auteur
Steven Rousseau

Du même auteur

Armorique et périls

Guerre des Michel entre Cathos et Rouges, match rugueux sous la tempête, mais aussi Drogba et Makelele, jeunes entraîneurs et vieux briscards: le foot breton a du bon.


Lescure

11/12/2008 à 09h39

D'ailleurs je vous copicolle un article de kiple enn juin 2006 dont on avait déjà parlé sur le forum: NB: pour les gens qui vivent dans une grotte, à Rennes ou en Vendée Jacky Le Gall est le célèbre speaker de Francis Le Blé animateur de la magnifique émission du cable "Brest Télé Sport". "EQUIPE DE FRANCE. --Le joueur marseillais, nouveau venu chez les Bleus de Raymond Domenech, doit son éclosion à Philippe Goursat, l'ancien président du club charentais, aujourd'hui à Brest Angoulême a raté Ribéry :Emmanuel Commissaire rédaction parisienne Franck Ribéry sous le maillot brestois le soir de la montée en Ligue 2 face à Angoulême, en mai 2004 PHOTO ALAIN BOURRON COUPE DU MONDE Il y a deux ans, Franck Ribéry gagnait dans les 2 500 euros par mois. Pour certains, c'était encore trop. Pour remonter en Ligue 2, les Brestois voulaient des noms. Pas une gueule. « Personne n'en voulait, rappelle Philippe Goursat, le manager général du club finistérien. On me reprochait de l'avoir recruté. Aujourd'hui, on me reproche de l'avoir laissé partir. » Ancien président d'Angoulême, ce chef d'entreprise qui a tout vendu pour vivre de sa passion a cru au nouveau prodige du football français quand celui-ci était au fond du trou. Et inconnu. « Cela faisait trois ans que je le suivais, certifie le frère d'Hervé Goursat, dernier entraîneur à avoir fait rêver les supporters charentais. J'étais allé sur une vingtaine de matches pour le superviser. » Son ordinateur, à l'époque, regorgeait de fiches d'observation. Des joueurs de National principalement, destinés à feu l'ASAC (Association Sportive Angoulême Charente), retombée depuis son exil breton en DH. Ribéry faisait partie de ceux-là. « Tout ce que j'ai amené à Brest, c'est tout ce que j'allais faire à Angoulême, jure le cadet des Goursat. Sauf qu'en Bretagne, on m'a donné un budget de 2,3 millions d'euros alors qu'à l'ASAC, on se battait avec notre argent personnel, et non celui des contribuables, comme cela a pu être dit. Si on nous avait octroyé un tout petit peu plus de moyens, Angoulême serait aujourd'hui en Ligue 2 et Brest peut-être en CFA. » On ne le saura jamais. « Délit de sale gueule ». Rien ne dit que Franck Ribéry, copain de promotion de Debuchy et Dumont à Lille avant de se faire virer à 16 ans du centre de formation à cause de ses mauvais résultats scolaires, aurait été attiré par l'aventure charentaise. Mais à l'époque, il était libre. Et fauché. « En 2003, quand je l'ai fait signer au Stade Brestois, il n'y avait pas foule au portillon, remarque Philippe Goursat. A la base, je crois qu'on lui a fait un délit de sale gueule à cause du petit malheur qui lui a abîmé son visage. En plus, il sort de la cité. Mais ce gamin est un ange, un gentil rebelle, mais on a dû se battre contre les a priori. » Pas apprécié à sa juste valeur, celui que les Stambouliotes baptiseront plus tard Scarface a failli plusieurs fois tout plaquer pour aller pointer comme terrassier avec son père. Rattrapé par le bout du short à Boulogne-sur-Mer par Jacky Colinet, le premier éducateur à avoir cru en lui, ce garçon brut de décoffrage avait fini par ne plus croire en rien ni en personne. « Après l'échec de son essai à Guingamp, il était détruit, témoigne Jacky Le Gall, en charge de l'incorporation des recrues dans le Finistère. Il croyait qu'il n'allait pas être payé, comme à Alès la saison précédente. J'ai dû le convaincre qu'à Brest, on n'était pas comme ça. En me le confiant, Philippe Goursat m'avait prévenu. Au niveau football, pas de problème. Mais concernant la vie de tous les jours, il fallait qu'il se refasse une surface morale. Il a fallu lui expliquer les bonnes manières. Comme il n'avait pas le permis de conduire, on l'accompagnait partout. On lui a aussi montré comment remplir ses déclarations de revenus. Mais attention, ce n'est pas parce qu'il écrit mal et parle mal qu'il n'est pas malin. Ceux qui pensent qu'il n'a pas grand-chose dans la tête se trompent. Franck est très intelligent. Quand on le cherche, on le trouve, mais lui ne provoque jamais. » A la fois patron, « deuxième papa » et assistante sociale, Philippe Goursat en a encore des cernes sous les yeux : « Avec lui, ça a été un travail de 24 heures sur 24 pendant au moins cinq mois. Il m'a pompé pas mal d'énergie. » « Presque quelconque ». Ses partenaires, pendant ce temps-là, commençaient à se poser des questions. « Durant les six premiers mois, je ne dirais pas que c'était un joueur quelconque, mais presque, se souvient le défenseur Christophe Forest, transfuge d'Angoulême lui aussi. Comme Francky n'avait pas beaucoup joué à Alès, il avait perdu le rythme. Même s'il branchait tout le monde sur le terrain pour rigoler et jouait les boute-en-train dans le vestiaire, c'était un gars timide, célibataire à l'époque, et comme il est très famille, je crois qu'il avait juste besoin qu'on s'occupe un peu de lui. » Le déclic s'est produit en janvier 2004 dans des circonstances dramatiques. « Franck a perdu sa petite cousine juste après la trêve, raconte Le Gall. Fin décembre, il a pris son sac. Il voulait partir. » C'était juste avant un déplacement au Gazelec Ajaccio en Coupe de France. Producteur de l'émission « Brest Télé Sport », le dévoué Jacky lui fit alors une promesse: « Joue pour elle, marque et j'envoie l'image à "Téléfoot". » C'est ce match qui l'a fait connaître. But, qualification et sous son maillot, un tee-shirt avec la photo de sa cousine, qui sera vu le dimanche par la France entière. Au tour suivant, à Nantes, il rendra fou Yepes. Sa carrière était enfin lancée : Metz, Galatasaray, où il aura à nouveau du mal à se faire payer, puis Marseille. « Il était parfait pour l'OM, estime Jacky Le Gall. Combien de joueurs marseillais pourraient aller se mélanger aux supporters de la tribune nord ? Lui en serait capable, car il est fait comme eux. Cela a toujours été son rêve de jouer à Marseille. » Où Jean Fernandez l'a pris sous son aile. Philippe Goursat sourit : « Aujourd'hui, tout le monde s'attribue la réussite de Ribéry. Mais Franck, il s'est fait tout seul. » Lors de sa première conférence de presse à Clairefontaine, le 28 mai, le nouveau chouchou des Français a remercié trois personnes. Dans l'ordre : Philippe Goursat, Michel Jestin, le président du Stade Brestois, et Jacky Le Gall." __________________

