auteur
Jérôme Latta

 

Chef d'espadrilles.


Du même auteur

Rien sur Robert

Robert Louis-Dreyfus quitte ce monde et laisse l'OM... sur un bilan cruel pour lui, et incertain pour le club. Bonus: les RH selon RLD.


José-Mickaël

06/07/2009 à 08h07

Jérôme Latta : > La disparition de Robert Louis-Dreyfus, n'échappe pas vraiment à la règle (1), J'ai appris la nouvelle samedi soir sur l'Équipe-TV, eh ben c'était "musclé" : le résumé de sa carrière disait qu'il n'avait rien gagné, qu'il avait échoué à revendre le club, et qu'il avait été condamné à de la prison (et c'est tout, aucune remarque positive). Personnellement, j'ai trouvé ça assez odieux, mais bon... > l'échec ne fait pas de doute Ah bon ? Je ne trouve pas que c'est un échec. Est-ce qu'on parle d'échec pour Seydoux, qui n'a rien gagné de plus que Marseille ? Ce que je retiens, c'est que sur les trois dernières finales de coupe d'Europe françaises, Marseille était présent deux fois. Qu'ils ont été à deux doigts de gagner une ou deux coupes de France et un championnat. Que le club s'est stabilisé et progresse lentement mais sûrement. C'est un échec, ça ? Lyon aussi a mis du temps à atteindre les sommets, soyons patient.

Philou Vercruysse

06/07/2009 à 08h29

Avec des "si", on met certes Paris en bouteille mais qu'est ce que j'aurai aimé que l'on puisse faire ce même bilan avec, disons 4 titres dans la même période (au hasard, 2 titres de L1, une coupe d'Europe et une Coupe de France). Qu'aurait-on dit dans ces cas là ? Parce que, s'il parait évident que le bonhomme n'a pas toujours fait les meilleurs choix, ce n'est quand même pas lui qui tire (ou pas) les penaltys en finale de coupe de France ou qui se prend trois buts à 1/4 d'heure de la fin contre Lorient ... Le bilan sportif est certes cruel car vierge mais il ne tient pas à grand chose. Alors oui, c'est la loi du sport. Mais elle montre aussi qu'analyser l'action de RLD au seul prisme du palmarès me parait limitatif. A ce titre, la notion de "néant paradoxal" me parait bien coller. Après, sur le "faire beaucoup mieux avec 2 fois moins d'argent", de quoi parle t-on ? Du sportif ? De la structuration du club ? Si c'est du sportif, et comme je le disais, ça ne tiens qu'à un fil parfois (et à ce jeu là, force est de constater qu'on a pas été verni ...) Si c'est du reste et notamment de la structuration du club, j'avais cru comprendre que l'OM avait plutôt favorablement évolué dans ces 10 dernières années.

Philou Vercruysse

06/07/2009 à 08h33

José-Mickaël lundi 6 juillet 2009 - 08h07 ---------- Je suis donc 100% d'accord avec toi ... Si je n'avais pas mis 1/2h à écrire mon message, j'aurai pu juste dire que je pensais exactement la même chose !

Le_footix

06/07/2009 à 09h26

Effectivement, pour moi RLD c'est "le chat noir". Perdre autant d'occasions de gagner un titre, parfois d'un cheveu... Moi non plus je n'aime pas les éloges funèbres. C'est toujours bourré d'hypocrisie. Les mêmes qui ont insulté sans relâche RLD pendant des années se confondent aujourd'hui en RIP. Et là je montre un désaccord nécrologique fondamental. Je veux bien respecter les proches du disparu (c'est eux qui portent le deuil). Pas le disparu lui-même si j'estime qu'il n'en vaut pas la peine. Oh j'essaie toujours d'être juste. Mais je ne comprends pas pourquoi on ne peut pas taper sur quelqu'un une fois qu'il est mort... alors que justement ça ne peut plus rien lui faire. Au contraire ce serait le bon moment de se déchaîner. J'ai plus de respect pour les vivants que pour les morts en ce qui me concerne. Enfin en ce qui concerne l'investissement, RLD a bien agi sur certains points (la Commanderie, fort bien modernisée), moins sur d'autres (le centre de formation, qui a pris 15 ans de retard) et s'est retrouvé complètement bloqué sur d'autres (le Vélodrome qu'il a essayé, en vain, de racheter à Gaudin depuis 10 ans). En ce qui concerne l'investissement dans les joueurs, RLD a échoué à doter l'OM des outils d'une réussite sportive pérenne: une cellule de détection et de recrutement pointue, performante et présente aux quatre coins du monde, comme celle du FC Porto qui est allé chercher Hulk en D2 japonaise. Aujourd'hui on en est réduit à voir Anigo faire un voyage en Argentine tous les ans pour rien et Skoblar se tourner les pouces, son rôle étant réduit quasiment à néant (alors qu'il y a eu tant d'affaires en or à faire en Europe centrale ces dix dernières années). C'est un fait que RLD n'a pas su donner à l'OM les armes pour se faire une place dans le foot business actuel. Ne parlons pas des contrats sponsoring sous-estimés ou du contrat merchandising sur lequel Adidas arnaque copieusement l'OM depuis 6 ans... Enorme gâchis de potentiel (et encore, le PSG fait pire). Aulas, pendant ce temps, a rendu Lyon deux fois plus riche que l'OM sans en avoir la moitié du potentiel commercial au départ. Pour moi, si toutes les bonnes décisions à prendre avaient été prises depuis 1997, aujourd'hui l'OM aurait une chance de boxer dans la catégorie d'un club comme la Juventus par exemple.

