auteur
Richard N

 

Pionnier du foot sur le Web avec Kick'n'Rush, historien pour les Cahiers et Footichiste pour son compte.


Du même auteur

Trezeguet 2000, de l'or sous la barre

Un jour, un but – Le 2 juillet à Rotterdam, cette année-là, l’équipe de France remporte l’Euro grâce à un débordement de Robert Pires et une volée exceptionnelle de David Trezeguet.


Pascal Amateur

27/06/2012 à 12h25

Robert Pirès aurait voulu que Bernard Mendy marque.

Toto le Zéro

27/06/2012 à 13h02

Si je ne m'abuse, c'est à l'issue de ce match que Blanc et DD avaient décidé d'arrêter l'EdF... Lemerre avait essayé de les convaincre de continuer. Dire que 12 ans plus tard, l'un pourrait succéder à l'autre à la tête des Bleux suite aux résultats que l'on sait (et que l'on aurait bien voulu ignorer, par ailleurs).

C. Moa

27/06/2012 à 14h22

Ce but, ce but... Je l'ai déjà dit hier, mais ce but est le plus beau qu'il m'ait été donné de voir.

José-Mickaël

27/06/2012 à 16h17

Trezeguet, même s'il n'a pas souvent été titulaire, est clairement un des plus grands attaquants de l'histoire de France, juste en-dessous de Fontaine. En Bleu, je le considère comme l'égal de Papin, compte tenu leurs influences respectives (Papin est le grand artisan des éliminatoires 1990-91 mais a raté la phase finale 92 donc malgré son Ballon d'Or je ne le mets pas au-dessus de Trezeguet qui a été tellement décisif dans cet Euro). Pareil pour Henry : son impact sur les grands moments de l'équipe de France n'est pas supérieur. Je vénère trop Trezeguet ? C'est pas de ma faute, c'est de la sienne !

José-Mickaël

27/06/2012 à 16h18

(Quand je dis que Papin a raté 92 j'exagère quand même. Disons qu'il n'a pas été aussi décisif qu'on aurait espéré.)

Justin Bibard

27/06/2012 à 17h29

Obiwan Kenobi aujourd'hui à 11h56 oui oui, et pourtant, ce sont ces deux noms qui me sont venus à l'esprit immédiatement... Peut-être à tort en effet.

Madar Kvador

27/06/2012 à 20h12

Il me semble que Zidane s'était dirigé vers Pirès plutôt que vers Trézéguet... A part ça, à la fin du match, 2 images marquantes : les Bleus assis sur le terrain à papoter tranquillement à côté du trophée, et le dialogue entre Lemerre et Deschamps (l'un essayant de convaincre l'autre de continuer sa carrière internationale, en vain... Le lendemain, pas mal de journalistes avaient essayé de lire sur leurs lèvres pour retranscrire cette discussion.)

 

lyes

01/07/2012 à 14h59

La fin du but en or rend ce but incroyablement précieux et éternel. Il y aura bien d'autres champions, bien d'autres buteurs providentiels, mais jamais plus personne ne sera dans la peau d'un Trezeguet ou d'un Bierrhof en "tuant" un match, littéralement le but du titre. Le contexte est immense pour Trezeguet: - remplaçant avec peu de temps de jeu - buteur providentiel - en finale de l'euro - but en or - reprise de volée sous la barre Ca va être dur de réunir autant de conditions d'euphorie sur un but à l'avenir.

Les brèves

Je crois que bon bon

"Laurent Blanc à Lyon, ça ne colle pas pour deux raisons" (foot01.com)

Aucun

"Euro U17 : qui sont les joueurs majeurs de l'équipe de France ?"

Autobiographie

"Ribéry : Des débuts fracassants." (lequipe.fr)

Ô Pep !

"Un pays africain rêve de Bruno Genesio !" (dailymercato.com)

Ruuuuuuuuuuuuuuuuuuud van Nistelrooy

"PSV Eindhoven : Ruud van Nistelrooy prolonge sur le banc des U19." (lequipe.fr)