auteur
L'Atelier

Top 10 : les fausses bonnes idées du mercato

Ils devaient faire franchir un cap à leur nouveau club, ce sont eux qui ont dégringolé de plusieurs marches...


Tonton Danijel

20/01/2012 à 10h37

Dans les erreurs de casting de Strasbourg, on aurait pu aussi mentionner Belloso et Garay (Chilavert avait déjà été cité dans un top 10 des gardiens). Comme Pita, deux meneurs sud-américains qui ont été de fausses bonnes affaires. Et il y a eu aussi le premier recrutement clinquant de François Pinault à Rennes avec Severino Lucas, Fleurquin, Turdo qui furent des échecs, surtout le premier qui devait remplacer Shabani Nonda pour 21 M€...

Charterhouse11

20/01/2012 à 10h42

Pour Elber, soit j'ai enjolivé la chose mais le père Elber, la 2è saison, il la commence très bien avant de se péter. Donc oui, échec au final. Mais la malchance s'en est quand même bien mélée...

Lionel Joserien

20/01/2012 à 10h53

Sauf erreur de ma part, Fab' Fab' n'a jamais joué avec Mozer, ils se sont croisés à l'été 92. (Et concernant le "découpage" de Payet, de ce que j'en ai vu, il s'agissait d'une semelle très maladroite de Barthez suivie d'une colère ridicule du gamin).

le Bleu

20/01/2012 à 10h54

Un peu plus que de la malchance quand même, parce que rien ne l'empêchait de continuer avec Lyon après cette blessure. Pour Guy Roux, il est bon de reciter l'interview récente d'Eric Carrière qui multiplie les lobs par dessus la défense: "Guy Roux, j’ai été le voir pour lui dire que je savais qu’il voulait recruter Bonaventure Kalou. Il me certifiait que non. Un entraineur a le droit de ne plus vouloir d’un joueur. Simplement, il faut trouver les bonnes formules pour tout le monde y trouve son compte. Si Guy Roux m’avait dit qu’il ne voulait plus de moi. Ça aurait été plus honnête et je serais parti ailleurs. Là, il me disait que l’on jouerait tous les deux, en alternance. Etant donné qu’il n’avait jamais fait tourner son effectif à Auxerre, j’étais étonné. La première semaine, Kalou joue les trois matchs. Il joue les deux rencontres de championnat et le match de coupe d’Europe en milieu de semaine malgré une opération des dents de sagesse deux jours plus tôt. [...] En plus, à cette période, Guy Roux répétait sans cesse que Kalou n’était pas encore en forme. Un gars qui est à cours de forme, tu ne le fais pas jouer trois fois la même semaine. [...] Il me convoque donc, m’avertit et me dit que mon comportement est individualiste. Je lui réponds que je n’ai pas de leçon à recevoir de sa part sur ce point, notamment par rapport à l’histoire du bandeau de strap sur le cigle Nike afin d’obtenir un contrat personnel !"

On meinau score

20/01/2012 à 10h57

Tonton Danijel aujourd'hui à 10h37 -- Il faudrait alors évoquer tout le recrutement de Claude Le Roy à Strasbourg. Ce n'était pas vraiment des fausses bonnes idées, c'était de l'esbroufe et on s'est bien fait enfumé. Sauf peut être pour Mario Haas, qui était international autrichien même si ce n'est pas forcément un gage de classe international.

CHR$

20/01/2012 à 15h09

Je vais surenchérir sur Clivier, mais Elber comme erreur majeure de recrutement de l'OL (qui en a un bon paquet à son actif et non des moindres), c'est un mythe qui a la vie dure mais qui est seulement un mythe. Certes, pour un meilleur buteur de la Bundesliga en titre, il ne s'impose pas comme a pu le faire un Lisandro. Mais pour un attaquant recruté moins de 5M€ (deux fois moins que ce que sera vendu Luyindula à l'OM...), il s'est avéré diablement utile emmenant l'OL à son premier quart de finale de C1, marquant 10 buts en championnat (tout pile comme Morientes qui avait lui tout déchiré) dont toute la série en mars-avril qui permet à l'OL de passer devant Monaco. Quant à prétendre qu'il se fait passer devant par Luyindula et Wiltord, permettez moi de loler. D'aileurs il ne fait que croiser Wiltord, recruté plus ou moins pour le suppléer suite à sa blessure. Bref, dans un club qui a recruté Milan Baros, Frédéric Née et Torben Frank, Giovane Elber a été plutôt une bonne affaire et le seul échec a été qu'un attentat messin l'empêche de rester plus longtemps.

