'est aussi les habitudes de la Ligue qui ont voulu ça. Les arbitres ne... >>


Le fil prono

aujourd'hui à 11h51 - Nicordio : Laquelle c’est la demie de l’est qui a allure de finale de conf ? Parceque les 4 équipes... >>


Oh mon maillot

aujourd'hui à 11h49 - balashov22 : Rose la bande, pas rouge. Il paraît que ce sont les couleurs d'origine... >>


Merlus, Tango et Friture

aujourd'hui à 11h47 - Christ en Gourcuff : Erratum: Lemoine en pointe c'est au conditionnel vu que selon les sources il a joué à 3 postes:-... >>


LA GAZETTE : les observations

aujourd'hui à 11h28 - Danishos Dynamitos : La fin de match Reims-ASSE l'a prouvé: l'arbitre assistant ne sert plus à grand chose.Même quand... >>


CDF sound system

aujourd'hui à 11h18 - Josip R.O.G. : Avant le 1er et le 8 mai il pouvait pas mieux choisir son moment.Pour de bon!Triste je suis! >>


Lost horizons

aujourd'hui à 10h51 - Utaka Souley : blafafoireaujourd'hui à 08h47On ne s'est pas vraiment raté, on a beaucoup marché, c'était... >>


Le Palet des Glaces

aujourd'hui à 08h48 - theviking : Pour revenir sur les Knights, il menaient la série 3-1, ont perdu chez eux le match 6 en double... >>


Les brèves

Bjeurk

"Un maillot collector contre l'Islande." (lequipe.fr)

Décision de Lacour Martial

"La justice refuse le prénom Griezmann Mbappé." (lequipe.fr)

Gastrique Bertrand

"Comment le PSG a digéré ses éliminations." (lequipe.fr)

Flop chef

“L1-Gourvennec : ‘On n’a pas mis les ingrédients’.” (l’équipe.fr)

Ravons plus grand

“De l’ecstasy dans le drapeau du PSG.” (ouest-france.fr)