auteur
Jérôme Latta

 

Chef d'espadrilles.


Du même auteur

PSG : trois points de retard, un temps d'avance?

Une Balle dans le pied – La saison mouvementée du Paris Saint-Germain peut-elle être qualifiée d'échec, alors qu'elle place le club dans une position idéale pour la suite?


Sens de la dérision

23/05/2012 à 07h06

Je dois être mal réveillé. Cet article me semble assez gentil avec un club gazodollaré, qui a viré son entraîneur à mi-saison, qui finit deuxième et qui, en plus, n'a pas de projet de jeu clair.

le Bleu

23/05/2012 à 08h22

Bah c'est juste que comme tous les socio-traîtres, Jamel Attal a renoncé à la révolution. Son mot d'ordre: "l'argent gagnera de toute façon... faisons en sorte de ne pas rendre sa victoire trop facile". Je suis confiant. 2017: Bayrou président !

Jamel Attal

23/05/2012 à 10h44

@sens C'est vrai, je suis tombé sous le charme capiteux de Nasser et ses oléodollars (même si, quand on lit l'article bien réveillé, je m'en cache encore, ne cautionnant en rien, par exemple, le changement d'entraîneur). Après, dans un article cherchant à faire le bilan sportif du new PSG, je saisis mal la notion "méchant / gentil", et en tout cas je peine à considérer qu'une deuxième place avec 79 points soit un échec, à plus forte raison compte tenu des bouleversements survenus durant la saison et des résultats du PSG depuis dix ans (cf. graphique). Concernant le projet de jeu, je dis la même chose que toi ("Sur le plan tactique, Carlo Ancelotti n'a pas dégagé de projet très déterminé"), mais j'estime que ledit projet ne peut pas être mis en oeuvre ni évalué dans le court laps de temps des cinq mois d'exercice du nouvel entraîneur.

gurney

23/05/2012 à 12h07

Sur le plan des résultats purs, même si l'élimination en europaleague et en coupe de la ligue font tâches (d'ailleurs c'était sous AK au passage), on peut difficilement dire que le psg n'a pas fait une bonne saison. 1) Parce qu'il finit l'année en boulet de canon, et sans grosses bêtises qataris cet été, je pense qu'ils vont exploser la barre des 90 points cette saison 2) Parce que justement c'est le psg, et qu'on aurait très bien pu avoir un grand bordel, et une fin de saison en vraie queue de poisson, avec une 3e place par exemple. Là aussi, notons que ça s'est joué à peu de choses. Une arrivée de Beckham qui aurait pu être sportivement compliquée à gérer, une arrivée de Pato qui a des vrais problèmes physiques, ça aurait pu changer pas mal de choses. Coup de bol pour les parisiens, on leur a refusé. Maintenant, si l'article est donc parfaitement juste en tant que tel, je regrette plus généralement sur l'ensemble de l'année n'avoir lu aucune analyse (sauf erreur de ma part) sur les mallettes qataris. Alors qu'à contrario, y a eu beaucoup d'articles bien acerbes (et souvent justes) sur la politique "le foot est une entreprise comme les autres" de Aulas. Alors je sais bien que la première vertu des cahiers est d'abord de réagir contre la dégénérescence des autres médias, et que la plupart des médias (canal + mauvais perdant en tête) a plutôt taillé un costard au PSG toute la saison, et souvent dans des proportions ridicules (j'ai été notamment frappé par la Une de l'équipe après un nul à Bordeaux qui n'avait rien de scandaleux, et qui précipitait le club dans le chaos selon le quotidien national), et peut être aussi que les cahiers se donnent le temps de voir comment va évoluer le psg (mais avec 11 changements + un 1 entraîneur viré en une saison, ça donne une bonne idée quand même), mais c'est un peu dommage. Ca donne un peu l'impression que: se faire de l'argent en montant un OL Coiffure et une levée en bourse, c'est sale (et ça l'est, encore une fois), mais que balancer d'un coup d'un seul 100 millions d'euros sur une table, et multiplier par je ne sais combien une masse salariale, de manière totalement artificiel, ça ne pose pas de problème éthique. J'ai bien dis "ça donne l'impression", de part la rareté des analyses sur ce sujet, ajouté au contre-pied médiatique juste que pose l'article d'aujourd'hui. (Mais sur une thèse qui n'est défendu dans les médias que par Daniel Riolo, pas le plus bête des journalistes, loin de là, mais en revanche un sacré supporter du PSG qui défend à 200% le projet des qataris, alors qu'il semblait exécrer jusque là les modèles de MCity et Chelsea.

