auteur
Julien Pillot

 

Économiste à l'université de Versailles-Saint Quentin (REEDS) et chercheur associé au CNRS-GREDEG.


Du même auteur

Foot français : une équation insoluble?

Droits TV en baisse, transferts en berne, affluences en panne... En crise, la Ligue 1 doit s'inventer un nouveau modèle économique.


JeanBen

05/03/2013 à 07h34

Une autre conséquence de ce "modèle" qui ne tient pas, c'est le cimetière qu'est en train de devenir le championnat de L2.

Mise à part la présence de mécène, il ne semble pas y avoir de modèle viable pour les relégués de L1. Que ce soit Auxerre, dont le modèle basé sur la formation devient un gouffre avec la chute des indemnités de transfert ou Lens (ou Le Mans, faut bien que je le place) qui se sont endettés pour des infrastructures totalement inadaptées aux revenus de L2, on se retrouve avec des clubs aux déficits monstrueux (et bonjour l'équité face aux autres clubs, qui ne bénéficient pas vraiment de la même mansuétude de la part de la DNCG)

Et tout ça sans compter qu'il y a un tel écart de salaires offerts qu'il est devenu impensable qu'un joueur en manque de temps de jeu à l'échelon supérieur vienne tenter de se relancer dans ce championnat. Ce qui a un impact non négligeable sur le niveau.

Sens de la dérision

05/03/2013 à 08h17

"enrayer la nécessaire cure d’austérité imposée au football français, cure d’austérité qui met directement à mal la compétitivité de nos représentants dans la prestigieuse et lucrative Ligue des champions".
Mouais la compétitivité de nos représentants dans la prestigieuse Ligue des Champions... c'est une demie-finale depuis dix ans et quelques quarts. Je ne sais pas si ça va changer.

Par contre j'ai du mal à entrevoir la solution :
- les droits télés baissent et, sur les CDF, on considère souvent que ce n'est pas un bon modèle.
- les clubs français n'ont pas la visibilité des clubs anglais, italiens ou espagnols pour attirer de gros sponsors (cf l'histoire du maillot d'entraînement de MU dont le sponsor paye plus que celui de l'OL, de l'OM ou du PSG). Et multiplier les sponsors n'est, toujours ici, pas un bon modèle.
- les subventions, n'en parlons pas.
- les recettes de matchs (pourquoi parler de "match day", ça a une signification spéciale ou c'est du jargoning qui va bien ?) ne pourront jamais atteindre en France ce qu'elles sont en Angleterre, et les produits dérivés semblent trouver moins d'acquéreurs qu'à l'étranger.
- le modèle de formation est cher s'il n'y a pas d'acquéreurs.

Du coup on va tous mourir.

Van Der Wiel Age People

05/03/2013 à 08h36

Sauf si les clubs s'attaquent enfin à leur principal poste de dépenses à savoir les salaires fixes des joueurs.

Il n'y a que les 20 meilleurs du championnat (et encore) qui justifient économiquement et sportivement leurs salaires aujourd'hui. Et les clauses de performance - collectives ou individuelles : classement final en L1, victoire en coupe, nombre de buts ou de passes décisives - ne pèsent pas assez dans la rémunération globale. Elles ne sont donc pas assez incitatives au dépassement de soi. C'est encore pire pour un remplaçant (Labrune doit être ravi de voir ce que lui coûte un Souleymane Camara en ce moment étant donné son rendement).

Trop de clubs (Auxerre, Lens, Monaco, Le Mans)sont descendus en L2, avec des conséquences économiques catastrophiques, pour avoir surpayé des joueurs moyens voire mauvais (Entre ici "Moussa Bdp Maazou").

le Bleu

05/03/2013 à 08h45

Les principaux clients de notre système de formation sont l'Italie et l'Angleterre. Or si la seconde devrait assez vite absorber la crise grâce à des droits TV sans cesse augmentant, la première paie aujourd'hui ses carences des années 90-2000.

L'autre problème avec l'Angleterre est que la concurrence augmente sans cesse entre fournisseurs. La Scandinavie, les pays de l'Est transfèrent de nombreux joueurs en Angleterre.

