auteur
Pierre Martini

Du même auteur

Changer les règles : 2. Calculer les effets pervers

Exclusions temporaires, coups francs avancés, suppression de la "double peine": de la difficulté de réformer les règles sur le terrain...


Safet le prophète

27/10/2011 à 21h43

leo aujourd'hui à 15h30 Deux trucs : il y a des gens qui songent sérieusement qu'on pourrait accorder des buts de compensation ou de pénalité ??? Je ne conçois pas du tout qu'on puisse accorder un but alors que le ballon n'a pas franchi la ligne de but (ou que l'arbitre croit que le ballon a franchi la ligne de but). ------------- Ca ne me choque pas. C'est le cas d'école le plus facile, mais Suarez, un jaune et le but validé me paraitrait le plus dans l'esprit du jeu ( et ce quelque soit la minute à laquelle cela arrive ). Autrement dit, un but de pénalité sanctionnant une faute manifestement volontaire pour empêcher un but.

Moravcik dans les prés

27/10/2011 à 22h40

Plus de remplacement après la 80ème c'est intéressant. Ou alors uniquement pendant les arrêts de jeu, ça serait peut-être plus pertinent. Enfin au total il me semble qu'il faudrait vraiment une argumentation béton pour changer une règle, et en l'occurrence je ne suis pas convaincu que ça soit le cas. Idem pour le coup-franc avancé. Le but de pénalité, je suis totalement contre : ça rajouterait une dose d'interprétation à un exercice, l'arbitrage de football, qui est largement assez difficile comme ça. Parce qu'évidemment, dans l'exemple de Suarez, ça semble évident, mais il faut penser aux cas limites. Jusqu'où accorderait-on un but de pénalité ? Ca nous promet un nouveau type de décision potentiellement litigieuse, et je ne vois pas pourquoi on en rajouterait dans ce domaine. Compliquer encore plus l'arbitrage, je ne vois pas l'intérêt. Pour en revenir à Suarez, je dois dire que je n'ai absolument pas compris l'indignation semble-t-il générale à propos de cette action, et qui va donc jusqu'à la suggestion du changement de règle. Suarez n'a pas cherché à tricher, à simuler, ou à nier sa faute. Il a simplement utilisé les règles du jeu, point. Dans la coupe du monde, la manière dont les Hollandais ont entamé la finale, à base de highkick sur le torse, ça je trouve ça condamnable et lamentable. En ce qui me concerne, Suarez, lui, n'a rien fait de mal. Pour finir, pour ce qui est de la double peine, je trouve la règle actuelle pas mal. Il faudrait plus, à mon avis, donner des consignes plus claires aux arbitres à ce sujet en leur rappelant simplement l'esprit de cette règle : il s'agit de sanctionner un joueur qui tire avantage d'un acte d'anti-jeu. A priori d'un carton jaune, et d'un rouge si le joueur victime de la faute allait se procurer une nette occasion de but. Il me parait donc logique que dans le cas d'une faute dans la surface, l'arbitre se montre de lui-même plus indulgent, sans pour autant qu'on doive changer la règle. Quel avantage, par exemple, tirerait un gardien de faucher, dans la surface, un adversaire qui chercherait à l'effacer d'un crochet, alors même qu'il n'est pas certain que celui-ci marque le but ensuite ? Dans bien des cas, il me semble que l'arbitre pourrait logiquement juger que la faute n'avait pas un caractère d'anti-jeu, et qu'il s'agissait plutôt d'une intervention ratée qui s'est transformée en faute de manière totalement involontaire. Donc, péno, mais pas rouge. En clair a priori les règles me semblent pas mal, mais leur application est à affiner.

Moravcik dans les prés

27/10/2011 à 23h01

Pour ce qui est des contestations, complètement d'accord avec ce qui a été dit : on fait comme au handball, carton si l'équipe qui a commis la faute ne lache pas le ballon immédiatement, carton pour celui qui se permet de contester, et les joueurs vont s'habituer très vite. Il n'y a aucune raison que les joueurs d'à peu près tous les autres sports collectifs ne contestent pratiquement jamais, et qu'en foot on y arrive pas. Ceux qui comme moi ont joué en foot amateur (officiel, avec vrai arbitre de la fédé) savent qu'on a pas intérêt à l'ouvrir sur le terrain si on est pas capitaine, et qu'on s'habitue très vite à ne pas avoir le comportement des joueurs qu'on voit à la télé. Tous les matches que j'ai pu jouer se sont passés dans un silence pratiquement total (oui, il n'y avait pas tellement de public non plus).

Moravcik dans les prés

27/10/2011 à 23h25

Par contre je n'ai jamais compris qu'on ait enterré cette excellente ancienne idée (sous prétexte qu'on était passé à trois remplacements autorisés) : le droit, à n'importe quel moment du match, en plus des remplacemants autorisés, de remplacer son gardien. Les avantages sont évidents : éviter qu'une équipe se trouve injustement et très lourdement pénalisée par une blessure de son gardien en devant faire jouer un joueur de champ dans les buts (même si évidemment, moi aussi ça m'amuse beaucoup quand ça arrive) dans le cas où les trois remplacements ont déjà été effectués. Les inconvénients possibles m'échappent. On pourrait imaginer une inflation des changements de gardiens en cours des matches, mais cette éventualité me parait hautement improbable.

