auteur
Jérôme Latta

 

Chef d'espadrilles.


Du même auteur

Délit de supportérisme

Les lois Loppsi 2 font l'amalgame entre supporters et hooligans pour accroître la répression des ultras et restreindre les libertés individuelles. Dans une grande indifférence.

Loul

28/02/2011 à 04h19

Très bon article. En espérant que cela puisse motiver les lecteurs des cdfs impliqués dans des organisations politiques (même à droite combien même ils sont minoritaires) ou des organisations de défense des libertés publiques pour sensibiliser un maximum de responsables sur ces questions, que l'on arrête un peu cette surenchère dramatique, nuisible en plus d'être contre-productive. On voit bien qu'une certaine cohérence se dégage de tout cela, une certaine vision de la société. Les stades - n'en déplaisent à ceux qui en occupant les travées font profession d'apolitisme - sont bel et bien eux aussi un enjeu de luttes politique. Messieurs, ne vous occupez pas de la politique, elle s'occupera de vous... 17 ans de législation de plus en plus imbécile et répressive, 17 ans depuis une loi relative à la sécurité des manifestations sportives dont Michèle Alliot-Marie est à l'origine et qui lui donnera son nom. On a le plaisir depuis aujourd'hui de ne plus souffrir de la présence de cette personne au gouvernement, quand seront nous débarrassés des produits néfastes de sa politique ? Une remarque : le lien vers le blog de Ludovic Lestrelin ne fonctionne pas, quelques antislashs ayant sauté à la publication ( se reporter à http://lestrelin.canalblog.com/archives/2011/01/03/20036665.html )

le Bleu

28/02/2011 à 08h30

Le gouvernement voudrait un public à l'anglaise. Sauf qu'il se dirige tout droit vers un public à l'italienne.

Sens de la dérision

28/02/2011 à 08h45

Rien de nouveau sur le soleil. Le gouvernement est manifestement à la masse dans tout ce qui est sécurité depuis des années (phrase d'introduction destinée à flatter le public des CDF), on oublie toujours un peu rapidement qu'une certaine partie des Ultras ont laissé pourrir la situation en donnant un peu de liberté aux franges les plus débiles de la population. Mais surtout ce qui me gêne dans ce genre d'article, c'est cette opposition quasi-systématique entre le "supporter" et la "famille". La phrase finale parle du football en tant que "culture populaire" : voir des familles (rien que le mot fait frémir, on imagine des hordes de gamins qui envahissent les sièges de nos stades brrrr j'en ai des frissons), voir des familles donc dans les stades est un signe de culture populaire, largement plus que les Ultras et leurs grumeaux de bas-de-frontistes. Évidemment je parle bien ici d'un public familial, pas d'un public familial à l'anglaise où les places sont hors de prix pour la majorité des familles. Alors oui bien sûr on aime tous je crois les kops qui chantent leur équipe, qui font les tifos mais on oublient que ces mêmes supporters sont ceux qui sifflent leur équipe (et pas qu'à Lyon), qui insultent l'arbitre et l'équipe adverse.

Roger Cénisse

28/02/2011 à 09h07

Ah parce qu'il n'y a que les ultras qui sifflent l'arbitre, insultent leur équipe et tout le toutim ?

Tonton Danijel

28/02/2011 à 09h59

Sens de la dérision lundi 28 février 2011 - 08h45 Mais surtout ce qui me gêne dans ce genre d'article, c'est cette opposition quasi-systématique entre le "supporter" et la "famille". - - - - - - - - - Non mais ça c'est comme dirait Desproges, parce que les enfants sont idiots, ils jouent à la guerre pour de faux, alors que les adultes savent insulter pour de vrai... Plus sérieusement, je n'aime pas la manière dont le terme "familial" soit sorti de sa signification première mais Jérôme Latta prend la précaution de mettre des guillemets, sous-entendu, c'est le public tel qu'on veut nous le vendre alors que l'on recherche surtout de plus en plus un public consumériste (qui serait en l'occurrence le terme plus adapté, le Parc des Princes devant être aussi "familial" que Disneyland dans le sous-entendu). Des tribunes remplies de gamins encourageant à pleins poumons leurs clubs de cœur, avec l'innocence de leur âme de supporters pas encore blasés, je pense ne pas être le seul à pouvoir trouver ce type de spectacle rafraîchissant. Plutôt que d'augmenter le prix des places, une solution serait de tendre vers la quasi-gratuité pour un certain type de public (en ciblant notamment les enfants). Voir de déplacer les affiches à risque dans l'après-midi, pour faciliter les contrôles de sécurité avant et après le match, et tant pis si les télévisions feront moins d'audience. Mais bien sûr, ce serait deux solutions affectant les rentrées d'argent, donc on les ignore.

king carrasco

28/02/2011 à 10h07

Je crois que le problème serait de n'avoir qu'un public exclusivement familial. Aujourd'hui, les ultras font l'objet de mesures répressives tandis que le public "familial" est l'objet de toutes les attentions (avec une politique caricaturale à cet égard à Paris). Le contraste est assez explicite quant aux objectifs des politiques sécuritaires comme des stratégies marketing à la Germain le Lynx...

Tonton Danijel

28/02/2011 à 11h08

king carrasco lundi 28 février 2011 - 10h07 Je crois que le problème serait de n'avoir qu'un public exclusivement familial. - - - - - - - - - - Heu... Non seulement je doute qu'on puisse en arriver là, mais en plus j'aimerais savoir ce qui peut poser problème... De nombreux cédéfistes ont des familles qui sont, je le suppose et je l'espère, à des années-lumières de celles de "La vie est un long fleuve tranquille".

king carrasco

28/02/2011 à 11h12

Ce qui pose problème? Euh, que le public soit EXCLUSIVEMENT familial... Je suis ravi que des familles viennent au stade, mais je ne vois pas en quoi favoriser leur venue passerait par l'exclusion d'autres catégories de spectateurs.

Tonton Danijel

28/02/2011 à 11h30

"Exclusivement familial", ça veut dire quoi? Qu'on en vienne à des stades sans célibataires et couples sans enfants? Cela ne te semble pas tout bonnement impossible à imaginer? Surtout avec l'augmentation des prix des places qui risque au contraire de réfréner les envies d'aller au stade à plusieurs...

king carrasco

28/02/2011 à 11h42

Ah OK, excuse-moi, Raymond Devos, je ne t'avais pas reconnu. Je pense qu'en dépit ce cette approximation lexicale impardonnable, (presque) tout le monde aura compris ce que je voulais dire.

 

Tonton Danijel

28/02/2011 à 11h55

Je joue sur le "lexical" parce que justement le terme "familial" est clairement sorti du contexte pour désigner surtout le "consommateur". Les familles pauvres n'intéressent personne, le supporter friqué si.

Les brèves

Je crois que bon bon

"Laurent Blanc à Lyon, ça ne colle pas pour deux raisons" (foot01.com)

Aucun

"Euro U17 : qui sont les joueurs majeurs de l'équipe de France ?"

Autobiographie

"Ribéry : Des débuts fracassants." (lequipe.fr)

Ô Pep !

"Un pays africain rêve de Bruno Genesio !" (dailymercato.com)

Ruuuuuuuuuuuuuuuuuuud van Nistelrooy

"PSV Eindhoven : Ruud van Nistelrooy prolonge sur le banc des U19." (lequipe.fr)