auteur
Jérôme Latta

 

Chef d'espadrilles.


Du même auteur

Quotas : comment plier l'affaire ?

Une balle dans le pied – Pour espérer sortir de la crise par le haut, il faut faire œuvre de pédagogie sans céder sur la réalité des torts.

sansai

09/05/2011 à 03h01

Merci, merci, merci, et encore merci. Simplement merci.

liquido

09/05/2011 à 08h57

Si la martyrologie hystérique est le scenario certain en cas d’éviction de Blanc (ça n'arrivera pas), je doute que l’élévation des consciences soit la conséquence heureuse d'un dénouement plus clément pour les protagonistes de la réunion. J'imagine au contraire les types confortés dans ce qu'ils estiment être leur bon droit mais juste devenus plus méfiants à l’égard de l'ennemi bien-pensant. La prochaine fois, ils seront plus discrets. Et merci pour le lien vers le papier de S. Beaud. C'est moche un marxiste infoutu de poser trois secondes les lunettes du matérialisme historique.

Gouffran_du_collier

09/05/2011 à 09h42

Ne pas s'attarder sur les commentaires- Ne pas s'attarder sur les commentaires- Ne pas s'attarder sur les commentaires- Ne pas s'attarder sur les commentaires-

inamoto

09/05/2011 à 09h48

Qu'il est toujours bon de vous lire, M. Latta ! Mais, mon Dieu, ces commentaires...

Rigoboum Song

09/05/2011 à 10h02

Je suis déprimé. Je viens de lire les commentaires sur le blog. Je suis déprimé. (très bon article, sinon, as usual)

Pascal Amateur

09/05/2011 à 10h51

Ce racisme, est-ce vraiment un "inconscient collectif" ? L'expression est commode, mais je crois qu'il s'agit plutôt d'un fonds, dont chacun est au contraire de plus en plus conscient. Je pense que le refoulement se porte sur autre chose, comme lorsqu'on passe du cannabis à la cocaïne. Il va falloir trouver plus fort, plus rugueux. Un jour, c'est possible, pour justifier des propos horribles, on dira : "Mais non, Laurent Blanc n'est pas nazi", et tout le stratagème consistera à détourner le propos vers ce mot de nazi.

le petit prince

09/05/2011 à 11h02

Il se paie le gros titre de "une" du monde.fr le jéjé.

JL13

09/05/2011 à 11h32

Bah ! D'aprés ......Monsieur.......euh...... Edgard Bonefoy, (sic), ce n'est qu'un PETIT articulet !! "Pourquoi les commentateurs et journalistes français soutiennent les équipes d’Afrique noire et du Maghreb lors de la Coupe du Monde ? C’est le complexe de l’Européen - qui voudrait expier de prétendues fautes passées - que l’on retrouve dans ce petit articulet des Cahiers du foot. Rédigé par : edgard_bonnefoy"

Jean-Luc Skywalker

09/05/2011 à 12h00

Mazette, mon commentaire, qui était pourtant aussi subtil que désopilant, a été supprimé. Encore un coup des bien-pensants-tenant-du-politiquement-correct-moralisateurs.

Mandandamadeus

09/05/2011 à 13h16

Une fois de plus, je suis soufflé par la justesse et la clarté de l'analyse. Et de facon générale, le traitement de cette affaire par les CdF fut assez brillante (à mes yeux). De l'analyse de fond, une volonté d'exposer les vrais problèmes. Il n'y a vraiment rien à rajouter. À part un merci, évidemment.

 

OLpeth

09/05/2011 à 14h57

C'est lorsqu'on zone dans les commentaires des articles des médias en ligne ayant traité de cette affaire qu'on se dit que niveau racisme larvé, la France est mal barrée. Je suis allé sur lemonde.fr, libé, le figaro et c'est juste à vomir. On sent que y'a une libération de la parole assez inquiétante voire carrément flippante.