Charterhouse11

23/05/2012 à 12h10

Je n'ai pas encore lu cet article mais la théorie de Sens De La Dérision se confirme à nouveau: à chaque nouvel article de fond des cdfs, il n'est pas d'accord. A chaque fois!

Jamel Attal

23/05/2012 à 12h18

gurney : "Maintenant, si l'article est donc parfaitement juste en tant que tel, je regrette plus généralement sur l'ensemble de l'année n'avoir lu aucune analyse (sauf erreur de ma part) sur les mallettes qataris. " --- L'erreur n'était pas très difficile à corriger : "Un Doha dans le PSG" http://bit.ly/mGIWuy "Un PSG sous l’attente" http://bit.ly/qUxXIW "Paris SG : la politique de l’étiquette" http://bit.ly/uGnrvD "Leurre de Beckham" http://bit.ly/yuUWKD "Qatar : l'émirat et les miracles" http://bit.ly/K1DOu1 J'élude les articles sur le choix du stade pour le futur PSG, qui abordent aussi la question.

gurney

23/05/2012 à 12h37

En plus je les ai lu :D Donc oui effectivement il y en a eu, erreur corrigé. Après j'entends peut être plus un sujet au sens large. Sur la ligue 1 et son histoire notamment. Cette année c'est un peu la réussite des mécènes. Manchester City champion d'Angleterre, Chelsea champion d'Europe, et un miracle certes en ligue 1, mais qui s'apparente juste à un petit retard dû à quelques petites perturbations bien logiques en soit (11 changements, arriver à 79 points, c'est déjà énorme). D'ailleurs Daniel Riolo disait très justement qu'il avait fallu 2 ans à Chelsea pour être champion avec l'argent d'Abramovic, et au moins 3 à Mcity par exemple. Donc de ce point de vue là, on est encore pleinement dans le scénario craint. La question que je me pose, c'est vraiment celle de l'exception culturelle française. On a eu les mêmes craintes avec l'argent de Canal plus pour Paris, et celui de Dreyfus à Marseille, et au final le succès de ces deux clubs n'a pas été écrasant, et c'est finalement un club sorti de nulepart qui a tué la ligue 1 pendant quelques années de suite (j'écarte volontairement les 3 premières années où c'était le jeu de "celui qui est champion a perdu"). Mais là, il me semble que les capacités et volontés d'investissements sont différentes et laissent présager que le miracle montpellierain n'aura aucune suite possible si les qataris atteignent réellement le niveau de performance des écuries milliardaires européennes classiques. Il suffirait de comparer la moyenne classique de points du champion de France qui doit pas excéder les 75 points, et la moyenne de points atteint chaque année par Chelsea, Mu, Mcity, Madrid, Barcelone quand ils sont champions, qui doit plus tourner autour des 85 points. Alors oui, certains pourront trouver du réconfort en se disant " que Jean-Michel Aulas s'étranglera peut-être un jour devant l'iniquité qui permet à son concurrent d'investir à perte (trouvant en Paris son nouveau Monaco)", mais la diversité culturelle française s'étranglera peut être aussi. (Bon après, on va enfin pouvoir remporter une deuxième ligue des champions en France, ne boudons pas non plus notre plaisir).

gurney

23/05/2012 à 12h42

(88 points de moyenne pour le champion d'Angleterre depuis l'investissement de Chelsea, sur les 10 dernières saisons donc. Après on s'étonne qu'avec des moyens moins illimités, Arsenal ne gagne plus rien).

Sens de la dérision

23/05/2012 à 14h02

Charterhouse11 aujourd'hui à 12h10 Je n'ai pas encore lu cet article mais la théorie de Sens De La Dérision se confirme à nouveau: à chaque nouvel article de fond des cdfs, il n'est pas d'accord. A chaque fois! ---- Oh quand même ! J'ai vérifié, j'étais d'accord avec l'article sur Ben Arfa. @jamel J'avais saisi que l'article voulait faire le bilan sportif du PSG et au passage égratigner ceux qui considèrent que cette saison parisienne était un échec. Mais je trouvais que l'article éludait un peu trop les "à côtés" de ce PSG. J'ai du mal, par exemple, à considérer que virer Kombouaré est "prendre de l'avance sur les prochaines saisons". Il me semble qu'il s'agit plus de recruter du clinquant. Côté recrutement, il y a deux points à relever. Certes on change un paquet de joueurs et c'est plutôt bien d'avoir su rester sur le podium avec une équipe remaniée. Mais on peut aussi se dire qu'avec des joueurs qui ont prouvé quelque chose en L1 (le PSG a fini 4ème si je ne m'abuse) plus des recrues qui ne sont pas que des noms sur un papier, c'est quand même un échec de n'avoir pas mieux figuré en Ligue Europa, en Coupe de France et en Coupe de la Ligue (voire en championnat). Surtout que le PSG est dans une situation différente de Chelsea en Angleterre : Chelsea a mis quelques temps à bien figurer parce que financièrement les clubs anglais étaient déjà surpuissants. En France, c'est différent. D'après transfermarkt, la Ligue a dépense 216M€, le PSG seul 93€ soit 43% du total. Sur un seul club. À comparer avec la saison 2009-2010 où l'OL avait trusté 29% du budget dépenses (Lisandro, Bastos, Gomis). Je suis bien sûr très curieux de voir la saison prochaine du PSG. Le bilan de cette saison se fera à l'aune de la prochaine.

