auteur
Jérôme Latta

 

Chef d'espadrilles.


Du même auteur

Sauver la partie, pas la patrie

Une Balle dans le pied – À l'heure du bilan (définitif) de Blanc, son successeur devra faire des Bleus une équipe de football. 


José-Mickaël

02/07/2012 à 04h39

Bravo pour cet excellent article !

Sens de la dérision

02/07/2012 à 10h37

De même. Notamment sur le bilan de Blanc. Par contre je crois qu'il faut que le sélectionneur ait un programme, ce qui n'avait pas semblé évident avec Blanc. Il ne faut pas qu'il soit imposé de l'extérieur. C'est sans doute ce qu'a voulu dire l'article mais ce n'est pas clair.

LLBB1975

02/07/2012 à 10h54

C'est quoi cette émission où on parlait de lever des couleurs dans les centres de formation ???? Par ailleurs, je pense qu'on gagnerai à ce que Blanc échange avec son successeur afin de partager son expérience. Donc tant mieux (pour ce point), si c'est Deschamps.

Tonton Danijel

02/07/2012 à 11h15

Besoin d'échange entre le futur et l'ancien sélectionneur vis-à-vis de la gestion du groupe et des 'sanctions' éventuelles. Si sanctions il y a, elle doive venir du sélectionneur, et non de la fédé. Les sanctions décidées après Knysna n'ont pas eu beaucoup d'effet en partie parce que Laurent Blanc avait laissé entendre qu'il ne les approuvait pas...

Tonton Danijel

02/07/2012 à 11h15

*elles doivent

syle

02/07/2012 à 11h47

Tonton Danijel aujourd'hui à 11h15 Les sanctions décidées après Knysna n'ont pas eu beaucoup d'effet en partie parce que Laurent Blanc avait laissé entendre qu'il ne les approuvait pas... ----------- Ouaip. Et ça a été la première erreur de Blanc. Il pouvait le penser très fort, mais le dire était une connerie. Car quel message a-t-il alors envoyé ? "C'est bon les mecs, les problèmes, c'était pour Domenech, maintenant c'est moi que j'arrive et je gère ça les doigts dans le blair ?" D'autant qu'il s'est discrédité tout seul en prenant par la suite, de sa propre initiative, des mesures "disciplinaires" sur lesquelles il n'a rien tenu. Les joueurs ne devaient pas apparaître avec des casques aux oreilles ? Ah... Ben on les a pourtant vus durant tout l'Euro avec des gros méchants casquos de 3 kilos. On n'est plus très loin du port du Ghetto Blaster à l'épaule. Les joueurs devaient aller davantage vers le public ? Ben les supporters français qui se sont déplacés pour les matches face à la Suède ou à l'Espagne apprécieront. Bref, on a eu droit à une équipe antipathique qui a perdu en jouant mal. Il ne s'agit pas de demander une quelconque exemplarité, de donner à l'équipe nationale plus d'importance qu'elle devrait en avoir notamment sur le plan extrasportif, non, il ne s'agit d'aucun de ces fantasmes. Simplement, il devient quand même vital de redresser le tir pour ne pas faire fuir tout le monde, y compris les plus passionnés. Car si l'on considère que l'équipe nationale doit être dénuée de tous les symboles que d'aucuns lui attachent plus ou moins abusivement, il n'existe par ailleurs plus beaucoup de raisons objectives de supporter, ni même de soutenir timidement, un groupe de trop nombreux joueurs antipathiques, méprisants et mal embouchés qui perdent en jouant mal (ou en ne jouant pas du tout).

 

Pascal Amateur

02/07/2012 à 12h06

Blanc qui devait tout nettoyer… Manquerait plus qu'il devienne sélectionneur de futsal.