auteur
François Borel-Hänni


Journaliste et docteur en STAPS de l'université Lille-2.


Du même auteur

Le Portugal, pas encore sorti de l'Euro

Enquête – Dix ans après un championnat d'Europe dont le coût exorbitant a failli avoir sa peau, le football portugais essaie d'échapper à "l'exemple" grec, avec ses atouts.


A la gloire de Coco Michel

05/04/2013 à 01h01

Magnifique ! "Portugal, Grèce, recensons les points communs, bien que cela énerve le premier : même championnat macrocéphalique dominé par une poignée de clubs, tous financés à crédit, mêmes budgets branlants, même effondrement quand l’illusion économique a laissé place au réel. (...) Au fait, qui recevra l’Euro 2016?"

matthias

05/04/2013 à 01h06

Sur le parallèle avec la Grèce il faut noter que, même si le Portugal souffre énormément en ce moment, la situation reste enviable par rapport à la Grèce. Notamment car le pays est beaucoup plus structuré et moins pénalisé par la fraude et la corruption (qui existent dans des proportions inimaginables pour nous vivant en France, mais qui ne lèsent pas l'économie dans son ensemble comme cela semble être le cas en Grèce). Et j'aime à croire que le Portugal n'ayant que le football comme hobby, là où la Grèce se disperse avec le basket, il saura forcément rebondir quand le contexte redeviendra plus favorable. Après, bon, ce ne sont pas les résultats de cette année en Coupe d'Europe qui incitent à l'espoir pour l'année prochaine: Benfica et Braga qui ne sortent pas des poules en C1, tous les clubs engagés en C3 qui se font ramasser en beauté (alors que les résultats étaient exceptionnels les années passées dans cette compétition)... encore une fois seul Porto sauve la mise, mais une défaite en 1/8ème de C1 face au 5ème de Liga peut être considéré pour eux comme un mauvais millésime. Cela dit, si le fair-play financier et les nouvelles règles sur les quotas de joueurs nationaux dans les équipes passent, nul doute que dans les 2 ans qui suivent on aura de nouveau des clubs portugais qui iront (très) loin dans les Coupes d'Europe. Et ce quel que soit l'état économique du pays, sauf cataclysme (mais si le Portugal sombre plus bas que la Grèce, c'est l'Europe entière qui aura alors d'autres chats à fouetter que d'analyser les résultats de compétitions de foot).

matthias

05/04/2013 à 01h15

Sur le parallèle avec la Grèce il faut noter que, même si le Portugal souffre énormément en ce moment, la situation reste enviable par rapport à la Grèce. Notamment car le pays est beaucoup plus structuré et moins pénalisé par la fraude et la corruption (qui existent dans des proportions inimaginables pour nous vivant en France, mais qui ne lèsent pas l'économie dans son ensemble comme cela semble être le cas en Grèce). Et j'aime à croire que le Portugal n'ayant que le football comme hobby, là où la Grèce se disperse avec le basket, il saura forcément rebondir quand le contexte redeviendra plus favorable. Après, bon, ce ne sont pas les résultats de cette année en Coupe d'Europe qui incitent à l'espoir pour l'année prochaine: Benfica et Braga qui ne sortent pas des poules en C1, tous les clubs engagés en C3 qui se font ramasser en beauté (alors que les résultats étaient exceptionnels les années passées dans cette compétition)... encore une fois seul Porto sauve la mise, mais une défaite en 1/8ème de C1 face au 5ème de Liga peut être considéré pour eux comme un mauvais millésime. Cela dit, si le fair-play financier et les nouvelles règles sur les quotas de joueurs nationaux dans les équipes passent, nul doute que dans les 2 ans qui suivent on aura de nouveau des clubs portugais qui iront (très) loin dans les Coupes d'Europe. Et ce quel que soit l'état économique du pays, sauf cataclysme (mais si le Portugal sombre plus bas que la Grèce, c'est l'Europe entière qui aura alors d'autres chats à fouetter que d'analyser les résultats de compétitions de foot).

matthias

05/04/2013 à 01h16

(desculpa para o doublao)

José-Mickaël

05/04/2013 à 02h47

Article très intéressant, très bien écrit, et avec pas mal d'optimisme pour finir ! Je ne connais pas bien le football portugais, mais je note que son indice UEFA nous est supérieur depuis quelque temps), qu'il y a encore cette année un club portugais en 1/4, que les clubs portugais nous éliminent presque tout le temps... Bref, ce football semble intéressant (même si limité à une poignée de clubs - cela dit il n'y a pas que Porto et Lisbonne, souvenons-nous de Braga) et ça a d'autant plus de mérite en situation de crise.