sansai

06/07/2009 à 10h08

Et surtout, l'investissement personnel de Aulas dans l'OL était infiniment inférieur à celui - supposément - consenti par RLD dans l'OM. La saison 2001-2002 en est le pire exemple (il faut dire qu'elle est de haute volée) mais pas le seul. Ne pas avoir réussi à suivre le train de l'OL alors que l'OM partait au moins d'aussi haut, avec un investissement financier très supérieur, et un potentiel économique aussi très nettement supérieur, c'est quand même un gros échec.

José-Mickaël

06/07/2009 à 10h33

Le_footix lundi 6 juillet 2009 - 09h26 > Mais je ne comprends pas pourquoi on ne peut pas taper sur quelqu'un une fois qu'il est mort... Ce qui me gêne, c'est qu'on profite de sa mort pour taper dessus. Exemple : je déteste Kita comme je n'ai jamais détesté une personnalité du foot. Eh bien je le critique lorsque l'actualité le justifie : par exemple lorsqu'il sort une saloperie sur Da Rocha, ou lorsqu'il manifeste son arrogance par des déclarations tapageuses. Mais j'estime que le jour où il nous quittera, ce n'est pas un fait d'actualité justifiant qu'on lui tape dessus (il faut le faire avant ou après). Pourquoi ? Pour ne pas peiner ses proches, qui seront déjà suffisamment tristes. Profiter de la mort de quelqu'un pour rappeler ce qu'il a fait de mal, c'est lâche, c'est un comportement de vautour. Il aurait fallu l'avoir fait en son temps. On pourra le faire plus tard, OK, mais pas le jour de sa mort. Je trouve ça tout à fait normal.

gurney

06/07/2009 à 10h47

Les RH selon RLD ca parait surréaliste! A lire comme ça on se dit que c est inventé, c est pas possible. Et l'histoire du coup de boule c est quoi? C est RLD qui s'est prit un coup de tete?

Cyril trolle...

06/07/2009 à 10h53

Ben, les morts sont tous des chics types... Et au moins, l'un des mérites de RLD, c'est justement de ne pas avoir voulu vendre son club au premier escroc venu. Vous le regretterez, quand Tapie rachètera le club...

manuFoU

06/07/2009 à 11h09

José-Mickaël lundi 6 juillet 2009 - 08h07 franchement, l'échec sportif est indiscutable... ZERO titre en 12 ans, pendant que des clubs aussi huppés que gueugnon, strasbourg, nancy, lorient, sochaux ou guingamp ajoutaient une ou plusieurs lignes à leur palmarès famélique, sans parler de la moisson de bordeaux ou du psg pendant la même période, je veux bien invoquer la malchance mais au bout d'un moment elle a bon dos.

