auteurs
Danio Rerio et Jules Tralande

La taille compte

La L1 n’a jamais dégagé un groupe d’équipes à la fois rivales pour le titre et performantes en Coupe d’Europe. La tendance est peut-être en train de changer.

nominoe

17/12/2008 à 01h46

Mouais... beaucoup de postulats sans réelle assise. L'idée de base était pourtant intéressante. Une "tendance" qui se dessine sur deux journées de L1, un Big 3 fraichement inventé, qui en est dèjà à quatre équipes (en attendant mieux), des cadors européens obligatoirement issus de mégapoles (sympa pour Eindhoven, et faisons l'impasse sur les cas anciens tels que Malines ou Nottingham: mais où sont Budapest, Varsovie, Minsk et Kharkhov ?); beaucoup d'exemples pour lesquels on peut trouver facilement autant de contre-exemples... Le constat présenté ici n'est malheureusement pas uniquement comptable, même si le rapport puissance du club/puissance de l'entité urbaine est loin d'être farfelu; les solutions ne se résumeront pas non plus à cet aspect purement comptable... (pour le renvoi 2, il n'y a en fait rien d'étrange, le rapport Besson étant assez déconnecté de la réalité...)

Bourrinos

17/12/2008 à 01h50

On peut noter plusieurs points dans cette relation grande ville/résultats. Il y a déjà une corrélation directe entre taille de la ville et potentiel économique: Il y a forcément une tendance à soutenir le club proche de soi. Donc, une plus grande agglomération a un potentiel de supporters/consommateur plus important. Que ce soit au niveau des produits dérivés, ou au niveau de la billetterie. Quoiqu'on en pense, les "indicateurs de popularité" les plus évidents, ce sont le nombre de gens au stade, ou le nombre de maillots vendus. Mais au delà de ça, il faut considérer qu'une grande ville à un potentiel "non sportif" plus important: Ronaldinho est allé à Paris, pas à Lens, parce que Paris-la-ville est attractive, comme peuvent l'être Londres ou Milan. A ce titre, il y aura toujours un avantage à Paris, en France, par rapport à Lyon par exemple. Qu'une ville comme Monaco arrive à avoir des résultats réguliers ne peut se comprendre que par ce que représente la ville, et non l'attrait sportif pur de l'ASM. Finalement, la "mondialisation" du foot agit comme la mondialisation économique: Elle tend a faire disparaitre les disparités, le "petit commerce", pour laisser la place aux plus grands groupes, ceux qui sont fort par ailleurs.

Hurst Blind & Fae

17/12/2008 à 01h55

nominoe mercredi 17 décembre 2008 - 01h46 Mouais... beaucoup de postulats sans réelle assise. L'idée de base était pourtant intéressante. Une "tendance" qui se dessine sur deux journées de L1, un Big 3 fraichement inventé, qui en est dèjà à quatre équipes (en attendant mieux) -- Fraichement inventé...? Sur ces 5 dernières années les clubs les mieux classés sont Lyon, Marseille, Bordeaux, Rennes et Lille. Des clubs comme Auxerre, Lens ou Monaco qui y étaient encore il y a peu ont disparu du haut de ce classement.

Toni Turek

17/12/2008 à 03h36

Nominoe > Il est specifie "un phénomène déjà observé dans les autres grands championnats européens". Donc a priori, pas d'Ukraine, de Belgique, de Hongrie ni de Bielorussie...

Flying Welshman

17/12/2008 à 07h42

Merci d'avoir lu et signalé l'article sur la métropolisation du sport professionnel.

tholotforever

17/12/2008 à 08h28

"La loi d’airain du plus gros s’est une nouvelle fois illustrée aux dépends de Bordeaux, éliminé par Rome", conclu cet article... Mouais, je trouve que lire çà est assez étrange et pour autant bien dans l'air du temps. La conclusion citée ci-dessus semble entériner les déclarations de Laurent Blanc suite à l'élimination de Bordeaux en LDC face à l'AS Roma, quant il disait que son groupe manquait de talent et qu'il n'avait pas le budget suffisant des gros européenns. Je ne suis pas dupe, sans argent, pas de bons ou très bons joueurs, mais dans le cas d'espèce, avec un groupe assez comparable au niveau talent, et malgrés les disparités de budget, Bordeaux aurait pu (du ?) gagner sur le plan sportif, en tout cas s'il avait essayé d'attaquer, de tout donner au lieu de jouer petit bras, avec un seul attaquant alors même que seule la victoire pouvait lui permettre de se qualifier. Autrement dit, cet article accrédite quelque part la thèse que seul l'argent compte dans le foot et que les victoires et les grosses performances y sont irrémédiablement attachées. C'est un argument qui me paraît un peu fallacieux et qui sert de plus en plus souvent à nos présidents ou entraineurs (voir parfois joueurs) de paravent pour expliquer leurs défaites et cacher leur manque d'envie, d'ambition et de volonter de jouer leurs chances..

