auteur
Philippe Gargov

Prospective tactique sur football totalitaire. Sur le banc des Dé-Managers.

 

@footalitaire


Du même auteur

Guardiola, le football sans attaquant

Éloge du milieu, sacre du passeur, avènement du 3-7-0: le guardiolisme est une révolution pour le jeu. Tout a basculé en décembre, contre Santos...


Bananja Vidic

25/01/2012 à 12h56

Beaucoup d'amour pour sansai. Et pour Philippe Gargov. Merci les Cahiers!

Jean-Luc Skywalker

25/01/2012 à 13h18

sansai aujourd'hui à 12h47 Si, si, on se souvient bien de Denoueix en France, mais en revanche, la manière dont ses équipes jouaient, je ne saurais dire, là tout de suite maintenant.

sansai

25/01/2012 à 13h22

Oui, on se souvient de Denoueix comme d'un consultant intéressant.

ParisHilton

25/01/2012 à 13h52

Merci pour cet excellent article. J'ai pris mon pied. Poutous.

Tonton Danijel

25/01/2012 à 13h54

L'intérêt de cet article, c'est que si on parle beaucoup du Barça, peu de regards sont apportés sur le travail de Pep Guardiola. A tel point qu'on peut lire parfois ici des réactions "Oui, mais est-ce que Guardiola réussirait ailleurs?", son jeune âge pour un entraîneur nuisant un peu à sa crédibilité. Peu de chances qu'on ait du reste un jour la réponse à cette question, étant donné que Guardiola semble parti pour rester un très long bail chez les Blaugranas, à moins qu'on lui propose éventuellement les rênes de la Roja. Mais c'est à travers ce genre d'articles qu'on se rend compte que Guardiola est un entraîneur audacieux et intelligent (et qu'on comprend un peu pourquoi un pur buteur comme Zlatan a eu du mal à s'intégrer dans ses plans de jeu, malgré des stats plus qu'honnêtes lors de son passage en Catalogne).

Lucho Gonzealaise

25/01/2012 à 14h09

Article intéressant. Par contre, j'ai du mal à me réjouir de ce passage à une équipe sans attaquant. Le Barça est vraiment très beau à voir jouer, jamais je ne dirai le contraire. Ce qui me gêne, c'est qu'ils ont atteint une telle perfection dans la possession et la gestion du ballon, y compris quand il est dans les pieds adverses, que ça tue un peu le football. En fait, je pense que n'importe qui à la place de Guardiola serait fier de faire ce qu'il fait et les supporters du Barça doivent être ravis. Mais de mon côté, j'aime bien aussi voir des matchs où les deux équipes jouent et ont leur chance, quitte évidemment à ce que ce soit moins parfait. Après, ça s'explique aussi par le fait que je ne sois pas un fan du Barça. Et que j'ai préféré l'Allemagne à l'Espagne au Mondial 2010.

Gloup

25/01/2012 à 14h28

Tout ça pour dire que 'taquetiquement' le football du Barça se rapproche du handball ... raccourci qui a été repris de maintes fois par les médias français !!! Je plaisante évidemment... La règle du hors-jeu (entre autres) ajoute un peu de piment tactique... En tout cas, le 3-7-0 c'est la mort du babyfoot, inconscient !!

Cris The Light

25/01/2012 à 14h31

En terme de spectacle, le barça semble trop élaboré pour être palpitant à regarder d'un oeil mou. C'est un peu comme le jazz, c'est pas toujours agréable pour le profane mais c'est le must pour ceux qui le comprennent. Le jour ou toutes les équipes joueront en 0-10-0, les joueur de futsal gagneront mieux leur vie. Article sympa à lire.

