Les minutes "Moi j'dis que"

Pour en finir avec 2008 – Ego démesuré, sentiment d'omniscience ou simple excès de confiance: ils sont nombreux à avoir tout compris.

Bowthan

30/12/2008 à 12h25

Vous trouvez qu'Attali n'a pas dit de bétises la ? Vous êtes gentils avec lui. S'il n'y avait que Trader et footballeur qui gagnaient des sommes pharaoniques ça se saurait. Et je ne vois pas pourquoi il n'y a que ces deux métiers qui sont visés et surtout pourquoi ils devraient avoir un lien. Déja je n'ai pas l'impression que les rémunérations des traders et leur utilité soient tant remises en cause. La conjoncture fait qu'il leur est plus difficile de prendre des risques, il y a un peu plus de controle et sont un peu plus prudents, c'est plus dur aussi d'atteindre leur objectif pour décrocher leurs bonus mais pour le moment c'est la seule vraie conséquence. Quant au foot, ça ne remet pas en cause le montant des droits télé, il n'aurait pas fallu que ça négocie maintenant, ça aurait toussé du coté de la ligue. Ca impacte peut être sur la billeterie et encore ça doit dépendre des stades, et sur le la vente de produits dérivés. Mais c'est tout. Les rémunérations des footeux n'ont aucune raison d'améliorer, ni pour le moment de baisser. Dans 2 ou 3 ans quand les droits seront renégocier et si la situation perdure la peut être que oui, ça baisserait un peu. Mais c'est peut être pas en France qu'il y aura des choses spectaculaires au niveau de la rémunération des footballeurs. Il y a en Espagne un club qui est en cessassion de paiement au bord de la banqueroute, en Angleterre certains proprio dont celui de West Ham je crois qui ne sont pas au top au niveau santé financière. Et des clubs très endettés. C'est plus des petites choses comme ça qui risquent d'arriver. En France les plus grandes conséquences seront peut être des décisions de la DNCG non pas pour les clubs les plus importants mais pour des petits clubs qui auront du mal à présenter des comptes conforment. Je ne serait pas surpris par exemple si certains clubs ne pouvaient pas monter faute de moyens suffisants pour répondre à des exigences plus fortes.

lemeu

30/12/2008 à 19h08

Je trouve que toute la beauté dans la citation de Jacques Attali réside dans sa première phrase, tout y est : "J'ai toujours dit qu'il y avait deux métiers inutilement et excessivement payés : trader en bourse et footballeur." Le côté démonstratif, pédant, tout en n'oubliant pas de faire remarquer (après la bataille) qu'on avait raison quand tout le monde avait tort (enfin..., il a pas poussé la démonstration jusqu'à écrire un rapport pour Nicolas, hein). Y a comme un côté Geroges Abitbol là-dedans.

funkoverload

30/12/2008 à 20h42

D'un autre côté, la cuistrerie d'Attali peut se comprendre. Il a élevé les concepts d'inutilité et d'excès à des sommets gigantesques lorsqu'il a été en charge de la BERD.

Pierre Des Loges

30/12/2008 à 21h00

Salut tout le monde, ce que je trouve surtout d'énorme dans la décla d'Attali, c'est qu'il y a pour moi trois métiers inutiles: trader, footballeur, et le métier de Jacques Attali.

José-Mickaël

30/12/2008 à 22h43

J'ai pas bien compris... Il faut trouver la vraie citation parmi toutes les autres qui sont inventées, c'est bien ça ? Comment ? C'est le contraire ? il faut trouver la fausse parmi toutes les vraies ? Non ! Il n'y en a qu'une de fausse ?

Pierre Des Loges

30/12/2008 à 22h46

La minute onaniste du phocéen me fait penser à cette décla d'un pilote du Paris-Dakar, un certain Johnny H.: "Tu te rends compte? On n'aurait pas perdu un quart d'heure, on serait arrivé il y a un quart d'heure!"

Pierre Des Loges

30/12/2008 à 22h50

José-Mickaël: pour Philippe Lucas, je confirme, j'y ai eu droit en direct. Mais la vraie minute Philippe Lucas, c'était quand même: "Ils font chier avec leur histoire de diplôme, qu'il faut les bons diplômes pour entraîner. Moi, j'en ai pas de diplôme, ça m'empêche pas de bosser!" Ou quelque chose approchant. Ca m'a fait penser sur le coup au coup de gueule de Lalanne contre les ronds de cuir. En fait, Lucas me fait penser à l'improbable croisement de Pierre Ménès (pour la mauvaise foi) et de Francis Lalanne (pour les analyses stratosphériques).

axgtd

30/12/2008 à 23h52

Quant à Attali pérorant qu'il a "toujours considéré que les traders étaient trop payés", c'est évidemment complètement fantaisiste, comme souvent chez le fameux comique. Relisons le fameux "rapport Attali" (pour la libération de la croissance) que vous trouverez avec gougueule plus facilement qu'avec un minilien. C'est le fameux rapport qui commence par "le moment est venu..." (oui, avec les points de suspension) Attali y écrit-il que les traders sont trop payés ? Nullement. Au contraire, il estime que "l’attractivité de la place financière de Paris pâtit de plus en plus d’un environnement fiscal dissuasif", bref que les traders paient trop d'impôts. Et il préconise : - d'"harmoniser les réglementations financières et boursières avec celles applicables au Royaume-Uni" (inutile de préciser dans quel sens ça modifierait la rémunération des traders) - de "modifier la composition des associations, des commissions et des collèges de régulateurs, pour que les champions de la finance, toutes classes d’actifs confondues, puissent s’exprimer et influencer la position du Haut Comité de place." (bref de confier la régulation de la finance aux financiers - qui ont prouvé leur compétence ces derniers mois). Bref, un an avant le krach, Attali, comme d'autre Mozart du retournement de veste, était à genoux devant les "champions de la finance" - et feint de ne pas s'en souvenir aujourd'hui. Le rapport ne parle pas des revenus des footballeurs (si, peut-être, quand il parle de supprimer les "niches fiscales" inutiles - mais il ne précise pas).

Pierre Des Loges

31/12/2008 à 00h28

chut, axgtd, ou Ménès va encore dire que les CdF sont un repaire d'infâmes gauchistes... Sinon, il y a un paradis fiscal pour les footeux, ça s'appelle le Qatar (ou Monaco, Vieri y a passé une excellente retraite).

 

Ivoirinho

03/01/2009 à 03h00

Mort de rire avec la minute de Lucas