Shura

17/12/2008 à 08h59

Article intéressant. Par contre, juste pour faire mon chieur : dans l'infographie il ne faudrait pas mettre "Tailles des aires urbaines" au lieu de "Taille des villes" ? Parce que la "ville" de Lyon ne comporte que 470000 habitants par exemple et inversement si la ville de Lens n'a que 35000 habitants, l'agglomération Lensoise en a près de 250000.

newuser

17/12/2008 à 09h04

En tout cas on disait exactement la même chose sur le fil de l'AJA depuis samedi. D'années en annés on sont les petites structures à la peine dès qu'il n'y a pas un gros industriel ou une communauté publique importante derrière. Il me semble qu'il existe aussi une loi qui interdit aux clubs de faire de la pré-formation sur des jeunes à partir de 12-13 ans en l'éloignant de plus de 60 kms de la structure familiale. Ce qui équivaut pour un club comme l'Yonne de ne prendre que les 11-15 ans d'un bassin de 80 000- 100 000 personnes d'une population plus vieille que la moyenne nationale. A la différence d'un Lyon, d'un PSG ou d'un Lille qui dispose d'un bassin de population énorme qui en plus grande répartition des gamins dans sa pyramide des âges (et il faudrait rajouter la dimension sociale avec les quartiers défavorisés dont sortent la plupart des joueurs actuels... trop compliqué pour un simple commentaire) Si quelqu'un peut me confirmer la règle

RabbiJacob

17/12/2008 à 09h15

Cette carte est monstueuse, on dirait presque que Caen et le Havre ne forment qu'une seule métropole. Je ne céderai cependant pas à cette veule provocation.

Gone n' Rosette

17/12/2008 à 09h33

(...)Lyon et Marseille, seconde et troisième villes françaises, Rien d'autre à rajouter.

 

Qui me crame ce troll?

17/12/2008 à 09h34

nominoe mercredi 17 décembre 2008 - 01h46 (sympa pour Eindhoven, et faisons l'impasse sur les cas anciens tels que Malines ou Nottingham: mais où sont Budapest, Varsovie, Minsk et Kharkhov ?) ---- L'idée est justement que le poids de la ville qu "soutient" un club devient de plus en plus important. Du coup, une ville moyenne comme Saint Etienne aura de plus en plus de difficultés à s'intégrer dans le top français. tholotforever mercredi 17 décembre 2008 - 08h28 Je ne suis pas dupe, sans argent, pas de bons ou très bons joueurs, mais dans le cas d'espèce, avec un groupe assez comparable au niveau talent, et malgrés les disparités de budget, Bordeaux aurait pu (du ?) gagner sur le plan sportif ---- Tu veux dire que la Roma et Bordeaux ont une équipe de niveau équivalent? C'est ce que je comprends en tout cas. newuser mercredi 17 décembre 2008 - 09h04 Il me semble qu'il existe aussi une loi qui interdit aux clubs de faire de la pré-formation sur des jeunes à partir de 12-13 ans en l'éloignant de plus de 60 kms de la structure familiale. ---- Pourtant il me semble que ce sont justement les clubs des petites villes qui misent beaucoup plus sur la formation. Mais c'est peut-être une impression trompeuse.

Le forum

Aimons la Science

aujourd'hui à 00h21 - Portnaouac : Lors d'un précédent essai, il y a quelques mois, la re descente avait déjà été un peu brutale... >>


Bréviaire

aujourd'hui à 00h01 - De Gaulle Volant : Jean Daniel Alves"Lenglet :"Je suis très observateur"" (lequipe.fr) >>


Observatoire du journalisme sportif

24/02/2020 à 23h49 - dugamaniac : Aujourd'hui dans l'Equipe papier, 5 pages sur le PSG-Bordeaux. Enfin sur le PSG puisqu'à part un... >>


Au tour du ballon ovale

24/02/2020 à 23h22 - L'amour Durix : Et Jordan Joseph, il devient quoi ?Je me souviens qu'il avait pas mal impressionné lors du premier... >>


Gerland à la détente

24/02/2020 à 23h13 - Gazier : Sinon, j'espère qu'ils ont Canal au club.Je viens de voir Liverpool, ça fait bizarre quand on est... >>


Foot et politique

24/02/2020 à 23h10 - Gazier : Ça fait 10 ans que j'habite dans mon village, mais mon grand père y a été élu après guerre,... >>


Scapulaire conditionné

24/02/2020 à 23h08 - serge le disait : Sos muy Grosa, Adli bitumaujourd'hui à 22h02Dans une optique de cooperation territoriale, nos... >>


Paris est magique

24/02/2020 à 22h55 - balashov22 : kellyaujourd'hui à 22h09Tu veux dire "jusqu'au retour contre Dortmund inclus" ? Parce qu'on vous... >>


CDF sound system

24/02/2020 à 22h24 - Hydresec : Elle est passée à Strasbourg avec Alcest et Klone il y a quelques semaines mais je ne sais pas ce... >>


Les jaunes, héros zen

24/02/2020 à 21h52 - serge le disait : Merci !D'abord je dois me faire la 2ème mt de om nantes (no joke) mais je vais mater avec plaisir. >>


Les brèves

Je crois que bon bon

"Laurent Blanc à Lyon, ça ne colle pas pour deux raisons" (foot01.com)

Aucun

"Euro U17 : qui sont les joueurs majeurs de l'équipe de France ?"

Autobiographie

"Ribéry : Des débuts fracassants." (lequipe.fr)

Ô Pep !

"Un pays africain rêve de Bruno Genesio !" (dailymercato.com)

Ruuuuuuuuuuuuuuuuuuud van Nistelrooy

"PSV Eindhoven : Ruud van Nistelrooy prolonge sur le banc des U19." (lequipe.fr)