auteur
Ilf-Eddine alias Raspou

Du même auteur

Le football ghettoïsé ?

Sans nous laisser rebuter par son titre racoleur, nous avons lu le livre de Daniel Riolo Racaille Football Club. Compte-rendu entre intérêt et agacement.


Frederic Brandao

22/05/2013 à 22h31

"Est-ce la même chose à Marseille qu'à Lorient ?" ___________________________________________________ On commence à le sentir venir, ce projet d'autoroute "Lowcost". A quand un raccordement par Ryanair ?

Raspou

23/05/2013 à 00h04

Bon, merci les gars de tous vos commentaires. Je vais faire plusieurs posts pour essayer de répondre aux questions posées. @blafafoire Je ne connais pas Daniel Riolo. Je n'ai aucun élément pour dire que les lacunes méthodologiques de son travail relèvent d'un "parti pris politique clair". Ce serait du procès d'intention. Son ouvrage, en tout cas, ne permet pas de conclure cela. Riolo y est en retrait, beaucoup plus collecteur d'opinions diverses qu'idéologue développant une argumentation. Ca n'empêche pas que ses questionnements soient orientés par l'air du temps idéologique, ils le sont à l'évidence. Mais il faut lui reconnaître l'honnêteté d'interroger des gens de différents bords. Les longs passages qu'il accorde à SOS-Racisme, l'assoce repoussoir de la droite dure, ne sont pas anodins. Riolo ne donne pas l'impression d'instruire un procès à charge, il a l'air honnête dans son questionnement, pas comme ces gars à la Zemmour qui trouvent d'abord et qui cherchent après. Sur le terme "islamo-racaille", je prends un joker. Ca nécessiterait des pages et des pages, on se fera ça à l'occasion sur le fil politique.

Raspou

23/05/2013 à 01h03

@Julow Déjà la phrase sur l'ethnicisation. En gros: Beaucoup de gens ont en tête que les Noirs et les Arabes sont des fouteurs de merde. En miroir, les Noirs et les Arabes pensent que les autres sont racistes et que quand un Nasri ou un Benzema est critiqué, c'est parce qu'il est arabe. Arrive un Ménez qui a le même comportement. Le stéréotype ethnique est tellement fort que personne ne change rien à ses représentations: les premiers continuent à penser que ce sont les Noirs et les Arabes qui foutent la merde (avec des variantes du genre "ils ont contaminé les autres avec leur culture de cité" ou "regardez Ribéry il s'est converti à l'islam, il est devenu comme eux"); les seconds n'en concluent pas pour autant que ce que les gens n'aiment pas, ce sont les fouteurs de merde, pas les Noirs ou les Arabes... J'espère que c'est plus clair! Sur "le livre ne mérite pas 10% de ta prudence"... Ca dépend du point de vue. Dans l'absolu, c'est le genre de bouquin que je ferme au bout de 20 pages: pas un chiffre, pas de réflexion sur les concepts, que des interviews de gens autorisés mais pas un entretien avec les principaux intéressés... Du coup, tu peux facilement faire une critique entièrement à charge, en flinguant le gars sur la méthodo de manière beaucoup plus méchante que je ne l'ai fait. Franchement, je n'en ai pas vu l'intérêt. Déjà parce que ça peut facilement ressembler à du mépris de caste intello pour un travail qui ne respecte pas les codes de la rigueur académique. Ensuite et surtout parce qu'il faut reconnaître un mérite à Riolo: il est allé sur le sujet. A mon avis assez maladroitement, en choisissant un angle d'attaque commercial et racoleur, mais il n'empêche... Il s'y est collé. Mon sentiment perso est que son erreur est de partir de quelques comportements ultra-médiatisés au sein de l'équipe de France alors que son vrai sujet c'est "quelle est l'évolution sociologique du football français, et en particulier de son élite professionnelle?". Et là, si tu poses la question comme ça, tu pars à la base: qui pratique le foot en amateur, y a-t-il des évolutions significatives des licenciés en fonction des régions, milieux, origines, etc. Ensuite tu arrives au niveau de l'entrée dans les centres de formation, sur tout le territoire: qui postule, qui est retenu, quelle est l'évolution que l'on note. Et ensuite tu arrives aux professionnels et à l'équipe de France (à supposer d'ailleurs que ça ait un intérêt: sur un échantillon aussi réduit, tout ce que tu vas observer peut n'être qu'un accident). C'est uniquement quand tu as fait ce travail de "qui joue au foot? et qui en fait son métier?", que tu peux commencer à réfléchir sur les comportements: y a-t-il des différences significatives de comportements entre les joueurs (sanctions sur le terrain, brouilles avec les clubs, fréquence des transferts, etc.)? Si oui, en fonction de quelles variables: entre aujourd'hui et il y a vingt ans? entre les milieux d'origine? entre les milieux d'arrivée (tu te comportes différemment en fonction d'où tu joues, de combien tu gagnes, etc.)? Mais si tu n'as pas ta cartographie de départ, ton analyse des comportements se fait sur du vent. S'il y avait 15 livres de sociologie sérieuse sur le sujet, 1/ tu ne t'embêtes pas à ouvrir le Riolo 2/ si tu le fais, tu rigoles en lui disant "eh gars, va plutôt lire le truc de Machin". Sauf qu'il n'y en a pas, à part le travail de Bertrand mais qui est quand même limité à l'OL. Riolo, il prend aussi l'espace qu'on lui laisse, et il aborde des sujets qui méritent de l'être.

