auteur
Harry Pearson

Barton, égérie cantonesque

When Saturday Comes – En Angleterre, ceux qui détestent le football trouvent Joey Barton fascinant. Un malentendu embarrassant pour tout le monde. 


Tonton Danijel

01/01/2014 à 12h19

Je pensais qu'il y aurait match en Balou et Jordan pour le ballon de plomb, mais cet article me convainc encore plus que le portrait concernant Joey Barton, qui ferait bonne figure aux côtés de Kezman et du king Maazou dans la catégorie des ovnis. Faudrait juste que Jamel songe à prendre une bonne assurance, au cas où il l'emporte.

 

loulou N

03/01/2014 à 09h50

c'est un bel extrait mais le titre me fait mal aux tétons. comparer Barton à Cantona ou même les rapprocher me semble une hérésie. Cantona savait jouer au foot alors que le peu que j'ai vu des matches de Barton ne m'a pas du tout convaincu sur ses qualités intrinsèques. là où Cantona volait dans les tribunes sur un coup de folie, Barton me fait l'impression d'un type violent sur un terrain même avec ses partenaires. quand Cantona a(vait) des envolées lyriques il y a(vait) une forme de poésie et de lyrisme qu'on ne retrouve pas chez Barton. enfin Eric a joué dans les grands clubs comme Man U et bien sûr la Paillade. et donc le ballon de plomb c'est Barton (en même temps je ne connais pas vraiment les autres à part Diarra et comme ni Gomis ni Gameiro ne sont nominés...)

Les brèves

Je crois que bon bon

"Laurent Blanc à Lyon, ça ne colle pas pour deux raisons" (foot01.com)

Aucun

"Euro U17 : qui sont les joueurs majeurs de l'équipe de France ?"

Autobiographie

"Ribéry : Des débuts fracassants." (lequipe.fr)

Ô Pep !

"Un pays africain rêve de Bruno Genesio !" (dailymercato.com)

Ruuuuuuuuuuuuuuuuuuud van Nistelrooy

"PSV Eindhoven : Ruud van Nistelrooy prolonge sur le banc des U19." (lequipe.fr)