Miklos Lendvai

20/01/2012 à 16h05

Elber, c'était une machine à buts au Bayern, pas le genre de joueurs dont on attend une dizain de buts. La comparaison avec Morientes est à ce titre pas très juste, vu que l'espagnol a apporté réellement une plus value en Ligue des champions, ce qu'Elber n'a pas vraiment fait. Par ailleurs, Elber, lui même, estime son passage à Lyon raté. « Le Bayern voulait recruter Makaay et mon contrat expirait l’année suivante. Ils pensaient que si je restais une saison de plus, je partirais gratuitement. Ils ont donc tout fait pour que je m’emporte et que je décide de claquer la porte. Ainsi, les dirigeants pourraient récupérer un peu d’argent lors de mon départ. Ils m’ont clairement dit que si je restais, c’était pour être sur le banc ou en tribunes. Je me suis dit : "J’ai 32 ans, je ne veux pas être payé à être en tribunes. Je veux jouer au football". J’ai donc décidé de partir et ils ont réussi à me vendre à Lyon. Je suis parti déçu. Mais j’avais pris la décision de partir et je n’ai pas réfléchi. Quand je suis arrivé à Lyon, j’ai regretté. Pour le style de jeu, pour le championnat français dans son ensemble ». Aulas a du miser gros sur lui niveau salaire et a été obligé de le foutre dehors un an et demi plus tard pour des raisons extra sportives (critique du staff médical, opération du péroné en Allemagne sans avertir qui que ce soit et mauvaise intégration au groupe)

Miklos Lendvai

20/01/2012 à 16h08

Je tiens à préciser que je ne suis pas l'auteur du paragraphe sur Elber mais je trouve que son passage à Lyon correspond bien à l'idée de ce top10. Sur le papier, c'était une super bonne idée : Lyon récupérait enfin ce grand attaquant qui lui manquait. Elber, c'était du tout cuit, un peu comme si Marseille avait signé Jardel. Et en fait, non. Le mec, il n'apporte rien de plus au club.

Boa Boa Teng Teng Teng

20/01/2012 à 17h48

Elber est un demi-flop, rien a voir avec Barthez à Nantes, la "nightmare team de l'OM 2004-2005" ou Severino Lucas qui a été oublié honteusement. Quant à Revault, dans mes souvenirs, il fait deux grosses bourdes et pas une. Le "deux" est très important car après avoir pris 5-1 en Bavière, le PSG avait gagné 3-1 au retour et donc avait terminé second de sa poule à égalité avec le Bayern. Problème: il n'y avait que six groupes à l'époque et donc seuls les six premiers de groupe ainsi que les deux meilleurs deuxièmes se qualifiaient. Les deux meilleurs seconds ont été Le Bayer Leverkusen et la Juventus (qui a pris la place de deuxième second à Paname dans les dernières minutes de la sixième journée!). Donc Paname se fait éliminé en tant que "troisième second" tout en étant à égalité de points avec son leader de groupe, le Bayern, mais derrière à cause d'un différentiel dans le goal average particulier de...2 buts, les deux bourdes de Revault!

Tonton Danijel

20/01/2012 à 17h59

Boa Boa Teng Teng Teng aujourd'hui à 17h48 Donc Paname se fait éliminé en tant que "troisième second" tout en étant à égalité de points avec son leader de groupe, le Bayern, mais derrière à cause d'un différentiel dans le goal average particulier de...2 buts, les deux bourdes de Revault! - - - - - - - - - - - Paris avait aussi perdu un autre match au Besiktas, 3-1 (alors que le Bayern avait gagné chez les turcs 2-0). Ils traîneront cette autre défaite comme un boulet. Si au final ils se retrouvent à égalité de points avec le Bayern, c'est parce que le Bayern, assuré de la première place, avait fait tourner son effectif lors de la dernière journée et concédé une défaite 1-0 à domicile contre Göteborg, bon dernier du groupe. Pas sûr que le score aurait été le même si le Bayern devait jouer sa qualif sur ce dernier match...

 

Miklos Lendvai

20/01/2012 à 19h40

Je m'insurge une nouvelle fois. Revault a tout à fait sa place dans ce top10 : il venait à Paris pour décrocher sa place au mondial et il finit remplaçant de Vincent Fernandez. Paris ne pouvait pas se tromper sur ce coup là : Revault avait été élu trois fois de suite meilleur gardien du championnat (devant tous ses concurrents pour l'équipe de France), il avait déjà été convoqué par Jacquet, c'est clairement un recrutement qui paraissait sans risque. Mais en fait non.

Les brèves

Je crois que bon bon

"Laurent Blanc à Lyon, ça ne colle pas pour deux raisons" (foot01.com)

Aucun

"Euro U17 : qui sont les joueurs majeurs de l'équipe de France ?"

Autobiographie

"Ribéry : Des débuts fracassants." (lequipe.fr)

Ô Pep !

"Un pays africain rêve de Bruno Genesio !" (dailymercato.com)

Ruuuuuuuuuuuuuuuuuuud van Nistelrooy

"PSV Eindhoven : Ruud van Nistelrooy prolonge sur le banc des U19." (lequipe.fr)