auteur
Jérôme Latta

 

Chef d'espadrilles.


Du même auteur

Bleus 2010: comment être plus mal barré?

L'équipe de France aborde son année de Coupe du monde avec toutes les chances de la rater. Faut-il croire aux miracles (ou au football) pour la voir belle en Afrique du Sud?

José-Mickaël

09/02/2010 à 10h46

Hydresec lundi 8 février 2010 - 23h46 > selon lequel on soutient "son" (ou "ses") équipe nationale en fonction de la qualité de jeu produit. Sans vouloir parler pour les autres, je crois que la qualité de jeu n'est pas la seule raison. Pour ma part, il y a aussi les valeurs. Quand tout le monde (entraîneur, joueurs, président) se réjouit d'une victoire "injuste", ça me gêne. Je ne sais pas comment on réagit les Lisboètes après la main de Vata, ou les Ouest-Allemands après Séville 1982, mais je les aurais bien imaginé faisant profil bas : « On est en finale, mais on reviens de loin, il y a pas de quoi pavoiser ». Ça se trouve non, ça se trouve Schumacher a chanté « Et ils sont où les petits Français » dans les vestiaires. Je serais allemand, ça m'aurait choqué. Bon, c'est un exemple, mais c'est pour dire qu'il y a plein de petits détails qui s'accumulent pour justifier le désamour de l'équipe de France (les joueurs qui descendent du bus en snobant les supporters, qui ne se donnent pas à fond semble-t-il, l'équipe de France qui se cloître dans une forteresse, les interviews avec panneau publicitaire et langue de bois obligatoire, etc. ==> ce ne sont pas mes valeurs). ----- > Et puis ça a duré plus de deux ans [...] > Moi je compte 5 ans. Pas plus de 3 ans puisque cette période s'est terminée avec le Suède-France de l'été 1989. Après 1989 on a très bien fini les éliminatoires et le redressement a été rapide.

El mallorquin

09/02/2010 à 11h45

Hurst Blind & Fae mardi 9 février 2010 - 09h06 Kevin Bergman et José Luis Almodovar, ceux qui réalisent des films de zombies? Entre les bouchers argentins et les bétonneurs brésiliens j'ai du mal à voir l'art et l'essai. -------------- Non, Sven Bergman et Stefano Almodovar, les réalisateurs de films X. Et si tu n'aimes pas l'argentine et le brésil, que veux-tu que je te dise ? Tu fais comme tu veux, hurst. J'aime ces deux équipes pour ce qu'elles sont historiquement, pour le génie qui y resurgit souvent, parce que j'aime l'amérique du sud et pour d'autres raisons encore et je n'ai pas besoin qu'on me donne un accord pour continuer. Certes le brésil de dunga n'est pas vraiment joga bonito et l'argentine de maradona à peu près aussi irrégulière que les PSG de Luis, mais dans un domaine où la plupart des gens ont avant tout de l'affection pour leur équipe nationale, j'ai du mal à comprendre qu'on critique un attachement à des équipes pour d'autres raisons que le basique -pour ne pas dire pire- sentiment nationaliste.

Hurst Blind & Fae

09/02/2010 à 12h05

Esteban, c'est la parano traditionnelle du mardi? Je pointais juste le fait que dire qu'on soutient avant tout le beau jeu et l'Argentine & le Brésil était porteur d'une contradiction d'un fort beau gabarit. Surtout après la litanie des raisons de ne pas soutenir l'équipe de France, quasi intégralement applicable à l'Argentine.

Hal Elegym

09/02/2010 à 17h14

C'est pas la peine de s'emboucaner. On verra bien, et de toutes façons, je vous le dis, ceux qui auront eu raison l'auront eu par hasard. Tant la reussite d'une equipe lors d'une grande competition tient de la theorie du chaos. Sinon, je suis d'accord avec ça: RabbiJacob lundi 8 février 2010 - 17h51 Je suis de ceux qui supporteront les Bleus quoiqu'il arrive, comme je l'ai toujours fait. Il est évident que cette équipe m'a donné peu de plaisir depuis 2006 (beaucoup quand même lors de Serbie-France, et un peu lors d'Irlande-France) mais je me considère comme un supporter avec cette part d'inconditionnalité. Quand on a chanté, vibré, pleuré en 1982, 1984, 1998 ou 2006 pour pas un rond j'estime qu'on est redevable d'encore quelques décennies de soutien même quand ça joue mal ou quand ce qui se dégage de l'équipe est un peu bof. Pour cette phase finale, on perçoit bien ce qui sera décisif : l'état de fraîcheur des joueurs, la vie du groupe, une charnière qui arrête de se trouer et la capacité de quelques uns à se sublimer pendant les moments décisifs.

nadrel97

10/02/2010 à 15h58

On a quand meme le droit d'aimer le beau jeu non et de décider de ne pas supporter l'EDF juste parce que c'est léquipe de France non ? Certes le beau jeu ne garantit pas la victoire ou si vous préférez les étoiles sur le maillot. Je préfère une équipe qui joue bien et qui perd à une qui fait du mochito et qui gagne ! Naturellement vous avez le droit de ne pas partager mon point de vue.

El mallorquin

10/02/2010 à 17h42

Hurst, ouais, peut-être un peu tendu, mais j'ai souvent du mal à savoir de quelle manière dont sont écrites les choses sur internet, ça me rend parfois légèrement (mais jamais plus que ça, of course) rigide.

 

Hydresec

10/02/2010 à 23h20

"nadrel97 mercredi 10 février 2010 - 15h58 Je préfère une équipe qui joue bien et qui perd à une qui fait du mochito et qui gagne ! Naturellement vous avez le droit de ne pas partager mon point de vue." Entièrement d'accord. Ainsi, l'EdF a toutes les chances de remporter le CdM.

Les brèves

Je crois que bon bon

"Laurent Blanc à Lyon, ça ne colle pas pour deux raisons" (foot01.com)

Aucun

"Euro U17 : qui sont les joueurs majeurs de l'équipe de France ?"

Autobiographie

"Ribéry : Des débuts fracassants." (lequipe.fr)

Ô Pep !

"Un pays africain rêve de Bruno Genesio !" (dailymercato.com)

Ruuuuuuuuuuuuuuuuuuud van Nistelrooy

"PSV Eindhoven : Ruud van Nistelrooy prolonge sur le banc des U19." (lequipe.fr)