Gilles Gros Monnet-Paquet

11/12/2008 à 13h56

Avec sa "belle gueule" et sa gouaille, Jestin a été bien utile quand il a fallut mobiliser autour d'un SB29 au fond du trou, notamment au niveau des sponsors. Ce qui ne gomme certainement pas certains défaut ------------------------------------------------------------------------------------------- je ne prétend pas le contraire Luca. Le but du journalisme étant de faire passer des informations, et non des opinions, il est parfois bon de rétablir l'équilibre (Surtout dans le monde du foot). De même: l'année de l'explosion de Ribéry, je n'oublie pas que Sissoko était titulaire indiscutable...(et sûrement meileur ouvrier viticole du national) avant ses rocambolesques transferts qui suivront. Argggg j'ai encore de la peine pour JM Abiven en pensant à tout ça!

 

Lucarelli 1

11/12/2008 à 14h05

J'ai pas bien vu où l'article prend franchement position, 'fin bon, passons. @Rabbi : pour la chanson, c'est plus la peine, y a plus de populaires, les gradins ont été rasés il y a plusieurs années...

Le forum

Le fil prono

aujourd'hui à 17h49 - Parangon : Coty Week 12 suite Chargers@Bills 14-25Titans@Colts 20-18Panthers@Vikings 27-32Browns@Jaguars... >>


Le fil dont vous êtes le héros

aujourd'hui à 17h43 - Jah fête et aime dorer Anne : Je n'ai pas de compte.Merci pour les parties en tout cas les gars, c'est sympa à regarder. >>


Merlus, Tango et Friture

aujourd'hui à 17h41 - Christ en Gourcuff : C'était mieux que la semaine dernière.La liste des points positifs étant conclue, que dire sur... >>


Premier League et foot anglais

aujourd'hui à 17h39 - Bale de jour : La blague de parler de classe pour Klopp (surtout en lien avec cette interview !)Belle 2e période... >>


Go Mouest !

aujourd'hui à 17h32 - et alors : Un mois plus tard, l'Ouest est bien mou cette saison. Pourtant le SCO est vraiment intéressant et... >>


Gerland à la détente

aujourd'hui à 17h20 - AKK, rends tes sets : Autre remarque sur le positionnement des joueurs, Rudi Garcia a répété plusieurs fois de jouer... >>


L'empire d'essence

aujourd'hui à 17h11 - Mevatlav Ekraspeck : Sinon quelqu’un a pensé à déconfiner Run? >>


Manette football club

aujourd'hui à 17h07 - Danishos Dynamitos : Et donc j'ai terminé BloodBorne*********Spoiler BloodBorne******************Spoiler... >>


Le fil de butte avec ses potes en croco

aujourd'hui à 16h43 - Jean-Noël Perrin : On en revient aux vieilles recettes : chandelle depuis notre surface, duel gagné par Skuletic qui... >>


Foot et politique

aujourd'hui à 16h03 - Delio Onnisoitquimalypense : Milan de solitudeaujourd'hui à 13h10-----------Pas d'explications, juste une piste : dans la... >>


Les brèves

Je crois que bon bon

"Laurent Blanc à Lyon, ça ne colle pas pour deux raisons" (foot01.com)

Aucun

"Euro U17 : qui sont les joueurs majeurs de l'équipe de France ?"

Autobiographie

"Ribéry : Des débuts fracassants." (lequipe.fr)

Ô Pep !

"Un pays africain rêve de Bruno Genesio !" (dailymercato.com)

Ruuuuuuuuuuuuuuuuuuud van Nistelrooy

"PSV Eindhoven : Ruud van Nistelrooy prolonge sur le banc des U19." (lequipe.fr)