auteur
Pierre Martini

Du même auteur

Changer les règles : 2. Calculer les effets pervers

Exclusions temporaires, coups francs avancés, suppression de la "double peine": de la difficulté de réformer les règles sur le terrain...


poiuyt

27/10/2011 à 14h24

Concernant les cartons jaunes et rouges, j'avais pensé, un jour, sans non plus aller au bout de mon idée quelles pourraient en être les conséquences, de la règle ci dessous: -1 carton jaune= 1 changement en moins pour son équipe. C'est à dire la possibilité d'une vraie punition pour le coach de l'équipe. On a tendance aujourd'hui à trouver que les jaunes ne servent à rien ou presque, là, une équipe de bourrins accumulant les jaunes se verrait priver d'une possibilité tactique. Et les joueurs hésiteraient peut être un peu plus à protester eux aussi...

magnus

27/10/2011 à 15h08

Mouais...t'as quand même pas mal de jaunes qui sont dus à de la maladresse plus qu'à de la méchanceté. Si une équipe prend 3-4 jaunes, ça ne veut pas forcément dire que ce sont des bouchers. Si une équipe se retrouve en infériorité numérique car incapable de faire des changements, elle a plus de chances de faire plus de fautes pour compenser.

leo

27/10/2011 à 15h30

Deux trucs : il y a des gens qui songent sérieusement qu'on pourrait accorder des buts de compensation ou de pénalité ??? Je ne conçois pas du tout qu'on puisse accorder un but alors que le ballon n'a pas franchi la ligne de but (ou que l'arbitre croit que le ballon a franchi la ligne de but). Quant au carton rouge pour les joueurs annihilant une occasion manifeste de but, je ne vois pas pourquoi il faudrait faire une exception pour les gardiens. Personne ne les oblige à plonger dans les pieds des attaquants au risque de faire faute s'ils jugent mal leur sortie.

Rhônealpinho

27/10/2011 à 16h14

Pour les remplacements, il suffit tout simplement d'arrêter l'horloge pendant celui-ci, non? Moi je le ferais même pendant qu'un joueur se roule à terre pour faire intervenir les soigneurs, à partir du moment ou l'arbitre a arrêté le jeu, jusqu'à ce que celui-ci reprenne. Au début on aurait des matchs allongés mais à terme on aurait probablement un peu moins de simulateurs. Et pour la double peine on est typiquement dans l'appréciation. Un joueur qui attrappe le ballon avec les mains pour qu'il ne rentre pas ou découpe un joueur, qu'il prenne rouge et péno ça choque personne. Les cas litigieux eux le seront certainement toujours quoi que l'on fasse puisque susceptibles d'être appréciés différemment par moi et mon voisin.

Rhônealpinho

27/10/2011 à 16h19

Ah j'ai juste oublié que j'adore la règle du hand. L'arbitre siffle, tu poses la balle, et tu te replaces si tu veux rester sur le terrain. Miam. Bon certes, après un coup de sifflet clairement abusif, ça frustre encore plus, mais à terme on serait gagnant encore une fois

Ligue Huns

27/10/2011 à 16h35

En somme, il faudrait que les arbitres appliquent réellement et plus strictement le réglement. Une contestation ou provocation est censée être sanctionnée d'un jaune, sauf que c'est tellement entré dans les moeurs que les arbitres ne bronchent même plus. Et lorsqu'ils le font vraiment, ça provoque un tollé (cf Chapron qui siffle plusieurs penalties suite à des accrochages dans la surface pendant des corners). Si les provocations et contestations font jaune à chaque coup, ça devrait les calmer (même si au début, ça risque d'être la tempête pendant quelques weekends). Ça a plutôt marché pour les célébrations de but avec maillot ôté sanctionnées d'un jaune. Après, il faut bien discerner la contestation (mec qui vient invectiver l'arbitre), du geste d'humeur qui tient plus du réflexe humain.