theviking

05/04/2013 à 09h13

Article intéressant. Je suis très surpris des faibles affluences dans les stades des "petits" clubs. Je pensais qu'il y avait plus de passion que ça. Par contre, Falcao, c'est sans tilde, non ?

shadowtaskforce

05/04/2013 à 10h13

"Puis Zagorakis qui a reçu la coupe des mains de Michel Platini, là où le Portugal attendait Luís Figo." La coupe a été remise par Lennart Johnasson qui était le président de l'UEFA de l'époque (Platini l'a détrôné en 2007). Aussi, la France vient de passer à la cinquième place de l'indice UEFA des clubs, le Portugal est désormais sixième. Sinon, c'est clair qu'on en demande trop aux pays organisateurs. C'est le même problème que connaît les JO. En CM, l'Afrique du Sud se retrouve désormais avec 10 stades sur les bras qu'elle peine à rentabiliser. Le pays de Mandela a été soulagé d'accueillir la CAN 2013 qui fut retirée à la Libye pour les raisons que l'on connaît. De plus le challenge sera plus difficile avec l'Euro qui vient de passer à 24 pays (c'est pourquoi elle aura lieu dans tout le continent en 2020). L'idée avait été soumise par les fédérations écossaise et irlandaise durant l'élection présidentielle de 2007. Elitiste, Johansson en avait fait une promesse de campagne pour contrer le discours "social" de Platoche qui a dû suivre le mouvement pour ne pas perdre le soutien des petits. Tout ça pour dire que cette extension est liée à des raisons électoralistes et non sportives.

Tonton Danijel

05/04/2013 à 10h19

theviking aujourd'hui à 09h13 Article intéressant. Je suis très surpris des faibles affluences dans les stades des "petits" clubs. Je pensais qu'il y avait plus de passion que ça. - - - - - - - - - - - - - - Je me posais la même question (surtout que l'article pointe que les clubs de Liga Segraes offre du beau football, même avec des moyens réduits). Les places sont-elles trop chères? Il y a aussi un club dont l'article ne parle pas: celui de Braga qui est pourtant le seul à avoir progressé depuis l'Euro (influence d'un des stades les plus beaux d'Europe? - ou du moins originaux avec un but adossé à la falaise, l'autre à la mer). Ils rivalisent avec les grands clubs portugais, ont atteint une finale de coupe d'Europe il y a deux ans... Enfin, l'histoire des 10 stades pour un championnat d'Europe me paraît clairement disproportionné. Quand on pense que malgré la double candidature les organisateurs des Euro 2000, 2008 et 2012 se sont contentés de 4 stades par pays...

blafafoire

05/04/2013 à 11h13

Excellent article qui jette une lumière assez crue sur la bulle économique du foot. matthias aujourd'hui à 01h15 "Cela dit, si le fair-play financier et les nouvelles règles sur les quotas de joueurs nationaux dans les équipes passent, nul doute que dans les 2 ans qui suivent on aura de nouveau des clubs portugais qui iront (très) loin dans les Coupes d'Europe. " Je me trompe ou ça risque d'être exactement l'inverse ? L'économie de revente des joueurs sur laquelle vivent les clubs portugais pourrait en prendre un sacré coup, me semble-t-il. Ils pourront vendre leurs joueurs mais à des prix bien moins élevés que maintenant, le marché étant délesté des acheteurs occupés à combler le déficit de leur club... C'est vrai que la conséquence sportive reste incertaine, mais la conséquence économique me semble plutôt négative (pour les clubs portugais, dans le contexte européen)...

visant

05/04/2013 à 11h33

Je ne partage pas totalement l’optimisme de l’auteur. J’ai l’impression que la formation « audacieuse et performante » se transforme en une détection optimisée de jeunes sud-américains débauchés par l’armée de scouts du FCP et du SLB, ou de talents européens négligés par leurs grands clubs formateurs (Javi Garcia ou Nolito par exemple). Du reste, la formation pure de joueurs portugais est devenue famélique dernièrement. Le système des deux « gros » (ouaich gros) semble donc reposer sur : - une détection de malade de jeunes joueurs, principalement sud-américains, mais rien ne dit que le Brésil, l’Argentine et consorts soient voués à laisser filer éternellement leurs jeunes talents vers l’Europe. - pour les joueurs européens, ils se retrouvent souvent dans l’obligation de miser de plus en plus d’argent pour obtenir un talent naissant, parfois en pure perte, souvent avec talent. Benfica qui lâche 9M€ pour Ola John ou Porto près de 7M€ pour Mangala par exemple. Bon, l’avantage c’est que Porto et Benfica ont une telle emprise sur leur championnat qu’une place en CL leur est quasi assurée chaque saison, les mettant théoriquement à l’abri d’une erreur de casting. Mais ce système est aussi conditionné à des plus-value importantes sur certains joueurs - reste enfin les « autres clubs », véritables incubateurs pour le FCP et le SLB mais extrêmement fragiles financièrement, donc quid de leur avenir (d’ailleurs les incubateurs sont également les équipes B des gros clubs désormais autorisés à jouer en seconde division...). Bref, un championnat phagocyté par deux gros clubs gérés intelligemment mais qui surnage dans un environnement de plus en plus plombé financièrement (quoi ? qui a dit L1 ?). Pour participer à un G14 c’est cool, pour l’intérêt de la Liga Sagres c’est plus contestable.