hihan

06/07/2009 à 11h38

C’est avant tout un homme d’affaire qui disparaît et non un patron de club. Il est plus à sa place à la une de Les Echos ou La Tribune (marrant mais pas fait exprès) que de l’Equipe ou Sofoot (désolé, il n’y a pas grand-chose d’autres…). Il fait parti de ces patrons/propriétaires de clubs, étrangers au monde du foot, « simples » actionnaires, qui y investissent de l’argent pour - à la différence de la vie économique de base où l’objectif est d’en tirer un maximum de dividendes - en tirer une image, une reconnaissance, du pouvoir, du divertissement, des émotions... C’est plus louable à la limite… c’en est pas moins nocif pour le foot en général. Les enfants gâtés que sont les supporters, en demandent toujours plus, ils veulent aussi un jouet toujours plus beau que leur offrent volontiers les RLD du foot… qui continueront à fleurir à la tête des clubs. Il n’a pas de bilan, il n’amène que l’argent… On parle de réussite ou pas quand quelqu’un fait des choix stratégiques, techniques… ; je ne suis pas sûr qu’il en ait fait d’autres que ceux des montants alloués à chaque début de saison. Le foot business descend au niveau du président (Villeneuve, Dassier….). A quand Gérard Holtz directeur sportif ? Il y a peut-être déjà des exemples que j’ignore ?

 

antigone

06/07/2009 à 11h44

Alors c'est RLD, il arrive devant Saint-Pierre, déjà en train de consulter son dossier. - Salut mon pote. Bon ben c'est pas brillant brillant, tout ça. T'as tout de même bien déconné. - Comment ça ? - Attends, le coup du "Bayern du Sud", là, t'étais pas obligé. Et ça, ça vaut au moins péché d'orgueil. - Merde, je savais pas. - Ah ben si. On est assez intransigeants avec ça, ici. Et tes interviews dans l'Equipe, où tu pourrissais tout le monde en disant que dorénavant, tu voulais des titres, j'ai vérifié, c'est gourmandise. - Ah ? Et c'est pas bien, gourmandise ? - Ah ben non, c'est pas bien, c'est péché. Tout comme ne pas filer de pognon au mercato : ça, c'est avarice. - Avarice ?! Non mais tu te fous de ma gueule ? Je leur ai lâché plus de 200 bâtons, aux bouffeurs d'aioli, tout ça pour me faire pourrir pendant 13 ans, et toi, tu me dis avarice ? - OK, je rajoute colère. - Putain mais je nique ta mère, moi ! - Luxure. T'es mal. - ... - Mais... Mais qu'est-ce que je vois... En plus, t'es Suisse ?! Non mais tu le fais exprès, là, c'est pas possible autrement. - Quoi ? Qu'est-ce que vous avez contre les Suisses ? - Ben disons que bouffer très lentement du chocolat en caressant une vache neutre qui regarde sa montre pendant que l'or nazi transite par ta banque, c'est paresse. Les textes sont assez clairs là-dessus. - Ah ouais, d'accord. J'aurais mieux fait de prendre Belge, comme nationalité. La connerie, ça a pas l'air de trop être péché, chez vous. - Je te le fais pas dire. Contrairement à l'envie, dont tu viens de te rendre coupable à l'instant. Bon ben bingo, mec, t'as les 7... C'est rare. Je pense pas que tu vas prendre du sursis, cette fois-ci. - OK, ça va, j'ai compris. J'ai droit à enfer éternel, c'est ça ? M'en fous, ça me rappellera Dubiton et Tapie. - Tiens, prends cette clef. Je t'ai mis à la 1993. Sur ce, RLD prend un long couloir jusqu'à la chambre 1993. Il ouvre la porte et là, onze mille vierges dénudées, dont aucune ne supporte l'OL, l'attendent en s'aspergeant de lait d'ânesse. Dans un coin, un cubain rigolard est en train de lui rouler le plus gros cigare qu'il ait jamais vu. Sur le paillasson d'entrée repose une paire de tongs en platine. RLD en a les larmes aux yeux. Il sent alors une main sur son épaule, se retourne, c'est Saint-Pierre. Il est affublé d'un maillot du PSG et lui dit : "Attends, mec, je te devais bien ça."

Les brèves

Je crois que bon bon

"Laurent Blanc à Lyon, ça ne colle pas pour deux raisons" (foot01.com)

Aucun

"Euro U17 : qui sont les joueurs majeurs de l'équipe de France ?"

Autobiographie

"Ribéry : Des débuts fracassants." (lequipe.fr)

Ô Pep !

"Un pays africain rêve de Bruno Genesio !" (dailymercato.com)

Ruuuuuuuuuuuuuuuuuuud van Nistelrooy

"PSV Eindhoven : Ruud van Nistelrooy prolonge sur le banc des U19." (lequipe.fr)