Raspou

23/05/2013 à 01h11

@Kara Bourré L'INF et les centres de formation sont au coeur du livre de Riolo, pour leur responsabilité sur l'ethnicisation du choix des joueurs: privilégier les Noirs, réputés plus costauds, agrémentés de quelques Arabes réputés plus techniques. Il montre assez bien comment, par-delà l'histoire des quotas, tout le milieu de la formation s'est mis à raisonner sur des bases viciées, voire racistes. En revanche, l'influence des centres de formation eux-mêmes comme faisant dérailler les gamins qu'on y rassemble, je ne me souviens pas qu'il en parle. Ben non, puisque c'est la méchante cité qui les a rendu ingérables avant même leurs 13 ans.

JL13

23/05/2013 à 08h16

suppdebastille 22/05/2013 à 22h24 Euh porter une veste et une cravate c'est la norme? Pas pour moi, mais présenté tel quel dans le reportage !

Julow

23/05/2013 à 08h42

Cimer, Raspou de une heure trois. Deux petits trucs : - La prudence et l'élégance non méritées ça n'est pas tant envers le manque de rigueur académique, que pour cette manière de poser la question, sans visiblement interroger la question avant tout , cette "problématique de la racaille" (ce que dit en gros Pascal A.) : d'où elle vient ? pourquoi on l'applique aux joueurs ? qu'est-ce qu'on y voit d'insupportable ? Il y a certainement des choses intéressantes dans une sociologie de l'évolution du foot, mais à mon sens la question principale est à retourner aux questionneurs. - que les armes de l'intelligence (ou de la rigueur scientifique) face à la parole publique, journalistique, fort bien diffusée, soient considérées comme possible " mépris de caste intello"... c'est un peu vite prendre pour soi l'argument d'une certaine caste un peu méprisante, non (les journalistes en question) ? J'arrête, faudrait que je lise le livre ;-) ... qui a l'air de fournir des choses intéressantes en plus, donc.

Kara Bourré

23/05/2013 à 09h49

Raspou aujourd'hui à 01h11 ------------------- Merci pour ta réponse! Dommage qu'on ne se penche jamais sur cet aspect.

Pascal Amateur

23/05/2013 à 09h56

@ Julow Oui, j'admets mon impertinence, dès lors que je récuse le livre sans même l'avoir lu – ce qui peut apparaître comme une marque de mépris pour l'auteur du compte rendu. "Racaille" est un mot intéressant – j'avais été surpris, il y a peu, de l'entendre dans… "La Belle au bois dormant" (doublage ancien), lorsque la méchante Reine critique l'audience avant de jeter un sort à la princesse. D'un point de vue étymologique, je lis que : Péj. Partie du peuple la plus pauvre, considérée comme la plus méprisable. Synon. canaille, populace. (...) ? P. ext. [S'emploie pour désigner de façon très méprisante un ensemble d'individus] Synon. crapule (vieilli), fripouille (vieilli). La racaille bourgeoise, révolutionnaire. Avec cet étonnant renversement classes pauvres/bourgeoisie. Je crois que l'on retrouve cet amalgame aujourd'hui, ce mélange "pauvres/riches". Ces jeunes issus en général de la pauvreté accèdent à une grande richesse – ce qui est troublant, et sans doute contraire aux habitudes sociales. D'où mon hypothèse : cette haine s'explique par le fait qu'un modèle jusque-là rare et valorisé – le pauvre qui réussit – devient courant – les footballeurs sont nombreux. D'un point de vue médiatique, il a souvent été dit que Pierre Bérégovoy avait été rejeté parce qu'il avait justement été un "petit" devenu "grand". Ce modèle qui cristallise la haine est devenu courant. Ce qui est insupportable.

