Jean-Mitraillette Larqué

Afin de mieux comprendre comment Jean-Michel Larqué nous tape sur les nerfs en enfonçant ses clous, nous avons assemblé ses martèlements de Lyon-Bordeaux.

Nimaï

01/04/2010 à 03h31

J'ai eu envie de dire que vous tiriez sur l'ambulance, mais en fait l'ambulance fonce dans des platanes. À votre avis, il lui en reste pour combien de temps sur TF1? Le commentaire footballistique tue le foot.

Pascal Amateur

01/04/2010 à 07h29

Et encore, il faut savoir qu'avant de commenter, pour être sûr de ne pas se tromper, Jean-Michel Larqué a répété son texte.

OLpeth

01/04/2010 à 08h02

Moi ce que j'aime bien c'est le petit "à gauche" que vous avez dû ramer pour trouver, rien que pour le clin d'oeil...

Tonton Danijel

01/04/2010 à 08h37

D'un regard extérieur, je suis un peu déçu: l'insupportable (je suppose qu'il l'est autant que l'Abidal-bashing) Ciani-bashing de Larqué a été longuement évoqué sur le forum et là, il ne transparaît pas trop dans ce résumé... Juste des "olala", "aie aie aie", que je trouve presque marrant (ce ne sont pas ces onomatopées qui me dérangent le plus chez Larqué, vu que généralement j'ai un peu les mêmes réactions quand je tremble pour mes favoris... Bon, vous allez me dire, dans un choc franco-français, cette panique paraît plus incongrue, certes).

Mevlut Alors !

01/04/2010 à 08h52

Je suis pas un fan, mais à sa décharge, les bons commentateurs et consultants ne sont pas nombreux. Si je devais citer un mec que j'aime bien c'est Raynald Denouaix, tu sens que c'est vraiment un entraineur qui parle, et en général, il ne parle pas pour ne rien dire.

Plasil Politik

01/04/2010 à 08h55

Le "aie Gouffran" à répétition qui se termine par l'annonce de son décès est quand même un grand moment.

La baie des champs

01/04/2010 à 09h04

Un prof de français soulignerait que l'utilisation (même plutôt l'abus) de la récurrence souligne le propos : en fait, Larqué est un poète des temps modernes !

La baie des champs

01/04/2010 à 09h04

Un prof de français soulignerait que l'utilisation (même plutôt l'abus) de la récurrence souligne le propos : en fait, Larqué est un poète des temps modernes !

La baie des champs

01/04/2010 à 09h05

Le doublon est voulu : joue-là comme Larqué !

Qui me crame ce troll?

01/04/2010 à 09h09

Je tiens à présente mes excuses à Jean-Michel Larqué. En voyant le match, j'ai cru qu'il avait répété une dizaine de fois "Aïe Gouffran". Il n'y en avait que 6.

 

scarbo

01/04/2010 à 09h50

salut la rédac, j'ai un énorme scoop pour toi: -Jean-Michel Larqué aime jouer les Cassandre, -Il a tendance à répéter cinq fois la même expression d'affilée, -Il lui arrive même relativement souvent de prendre un ou plusieurs joueurs en grippe, comme ce fut le cas avec la défense de Bordeaux (effarant d'ailleurs vu le niveau de maîtrise affiché mardi soir). Voilà, on peut passer à autre chose maintenant. la bise. (non mais franchement c'est dommage après encore une excellente gazette ou une jolie présentation de la petite nati)