José-Mickaël

23/05/2012 à 16h02

Jamel Attal aujourd'hui à 10h44 > Concernant le projet de jeu, je dis la même chose que toi ("Sur le plan tactique, Carlo Ancelotti n'a pas dégagé de projet très déterminé"), mais j'estime que ledit projet ne peut pas être mis en oeuvre ni évalué dans le court laps de temps des cinq mois d'exercice du nouvel entraîneur. Ça, c'est un argument qui me semble nouveau. Une demi-saison complète, ce serait encore trop court ? C'est la première fois que j'entends ça. Car on ne parle pas d'une équipe nationale qui se réunit une fois tous les deux mois, mais d'un club. En fait je trouve qu'on cherche un peu trop d'excuses à Ancelotti. Effectivement, on ne peut pas parler d'échec du PSG, et on ne peut pas dire qu'Ancelotti a fait du mauvais boulot. Mais force est de constater qu'il n'a (pour l'instant) rien apporté concrètement par rapport à son prédécesseur. On prétend que son arrivée, c'était pour préparer l'avenir ? Ça ne veut pas dire grand chose. Il a été question de la plus grande facilité à faire venir des vedettes, sauf que ça n'a pas marché (si les grandes vedettes ne viennent pas au PSG, ça n'a rien à voir avec l'entraîneur, cessons d'être naïf). Mais bon, c'est un article très intéressant, ne serait-ce que parce qu'il suscite des débats... ----- Sens de la dérision aujourd'hui à 14h02 > Je suis bien sûr très curieux de voir la saison prochaine du PSG. Le bilan de cette saison se fera à l'aune de la prochaine. Ça, c'est bien dit !

 

Espinas

23/05/2012 à 16h37

José-Mickaël aujourd'hui à 16h02 Jamel Attal aujourd'hui à 10h44 > Concernant le projet de jeu, je dis la même chose que toi ("Sur le plan tactique, Carlo Ancelotti n'a pas dégagé de projet très déterminé"), mais j'estime que ledit projet ne peut pas être mis en oeuvre ni évalué dans le court laps de temps des cinq mois d'exercice du nouvel entraîneur. Ça, c'est un argument qui me semble nouveau. Une demi-saison complète, ce serait encore trop court ? C'est la première fois que j'entends ça. Car on ne parle pas d'une équipe nationale qui se réunit une fois tous les deux mois, mais d'un club. (...) Mais bon, c'est un article très intéressant, ne serait-ce que parce qu'il suscite des débats... ----- Sens de la dérision aujourd'hui à 14h02 > Je suis bien sûr très curieux de voir la saison prochaine du PSG. Le bilan de cette saison se fera à l'aune de la prochaine. Ça, c'est bien dit ! --- J'ai peu de sympathie pour le PSG mais c'est vrai que les réactions sur l'échec parisiens sont excessives. Sur le coach, il faut voir aussi ce qu'il va faire en C1 avec le club et le total de la demi saison est satisfaisant avec un rythme à plus de 2pts / matc, c'est pas transcendant mais satisfaisant. Il faut dire que ce club a donné le baton pour se faire battre avec ce changement de coach et le mercato à la trève, le personnage florentin au moins dans la presse de Leonardo, Luyundunla et une certaine méfiance anti argent et anti- capitale. Je dois dire que j'ai presque été déçu quand les rumeurs Beckham et Pato n'ont pas abouti, vu que l'un ayant 36 ans et l'autre étant autant blessé que Diaby en 2012. A mon avis, le PSG a tout intérêt à faire du "bon jeune joueur prometteur" (Pastore, Matuidi, Menez)et quelques confirmés (Motta) que best of des années passées (Beckham, Pato, Lugano), dans la lignée des recrutements de José Mourinho.