Cafu de Paille

28/10/2011 à 12h13

Je n'ai pas lu tous les commentaires et m'excuse si ma remarque fait doublon. Sur la double peine, il me semble qu'on pourrait aussi séparer 2 cas, si la faute est commise par un joueur de champ ou le gardien. En effet, le carton rouge s'applique car la faute annihile une action de but ; or la plupart du temps, un gardien qui fait faute, de part sa fonction et son positionnement de dernier rempart, annihile l'action de but. Dans ce cas-là je suis pour jaune + pénalty. Evidemment les autres règles s'appliquent, par exemple si le gardien met en danger l'intégrité physique du joueur, rouge direct. Mais un défenseur prend ses responsabilités à intervenir sachant qu'il peut être pénalisé d'un rouge. L'intelligence de jeu c'est aussi de savoir assumer une erreur individuelle ou collective amenant une action de but et prendre la décision adéquate en mesurant les risques (péno transformé+rouge) et les opportunités (péno raté). Je considère le pénalty raté comme une erreur technique de l'attaquant, au même titre qu'il aurait pu faire une Mouloungui s'il n'avait pas été arrêté illicitement. En parallèle, je rejoins la position sur les sanctions a posteriori, avec une attention particulière sur ces phases de jeu dans la surface : pénaliser très durement les simulations et les actes d'anti-jeu empêchant un but (et pas une action de but, on peut penser au cas Suarez), avec l'idée sous-jacente de prévention. Et puis, comme défendu ici, je suis pour la règle la plus simple à mettre en place, qui ne demande aucun essai, c'est jaune systématique si contestation, rouge si elle perdure. Le seul joueur qui peut venir près de l'arbitre pour comprendre l'interprétation du fait de jeu est le capitaine. Il est urgent de changer les comportements.

Espinas

28/10/2011 à 12h49

Cafu de Paille aujourd'hui à 12h13 Je n'ai pas lu tous les commentaires et m'excuse si ma remarque fait doublon. Sur la double peine, il me semble qu'on pourrait aussi séparer 2 cas, si la faute est commise par un joueur de champ ou le gardien. En effet, le carton rouge s'applique car la faute annihile une action de but ; or la plupart du temps, un gardien qui fait faute, de part sa fonction et son positionnement de dernier rempart, annihile l'action de but. Dans ce cas-là je suis pour jaune + pénalty. Evidemment les autres règles s'appliquent, par exemple si le gardien met en danger l'intégrité physique du joueur, rouge direct. Mais un défenseur prend ses responsabilités à intervenir sachant qu'il peut être pénalisé d'un rouge. L'intelligence de jeu c'est aussi de savoir assumer une erreur individuelle ou collective amenant une action de but et prendre la décision adéquate en mesurant les risques (péno transformé+rouge) et les opportunités (péno raté). Je considère le pénalty raté comme une erreur technique de l'attaquant, au même titre qu'il aurait pu faire une Mouloungui s'il n'avait pas été arrêté illicitement. En parallèle, je rejoins la position sur les sanctions a posteriori, avec une attention particulière sur ces phases de jeu dans la surface : pénaliser très durement les simulations et les actes d'anti-jeu empêchant un but (et pas une action de but, on peut penser au cas Suarez), avec l'idée sous-jacente de prévention. Et puis, comme défendu ici, je suis pour la règle la plus simple à mettre en place, qui ne demande aucun essai, c'est jaune systématique si contestation, rouge si elle perdure. Le seul joueur qui peut venir près de l'arbitre pour comprendre l'interprétation du fait de jeu est le capitaine. Il est urgent de changer les comportements. --- Pour moi, le problème est que la faute du gardien est parfois difficile à juger et que les attaquants ont parfois tendance à aller se jeter sur le gardien pour obtenir péno + rouge qu'à essayer de marquer le but (cf Serbie -France où Lloris est expulsé).

Pascal Amateur

28/10/2011 à 12h57

"Il est urgent de changer les comportements" LOL!!

leo

28/10/2011 à 13h22

Pour moi, le problème est que les gardiens se jettent souvent sans maîtriser leur geste et sans être sûrs d'avoir le temps d'intervenir. On fustige (à juste titre) les tacles à l'emporte-pièce des défenseurs dans leur surface de réparation alors que les sorties des gardiens, souvent pas plus judicieuses, sont parfaitement tolérées...

arnaldo01

28/10/2011 à 19h12

José-Mickaël 27/10/2011 à 17h24 Ce qui ne me plaît pas dans le système des cartons, c'est le système des uspensions. Une équipe qui a commis plein de faute contre un certain adversaire se retrouve affaiblie contre l'adversaire suivant (par les suspensions). Qu'on soit affaibli contre l'adversaire qui a subi nos fautes, c'est normal ; mais quand c'est contre un tiers qui n'a rien subi de notre part, c'est lui donner un avantage qui aurait dû bénéficier au premier adversaire. Du coup, je pense que s'il faut pénaliser les grosses fautes, il faut le faire en priorité durant le match. ____ Le suspensions me genent aussi et j'ai eu une idée : si un joueur recoit un carton jaune, il est suspendu pour le match retour. Ca

arnaldo01

28/10/2011 à 19h15

Ca marche tres bien pour les matchs aller mais pour les matchs retour, c'est pas top que la suspension s'applique la saison suivante.

 

LLBB1975

31/10/2011 à 09h57

On pourrait faire comme au basket et ajouter une sanction après un nombre de fautes atteint et/ou un nombre de carton jaune. A voir ensuite pour la sanction mais au moins cela serait au 4ème arbitre de gérer et pas à l'arbitre de touche.

Les brèves

Je crois que bon bon

"Laurent Blanc à Lyon, ça ne colle pas pour deux raisons" (foot01.com)

Aucun

"Euro U17 : qui sont les joueurs majeurs de l'équipe de France ?"

Autobiographie

"Ribéry : Des débuts fracassants." (lequipe.fr)

Ô Pep !

"Un pays africain rêve de Bruno Genesio !" (dailymercato.com)

Ruuuuuuuuuuuuuuuuuuud van Nistelrooy

"PSV Eindhoven : Ruud van Nistelrooy prolonge sur le banc des U19." (lequipe.fr)