De notre côté, si nous vendons moins cher vers Londres, c'est en partie à cause d'un rapport de forces: nos budgets tendus nous obligent à vendre très vite plutôt que bien.

Du coup Julien a peut-être raison. Il faut assainir les comptes des clubs pour être davantage en position de force lors des transferts.

En revanche la susdite concurrence entre fournisseurs nous force aussi à améliorer la qualité de notre formation, en produisant des joueurs plus collectifs et mieux éduqués, sans avoir forcément à recopier le modèle espagnol du "petit-gabarit-technique".

Cette amélioration de la qualité, en terme de compétitivité, est d'autant plus obligatoire que nous assistons à une diminution des quantités produites, le foot français étant de moins en moins attrayant aux yeux de jeunes générations qui ne grandissent plus qu'avec Chelsea, Arsenal et le Real Madrid et ne voient plus dans l'OM et Bordeaux qu'une case plus ou moins obligatoire à franchir le plus rapidement possible avant l'Angleterre.

C'est, très probablement, le plus grave échec du football français de ces quinze dernières années.

Van Der Wiel Age People

05/03/2013 à 08h48

Il y a d'autre solutions pour rendre le foot pro français attractif : passer le championnat national au statut pro (et non plus entre 3 et 5 clubs en fonction des années) et réduire le nombre de clubs à 16 en L1, L2 et National.

Même si les droits TV se réduisent en proportion du nombre de journées diffusées (30 au lieu de 38), la division de la part fixe (50% des droits TV) se fait par 16 et non plus 20 ce qui fait que les revenus sont quasiment maintenus en valeur.

Avec 8 matches de moins, les clubs auraient besoin de 3 ou 4 joueurs de moins dans leurs effectifs, avec des salaires plus faibles puisque moins de matches.

Allez voir Aulas et dites lui de se séparer (au hasard) de Gourcuff, Briand et Bisevac.
Je suis sûr qu'il serait ravi parce que l'économie réalisée compenserait largement le fait d'avoir 4 matches de moins à Gerland et les bénéfices qui vont avec.

Marius T

05/03/2013 à 08h48

Labrune ne paye rien pour Souleymane Camara (hihihi), mais José prend peut-être quelque chose à Loulou N.

VDWAP es-tu Charles Villeneuve ?

Van Der Wiel Age People

05/03/2013 à 10h15

Désolé pour l'inversion Camara - Diawara, j'ai écrit un peu vite...mais entre un attaquant aux pieds carrés et un défenseur aux pieds carrés, la confusion est possible.

Et pour qu'un autre football soit possible, il faut bien limiter les dépenses, ce qui soyons fous, permettrait de faire baisser le prix des abonnements et des maillots (c'est beau de rêver,non ?).

Tetsuo Shima

05/03/2013 à 10h30

Par contre, j'ai du mal à comprendre en quoi le fait d'avoir autant de matchs décalés nuit à la visibilité du championnat...
Pour ma part, je n'avais jamais autant regardé de Ligue 1 depuis des années et ne regarde quasiment plus de matchs de Premier League.
Et du coup je connais beaucoup mieux les effectifs de Ligue 1.

Espinas

05/03/2013 à 10h40

Van Der Wiel Age People
aujourd'hui à 08h48

Allez voir Aulas et dites lui de se séparer (au hasard) de Gourcuff, Briand et Bisevac.
Je suis sûr qu'il serait ravi parce que l'économie réalisée compenserait largement le fait d'avoir 4 matches de moins à Gerland et les bénéfices qui vont avec.
----
Tu oublies OL infirmerie et ses 3 absences au même poste à un moment de la saison.
Un des paramètres à voir est la crise qui touche la plupart des championnats européens, à commencer par l'Espagne, dont les clubs ont des dettes y compris fiscales quasiment in-remboursables. La déflation ne touchera pas les stars mais les joueurs moyens peuvent s'attendre à des salaires et des propositions moins lucratives.