Ligue Huns

27/10/2011 à 16h35

En somme, il faudrait que les arbitres appliquent réellement et plus strictement le réglement. Une contestation ou provocation est censée être sanctionnée d'un jaune, sauf que c'est tellement entré dans les moeurs que les arbitres ne bronchent même plus. Et lorsqu'ils le font vraiment, ça provoque un tollé (cf Chapron qui siffle plusieurs penalties suite à des accrochages dans la surface pendant des corners). Si les provocations et contestations font jaune à chaque coup, ça devrait les calmer (même si au début, ça risque d'être la tempête pendant quelques weekends). Ça a plutôt marché pour les célébrations de but avec maillot ôté sanctionnées d'un jaune. Après, il faut bien discerner la contestation (mec qui vient invectiver l'arbitre), du geste d'humeur qui tient plus du réflexe humain.

Ligue Huns

27/10/2011 à 16h38

En somme, il faudrait que les arbitres appliquent réellement et plus strictement le réglement. Une contestation ou provocation est censée être sanctionnée d'un jaune, sauf que c'est tellement entré dans les moeurs que les arbitres ne bronchent même plus. Et lorsqu'ils le font vraiment, ça provoque un tollé (cf Chapron qui siffle plusieurs penalties suite à des accrochages dans la surface pendant des corners). Si les provocations et contestations font jaune à chaque coup, ça devrait les calmer (même si au début, ça risque d'être la tempête pendant quelques weekends). Ça a plutôt marché pour les célébrations de but avec maillot ôté sanctionnées d'un jaune. Après, il faut bien discerner la contestation (mec qui vient invectiver l'arbitre), du geste d'humeur qui tient plus du réflexe humain.

Steve and Gérard

27/10/2011 à 16h49

Ligue Huns aujourd'hui à 16h35 Si les provocations et contestations font jaune à chaque coup, ça devrait les calmer. _________________________________ En effet, on rappelle aux arbitres que c'est leur devoir d'infliger des cartons jaunes à quiconque vient contester, mais à mes yeux cela ne suffit pas, c'est une faute professionnelle que de ne pas respecter le pilier sacré du sport qu'est l'arbitre donc amende (ou autre sanction plus pertinente) en plus pour bien notifier la gravité. En complément un arbitre se prenant 5-6 joueurs venant lui gueuler dessus dont le capitaine, il est peut-être pas forcément évident pour lui de les tous les aligner, d'où la sanction après-match par la commission de discipline.

José-Mickaël

27/10/2011 à 17h24

Ce qui ne me plaît pas dans le système des cartons, c'est le système des uspensions. Une équipe qui a commis plein de faute contre un certain adversaire se retrouve affaiblie contre l'adversaire suivant (par les suspensions). Qu'on soit affaibli contre l'adversaire qui a subi nos fautes, c'est normal ; mais quand c'est contre un tiers qui n'a rien subi de notre part, c'est lui donner un avantage qui aurait dû bénéficier au premier adversaire. Du coup, je pense que s'il faut pénaliser les grosses fautes, il faut le faire en priorité durant le match. Ainsi, l'idée des expulsions temporaires (1 jaune = 10 minutes dehors par exemple) me paraît intéressante, même si elle complique un tout petit peu l'arbitrage, si par ailleurs elle remplace le système inéquitable des suspensions. (Je parle surtout des suspensions pour cartons jaunes. Pour un carton rouge dû à une faute pouvait menacer l'intégrité physique d'un adversaire, je trouve normal qu'il y ait une suspension plus ou moins longue.)

 

27/10/2011 à 21h34

Cantona pour un il y en a pour deux aujourd'hui à 09h11 Pour ce qui est des contestations, je trouve que l'idée d'avancer un coup franc est intéressante mais quid s'il est au bord de la surface ? ---------- Ben tant pis. Le gars réfléchira peut-être avant de contester. Ou du moins, quand quelques coups-franc "intéressants" (© CJP) auront été transformés en penalty, on ne verra plus ces joueurs vociférants qui se précipitent sur l'arbitre.

Les brèves

Je crois que bon bon

"Laurent Blanc à Lyon, ça ne colle pas pour deux raisons" (foot01.com)

Aucun

"Euro U17 : qui sont les joueurs majeurs de l'équipe de France ?"

Autobiographie

"Ribéry : Des débuts fracassants." (lequipe.fr)

Ô Pep !

"Un pays africain rêve de Bruno Genesio !" (dailymercato.com)

Ruuuuuuuuuuuuuuuuuuud van Nistelrooy

"PSV Eindhoven : Ruud van Nistelrooy prolonge sur le banc des U19." (lequipe.fr)