auteurs
Miklos Lendvai et Jérôme Latta

Dugarry 2012, la candidature

Ancien Girondin et consultant énervé, Christophe Dugarry fait (involontairement?) campagne et veut "prendre ses responsabilités". La méthode n'a pas été très concluante.


Ousmane au ski

09/11/2011 à 09h12

Et bien c'est parfait, ainsi, tout le monde arrêtera de taper sur Triaud et tapera sur Dugarry. Enfin, m'est avis que Triaud qui clame souvent qu'il laisse sa place à celui qui la veut ne partira pas si facilement.

le Bleu

09/11/2011 à 09h30

Est-ce que ça dépend vraiment de Triaud ? Il était là lors du titre de 99, il était là aussi quand Pavon jouait le maintien...

Tecumseh

09/11/2011 à 09h30

Le plus amusant dans cette histoire de cour de récré, c'est qu'à force de coups de menton on va se retrouver avec un attelage Triaud-Dugarry à la tête du club. Et finalement, on va s'apercevoir qu'un viticulteur bénévole, un ancien joueur, un patron d'industrie ou un cochon d'Inde ont la même influence sur les résultats sportifs.

Miklos Lendvai

09/11/2011 à 10h16

@le bleu Triaud a des responsabilités dans les déboires des Girondins. Après il faut voir si ses mauvais choix (prolongation massive de joueurs sur la pente descendante, mercato 2010 raté) sont de son seul fait ou si ils sont issus d'une validation du staff technique. Si Blanc a poussé (ou même a validé l'idée) pour les prolongations de Bellion, Chalmé, Henrique et Jussie, on ne peut pas trop en vouloir à Triaud de l'avoir fait.

bijou

09/11/2011 à 10h39

Mais je pensais que c'était une blague cet article; une sorte de candidature fictive imaginée par les Cahiers. Eh ben non ma pauv' dame. La réponse de Tavernost:«Aujourd'hui, je lui conseille de postuler à la présidence de Canal +, a taclé mardi Tavernost en mode sarcastique. Il n'est pas assez ambitieux en voulant simplement présider les Girondins de Bordeaux. La présidence de Canal +, maintenant qu'il est journaliste, c'est dans la droite ligne de ce qu'il fait...»

dugamaniac

09/11/2011 à 11h08

L'article est pas mal mais uniquement à charge contre Dugarry. Même si la tournée des popotes médiatiques ne corrobore pas trop cette impression, j'ai cru au départ que la provocation de Dugarry était avant tout une réponse à l'un des 2 arguments utilisés en permanences depuis des mois par Jean Louis Triaud, à savoir le fameux "si quelqu'un veut ma place, qu'il la prenne" (l'autre argument avancé à chaque fois sans que ce soit non plus en réponse à une question est le "je rappelle que je suis bénévole") Bref finalement le provocateur de départ pourrait être Triaud, et Dugarry serait plutôt le 1er à être tomber dans le piège. Puisqu'évidemment que Triaud n'a aucune envie de laisser sa place, la dernière fois qu'il l'a abandonné, il a savonné 6 mois durant la place de son remplaçant le mythique Dominique Imbault, bras armé originel de M6 avant que Tavernost ne se souvienne de sa grande amitié avec son pote de Science Po, Jean Louis Triaud.

Tonton Danijel

09/11/2011 à 11h21

Un truc qu'on ne peut pas nier, c'est que Dugarry aime les Girondins de Bordeaux. Le fil de l'observatoire du journalisme sportif est là pour en témoigner, même si Duga arrive un peu mieux à masquer vers qui son coeur balance lors d'un match des Gigis (il s'est sans doute pris un paquet de critiques après sa performance lors d'un OM-Bordeaux qui en avait irrité plus d'un sur ce fil). Et marrante la réplique de Tavernost. J'aimerais bien voir Dugarry présider un club, pour voir, mais après Strasbourg, Grenoble, Nantes, Monaco, j'aimerais bien qu'on épargne les Gigis d'une nouvelle catastrophe avec le dirigeant qui sait tout mieux que tout le monde.

Miklos Lendvai

09/11/2011 à 11h22

Les interviews donnés par la suite par Dugarry confirment assez bien l'interprétation faite dans cet article de sa première interview, celle réalisée dans Sud-Ouest samedi dernier. Maintenant, c'était juste un exercice de lecture entre les lignes. C'est forcément risqué, surtout avec un garçon très impulsif comme Duga.

Le Chamack-Ramé-(P)lanus

09/11/2011 à 11h41

Je note une certaine différence de traitement entre Dugarry et Chevénement qui ont annoncé leur candidature à la présidence la même semaine.

bolkonsky

09/11/2011 à 13h29

Revenons aux fondamentaux. Les girondins snt la réserve des Aquitaines fracassés. On sait depuis l'an premier que ces mêmes fracassés sont tous des beaux gosses. Hors Dugarry est un super beau gosse de réserve. Il est donc taillé pour la présidence du club. CQFD. Et puis cela nous permettrait de réussir notre plan machiavélique, recréer l'album panini 1988/1989 en L2. Je ne sais pas ce qui sera le plus difficile de la descente de Bordeaux ou de la montée de Toulon.

 

Pascal Amateur

09/11/2011 à 14h31

C'est un peu l'affaire mouise Triaud, quand même.

Les brèves

Je crois que bon bon

"Laurent Blanc à Lyon, ça ne colle pas pour deux raisons" (foot01.com)

Aucun

"Euro U17 : qui sont les joueurs majeurs de l'équipe de France ?"

Autobiographie

"Ribéry : Des débuts fracassants." (lequipe.fr)

Ô Pep !

"Un pays africain rêve de Bruno Genesio !" (dailymercato.com)

Ruuuuuuuuuuuuuuuuuuud van Nistelrooy

"PSV Eindhoven : Ruud van Nistelrooy prolonge sur le banc des U19." (lequipe.fr)