 

Espinas

05/04/2013 à 12h17

shadowtaskforce aujourd'hui à 10h13 (...) Sinon, c'est clair qu'on en demande trop aux pays organisateurs. C'est le même problème que connaît les JO. En CM, l'Afrique du Sud se retrouve désormais avec 10 stades sur les bras qu'elle peine à rentabiliser. Le pays de Mandela a été soulagé d'accueillir la CAN 2013 qui fut retirée à la Libye pour les raisons que l'on connaît. De plus le challenge sera plus difficile avec l'Euro qui vient de passer à 24 pays (c'est pourquoi elle aura lieu dans tout le continent en 2020). ---- Sur les pays organisateurs et les compètes internationales c'est un peu l'oeuf et la poule. Il y a d'un côté des cahiers des charges excessifs des fédés internationales et de l'autre un lobby de clubs, d'industriels du BTP et de maires qui sont tout contents de labelliser leur projet Euro ou Coupe du monde pour se faire financer et "grandir". Là où c'est une vraie bulle, c'est que les recettes de l'économie réelle ne suivent pas avec des stades vides alors que ce type de projets prévoit des affluences en hausse, des droits TV dévalués, des sponsors et des spectateurs en pleine crise qui ne vont pas augmenter leur contribution...

Le forum

Coupe de la Ligue

aujourd'hui à 18h44 - Redalert : Non, y a eu l'arrivée de Roland Romeyer à vélo au SdF suivi du tour de chant de Monty aussi... >>


Scapulaire conditionné

aujourd'hui à 18h42 - Casaque marine : J'ai été devancé... >>


Gerland à la détente

aujourd'hui à 18h31 - Espinas : Oui, mais deux trois saisons plus tard, avec un plus de maturité du à l'expérinece acquise à... >>


Au tour du ballon ovale

aujourd'hui à 18h29 - Tonton Danijel : Je dois avouer que la présence de Bernie m'a gâché les coupes du monde 2003 et 2007, et son... >>


Le fil prono

aujourd'hui à 18h22 - Mitch : Coty Week 3Titans@Jaguars 23-19Dolphins@Cowboys 10-34Bengals@Bills 21-28Lions@Eagles... >>


En rouge et noir !

aujourd'hui à 18h09 - Redalert : Et la compo est tombée avec les premières à domicile de Martin et Raphinha (et le retour de... >>


L'empire d'essence

aujourd'hui à 17h54 - Run : Williams sait deja qu'ils ont encore 3 semestres a perdre de l'argent et m'est avis que leurs... >>


Ligue Europe, la coupe de l'UEFA

aujourd'hui à 17h36 - CELTIC BHOY : Redalertaujourd'hui à 15h59Merci pour le topo, c'est rassurant.-------En tout cas, la priorité du... >>


Foot et politique

aujourd'hui à 17h22 - Le Pobga du Coman : Josip R.O.G.aujourd'hui à 16h52OLpethaujourd'hui à 15h48Là, tout ce que souhaite Mélenchon... >>


Sondages idiots

aujourd'hui à 17h13 - Roy compte tout et Alain paie rien : En interdisant aux équipes qualifiées de jouer avec plus de 3 de leurs titulaires habituels. >>


Les brèves

Je crois que bon bon

"Laurent Blanc à Lyon, ça ne colle pas pour deux raisons" (foot01.com)

Aucun

"Euro U17 : qui sont les joueurs majeurs de l'équipe de France ?"

Autobiographie

"Ribéry : Des débuts fracassants." (lequipe.fr)

Ô Pep !

"Un pays africain rêve de Bruno Genesio !" (dailymercato.com)

Ruuuuuuuuuuuuuuuuuuud van Nistelrooy

"PSV Eindhoven : Ruud van Nistelrooy prolonge sur le banc des U19." (lequipe.fr)