Alexis

25/01/2012 à 14h32

Je partage l'avis de sansai. Cet article est utile. Même nécessaire. Pourtant, je lui reprocherais volontiers des répétitions (là où je m'attendais à plus de variété dans l'argumentation qui me semble tourner en rond). Mais parler de Guardiola est aujourd'hui essentiel pour comprendre le Barça et sa domination. Pour apprécier son excellence. D'ailleurs, même l'auteur, qui semble le vénérer, précise que Pep est passé à la postérité pour les techniciens en décembre dernier. ce qui montre combien son travail est méconnu car Guardiola a officalisé la rupture avec le 4-3-3 dès la fin de sa première saison à la tête de l'équipe première et a dès lors su faire preuve de variété, d'imagination et d'intelligence tactique. A la limite, ce 3-7-0 n'est que l'aboutissement de tout un parcours tactique patiemment construit. La révolution de ce Barça transparait jusqu'entre les lignes des différents fils de ce forum : j'y ai lu pléthore de stratégies proposées pour s'opposer à ce Barça (et toutes pouvaient être la bonne). Au moins autant que celles testées par ses adversaires. Même Mourinho s'y casse les dents de toutes les manières qu'il soit possible de le faire. Et c'est bien cela, la révolution : aucune stratégie, aucun schéma ne résiste à ce jeu. Cette révolution se caractérise donc par le temps d'avance énorme que possède le Barça sur ces concurrents. Non pas tant par la disposition des joueurs sur le terrain que par les principes de jeu qui prévalent à leurs mouvements, leurs choix techniques et le délicieux équilibre esthétisme/résultats de cette équipe. Penser que tenter d'analyser ce jeu, sa philosophie prédominante, ses hommes et ses résultats relève de la médiocrité journalistique est pour moi un aveu de désamour du foot. Ce n'est pas possible autrement. Si on aime le foot, on aime le jeu de ce Barça (ce qui n'empêche pas d'en aimer d'autres, évidemment), et on ne se lasse pas de le voir (autre possiblité : on ne comprend rien à ce jeu - le foot - et on s'emmerde fermement parce que le ballon n'est pas toutes les dix secondes dans une surface de réparation. Donc l'analyse est encore moins supportable, forcément). Pour moi, ce Barça, c'est le pied depuis 5/6 ans, non seulement parce que c'est beau, mais aussi parce que chaque saison il repousse les limites de son excellence un peu plus loin.

Cris The Light

25/01/2012 à 14h36

En terme de spectacle, le barça semble trop élaboré pour être palpitant à regarder d'un oeil mou. C'est un peu comme le jazz, c'est pas toujours agréable pour le profane mais c'est le must pour ceux qui le comprennent. Le jour ou toutes les équipes joueront en 0-10-0, les joueur de futsal gagneront mieux leur vie. Article sympa à lire.

 

et alors

25/01/2012 à 14h40

@ sansai, magnus (et la rédaction aussi) Effectivement, j'ai réagi assez vertement à première lecture, mais c'est vrai que tout le monde ne suit pas forcément le Barça de très près et que cette vulgarisation n'est pas inintéressante pour présenter, comme vous le dites, les principes de jeu et l'évolution qu'apporte Guardiola à son équipe autour de ces principes. Mais justement, au-delà de la tactique pure, au sens des croix sur le tableau. Or l'article en question, puisque c'est de ça qu'on parle, m'a déçu en ce qu'il décollait assez peu de la tactique pure. Et c'est cette déception que j'exprimais, en regard de l'ambition de l'auteur et de sa présentation pompeuse. (Bon, j'ai déjà un a priori défavorable pour les consultants en prospective urbaine, pour d'autres raisons.) Après toutes ses grandes phases pleines de superlatifs, je n'ai pas eu l'impression que l'auteur nous disait autre chose que "Guardiola aligne plein de milieux qui savent faire des passes, quel génie". A part ça, je ne suis pas si saoulé du Barça, comme je disais je continue à regarder leurs matchs avec plaisir, et j'espère que Guardiola continuera à creuser son sillon. Et justement, en tant que sympathisant de son équipe, j'ai abordé l'article avec intérêt, mais avec déjà quelques idées sur le sujet pour l'avoir vu évoluer et en avoir lu un certain nombre d'analyses qui me paraissaient aller plus loin (notamment sur Zonal Marking, abondamment reproduit). Vous ne me ferez tout de même pas croire que les gens qui s'intéressent au foot au-delà des aspects abordés par le10sport ne sont pas au courant de la manière de jouer du Barça. Disons que cet article me donne un peu l'impression de voler au secours de la victoire avec l'emphase et la pertinence de BHL en Libye ; et c'est vrai que j'aimerais plutôt lire des trucs sur Spalletti ou Bielsa. Mais comme dit sansai, on retient les vainqueurs, à nous de défendre les outsiders.

Les brèves

Je crois que bon bon

"Laurent Blanc à Lyon, ça ne colle pas pour deux raisons" (foot01.com)

Aucun

"Euro U17 : qui sont les joueurs majeurs de l'équipe de France ?"

Autobiographie

"Ribéry : Des débuts fracassants." (lequipe.fr)

Ô Pep !

"Un pays africain rêve de Bruno Genesio !" (dailymercato.com)

Ruuuuuuuuuuuuuuuuuuud van Nistelrooy

"PSV Eindhoven : Ruud van Nistelrooy prolonge sur le banc des U19." (lequipe.fr)