Pour les signes d'espoir, si les droits TV L1 sont en légère baisse, la LdC va rapporter plus en raison du nouveau contrat BeIn Sport- Canal, qui est le double de celui avec TF1 et canal.

arnaldo01

05/03/2013 à 10h49

Tetsuo Shima
aujourd'hui à 10h30
Par contre, j'ai du mal à comprendre en quoi le fait d'avoir autant de matchs décalés nuit à la visibilité du championnat...
Pour ma part, je n'avais jamais autant regardé de Ligue 1 depuis des années et ne regarde quasiment plus de matchs de Premier League.
Et du coup je connais beaucoup mieux les effectifs de Ligue 1.
____

Pareil, je trouve que c'est une tres bonne chose d'avoir plusieurs crénaux, il est possible de voir 4/5 matchs en entier par week-end, c'est cool.
Et sinon, je pense que l'auteur oublie une raison du désinteret pour la Ligue 1 : Notre belle Equipe de France. Depuis 2008, elle est ridicule sur le terrain et en dehors. Ca ne doit pas aider à attirer un nouveau public et ca explique la baisse des audiences et des affluences.

 

Kara Bourré

05/03/2013 à 10h56

Dites, voir 4/5 matchs entier par week end, je suis pas sur que tout le monde puisse se le permettre.

Et avec Téléfoot qui ne donne plus d'image de L1, jour de foot qui ne présente plus que 5/6 matchs, c'est quand même moins facile de suivre la L1 sans avoir l'impression de faire l'autiste tout un weekend.

On ajoute à ça la multiplication des abonnements TV, c'est quand moins facile pour arriver à tout suivre, je trouve.


Sur le fil

57e année de détention pour le petit garçon irascible de huit ans séquestré dans le corps de Jean-Michel Aulas. #OnNeLOubliepas

Tweet vengeur imminent. http://t.co/t1uOHuiLBR

RT @matfaure: On est donc le club ayant remporté le plus de fois le trophée le plus moisi du football français. Viens nous chercher. #Dream…

Les Cahiers sur Twitter

Le forum

Gerland à la détente

aujourd'hui à 00h16 - impoli gone : En fait, c'est pour être sûr de pas la gagner. Le record de défaites, on ne nous le prendra pas! >>


Parties de campagne, bières, et football...

aujourd'hui à 00h10 - AWOL : VINCENNES Dimanche 20 avril - 12h00 - Messin - Sir S. - Troglo - major - richard - AWOL -... >>


Aimons la Science

aujourd'hui à 00h07 - balashov22 : Poisson d'Avril tardif, ou bien vraie solution d'avenir ? http://tinyurl.com/kwojxr8 >>


Le Palet des Glaces

19/04/2014 à 23h55 - Zigmunt l empereur : Ouh le but des Blues a 6 secondes de la fin. Prolongation entre les Blues et les Blackhawks !!!! >>


Utopie et football

19/04/2014 à 23h43 - T'as Caluire le Cuire : Un bien beau message, très émouvant et tellement représentatif de ce que représente le foot... >>


Le pousse-baballe sur le reste de l'orange bleue

19/04/2014 à 23h40 - Loscoff-Plage : Quelques nouvelles du championnat russe, où le Zenit Saint-Pétersbourg a repris la main. Tout... >>


Dans le haut du panier

19/04/2014 à 23h34 - JohnMurdok : Gros match entre les Clippers et les Warriors. Le 3e QT est un régal pour les amateurs de shoot et... >>


Paris est magique

19/04/2014 à 23h25 - Sidney le grand Govou : Bien joué les parisiens. Vous avez été plus efficaces devant. Mais on reviendra et bien moins... >>


Observatoire du journalisme sportif

19/04/2014 à 23h23 - Gouffran direct : Le dico de Lauclair a été édité par Charlie Hebdo en 1979. >>


FFF et LFP, un univers (im)pitoyable

19/04/2014 à 23h20 - Gouffran direct : Qui se dévouera pour nous monter un "best of" Lauclair? Je suis prêt à payer pour voir ça et... >>


Les brèves

jouer derrière

"Chelsea ne s'avoue pas vaincu" (Canal+). Seulement une demi-douzaine ce soir-là chez John Terry.

Chelski comme Schumacher

"Chelsea est encore tombé !" (lequipe.fr)

Rio de généraux

"Rio : intervention militaire." (sport24.com)

prêtre défroqué

"Les Young Boys surpris." (lequipe.fr)

Youssou N'Dour +1

"Keita, huit secondes, un but." (lequipe.fr)