auteur
Jérôme Latta

 

Chef d'espadrilles.


Du même auteur

Les primes font l'affaire

Nouvel article sur le blog Une balle dans le pied. Grossièrement montée en épingle, la pauvre polémique sur les primes de la Coupe du monde a au moins permis de se poser la question de la rémunération des internationaux...

Tonton Danijel

19/11/2010 à 10h59

C'est très gentil de nous tenir au courant des mises à jour du blog du Monde. Me voilà rassuré.

Raouf Deluxe

19/11/2010 à 13h30

Oui c'est très gentil. Par contre, quand on a pas accès aux blogs du monde, on reste sur sa faim. Serait-il possible de mettre l'article en entier sur les cahiers ?

inamoto

19/11/2010 à 14h06

"Le lendemain, 10 novembre, L’Équipe poursuit pourtant sur le même registre (titre: “Le ridicule prime toujours”) et déplace les accusations sur le terrain de la mauvaise communication de la Fédération, qui expliquerait donc la publication d’informations lacunaires et univoques [ce qui n’est pas reconnu], présentées avec une virulence indue. “Quatre mois après Knysna, l’affaire des primes de la Coupe du monde replonge le football français dans le burlesque”, écrit aussi le quotidien, toujours aussi habile pour s’effacer lui-même du paysage. Car qui a poussé le football français du haut de ce plongeoir?" ---> Voilà exactement ce que toute cette "polémique" de la semaine dernière m'inspirait, mais je ne l'aurais pas aussi bien écrit. Merci de nous relayer tout ça, Jérôme, c'est parfait ainsi (pour moi qui ai accès aux blogs du Monde).

Jean-Patrick Sacdefiel

19/11/2010 à 14h09

Raouf Deluxe vendredi 19 novembre 2010 - 13h30 Oui c'est très gentil. Par contre, quand on a pas accès aux blogs du monde, on reste sur sa faim. Serait-il possible de mettre l'article en entier sur les cahiers ? --- Tu es derrière un firewall nord-coréen? Comment peut-on avoir accès aux CdF et pas au monde.fr?

fabraf

19/11/2010 à 15h18

"sans sponsoring, pas de droits d’image, et donc pas de polémiques sur les primes." Désolé pour ma réaction primaire mais : "Ah d'accord". Allez, je vais développer un peu. Ne pourrait-on pas plutôt supprimer le "sans sponsoring" et laisser la fin de la phrase ? Parce que l'argent du sponsoring peut être aussi utiliser différemment : - reversement aux ligues amateurs pour diminuer le prix des licences, améliorer les installations... - reversement à l'Etat et / ou collectivités locales pour financer en partie les nouveaux stades - reversement à d'autres sports plus mineurs Autant le début de l'article sur la manipulation (?) d'Etienne Moati, qui comme chacun sait fréquente plus les instances que les joueurs, était intéressant. Autant la suite...

BigS

19/11/2010 à 15h33

"qui comme chacun sait fréquente plus les instances que les joueurs" Ce qu'on ne saurait lui reprocher d'ailleurs, puisque c'est son travail. Pas tout à fait certain qu'on puisse non plus lui reprocher d'avoir sorti l'info, puisque c'en est une, même si on peut s'étonner de son retentissement. Reste l'habituel problème, de plus en plus évident à L'Equipe, de l'habillage, plein de jugements moraux et d'indignation surjouée. Mais, et ce n'est là qu'un sentiment, je ne suis toujours pas sûr que ce soit à Moati qu'il faille le reprocher.

Raouf Deluxe

19/11/2010 à 15h39

@Gigodanho Hé non la responsable RH de ma boite a eu une idée géniale : chaque semaine on bloque les n sites les plus visités de la semaine précédente. C'est génial non ? Donc pour le moment les cahiersdufootball.net, ca fonctionne. Pourvu que ca dure !!!

cours-la-ville

19/11/2010 à 15h40

@fabraf Une partie de l'argent du sponsoring est déjà utilisée pour financer les activités de la FFF (l'autre partie est versée aux joueurs, sous la forme de ces primes). Ce que propose la fin de l'article, il me semble, c'est d'imaginer non seulement que l'on supprime ces primes, mais aussi que l'on considère qu'une équipe nationale doit être vierge de sponsors (à la manière du maillot qui l'est déjà). Evidemment, comme dit l'article, c'est inconcevable... surtout parce qu'on ne conçoit pas de renoncer, au nom de raisons éthiques ou esthétiques, à une source de revenus existantes.

gurney

19/11/2010 à 15h43

fabraf vendredi 19 novembre 2010 - 15h18 ................ Moi je trouve cette idée intéressante au contraire. Pourquoi n'aurait on pas justement, avec l'équipe de France, un temps de repos publicitaire comme c'est le cas par exemple avec la télévision sur le service public après 20h? Ca ferait du bien à tout le monde, y comprit au monde amateur, de voir que le foot n'est pas uniquement associé au fric et aux grandes marques type carrouf et compagnie. Ensuite, je doute fortement du système de redistribution dans le monde amateur. J'ai l'impression que l'argent est plutôt utilisé pour payer des bons hôtels et des bons restaux à la FFF. Et je pense que l'argent du sponsoring, à l'échelle du foot amateur c'est un peu comme couper une mie de pain en 40, ça nourrit pas son homme, et je suis même pas sur que ce soit "toujours ça de prit"

Jean-Patrick Sacdefiel

19/11/2010 à 15h47

BigS Le problème, c'est qu'il n'a manifestement pas essayé de recueillir le point de vue des joueurs, qui se sont exprimés le jour même de la parution. Les joueurs ne sont peut-être pas très nets dans l'histoire, mais Moatti a prétendu qu'ils ne voulaient plus restituer les primes, ce qui est faux. Résultat: un papier à charge, qui reproduit de façon univoque une théorie émanant de la même source, et qui tombe à côté de la plaque. Le lecteur a été (délibérément?) abusé. Le tout sans mea culpa, cela va sans dire. Raouf Machiavélique la DRH. L'imagination au service de la censure.

 

BigS

19/11/2010 à 15h55

Le papier est globalement malhonnête, oui, et tombe en partie à côté de la plaque, pas complètement à mon avis, la suite en étant la preuve. Mais pour ce que j'en sais (et je ne sais pas si c'est le cas en l'occurence), la hiérarchie de L'Equipe intervient de plus en plus dans l'habillage des papiers et dans le ton donné à une info de base, qui, encore une fois, n'est pas fausse (les joueurs n'ont pas à l'heure H restitué les primes (puisqu'ils ne les ont pas touchées, certes)). C'est juste cela que je voulais pointer, et le fait que Moati fréquente les instances puisqu'il est chargé des instances.