Tonton Danijel

23/05/2013 à 11h15

Ce qui me frappe surtout chez les journalistes sportifs, c'est qu'ils semblent oublier (je n'ai pas lu le livre de Riolo, peut-être certains spécialistes abordent cette question) que le principal critère de sélection reste le coût d'une activité sportive. Il est gentil Gérard Holtz quand il veut que les jeunes de banlieue pratiquent du judo plutôt que du foot mais il semble oublier que ce n'est pas le même budget pour les parents. Les Antilles semblent avoir donné beaucoup de poids aux différentes pratiques sportives, et on arrive à retrouver des antillais dans des sports "chers" (Teddy Riner, Laura Flessel, les frères Jeannet, Malia Metella, Grégory Baugé...). Plutôt que de mettre des quotas ségrégationnistes au football, ce ne serait pas plus simple d'essayer de favoriser l'accès à des sports autres que le football et le basket?

Pascal Amateur

23/05/2013 à 11h52

@ Tonton Danijel Oui, pour faire du foot quand on est un jeune de banlieue, il suffit d'un bout de rue. Alors que pour faire du judo, il faut au moins qu'il y ait quelqu'un qui passe.

 

Julow

23/05/2013 à 11h56

(@pascal A. : dans mon post mal écrit de 8h42, je disais que j'étais en gros d'accord avec toi de la page 1... je ne sais pas si c'est ce que tu as compris, et n'ai pas une seconde supposé de mépris pour Raspou (???) )

Le forum

Foot et politique

aujourd'hui à 19h28 - Utaka Souley : John Six-Voeux-Berkaujourd'hui à 19h14Sinon, je continue à voir une différence entre se faire... >>


Etoiles et toiles

aujourd'hui à 19h23 - Utaka Souley : Le génie se meurt ? Ah mais l'mage ritaujourd'hui à 19h04Ne me dites pas que je suis marseillais,... >>


Gerland à la détente

aujourd'hui à 19h22 - Kimlux : Si l’on met Tousart Mendes, ce sera au mieux 3eme.Ne pas prendre de risques, c’est ça le... >>


Observatoire du journalisme sportif

aujourd'hui à 19h06 - suppdebastille : "Lucho Gonzealaiseaujourd'hui à 19h03Je viens de voir la contrepartie, donc non seulement Bein... >>


Liga, prisma de luz

aujourd'hui à 19h01 - Gazier : Je me pose la question du côté volontaire du geste. C'est pas une talonnade en remise qui prend... >>


Café : "Au petit Marseillais"

aujourd'hui à 18h56 - serge le disait : @nicordioDans tout le monde tu inclus aussi les supps marseillais ?Y a pas de polémique hein mais... >>


Pharmacie Football Club

aujourd'hui à 18h43 - Tonton Danijel : Oui, c'est aussi ce qu'explique "The Program": les entreprises de pari en ligne pouvaient se faire... >>


World Cup, the road to Doha

aujourd'hui à 18h34 - Milan de solitude : La Russie sort deuxième d'un groupe facile, se qualifie aux tirs au but contre une Espagne... >>


Messages de service

aujourd'hui à 18h33 - Toto le Zéro : @Hierro sauve PlasilOk, Evangelion, c'est techniquement excellent mais cela me laisse un peu... >>


Paris est magique

aujourd'hui à 18h30 - Lucho Gonzealaise : J'ai vu passer ça dans mes reco Youtube, je pense que ça fera plaisir à pas mal d'entre vous... >>


Les brèves

Je crois que bon bon

"Laurent Blanc à Lyon, ça ne colle pas pour deux raisons" (foot01.com)

Aucun

"Euro U17 : qui sont les joueurs majeurs de l'équipe de France ?"

Autobiographie

"Ribéry : Des débuts fracassants." (lequipe.fr)

Ô Pep !

"Un pays africain rêve de Bruno Genesio !" (dailymercato.com)

Ruuuuuuuuuuuuuuuuuuud van Nistelrooy

"PSV Eindhoven : Ruud van Nistelrooy prolonge sur le banc des U19." (lequipe.fr)