auteur
Jamel Attal

Du même auteur

Avaler les sifflets

Les pros de l'indignation et le gouvernement disputent aux siffleurs de France-Tunisie la palme de la bêtise.

Le Chamack-Ramé-(P)lanus

16/10/2008 à 10h30

Très intéressant cet article, et la plupart des réactions aussi. Pourquoi ne trouve t'on des avis aussi différents que si résiduellement ? Évacuer le stade, bonne chance ! Un type qui a payé sa place et qui se fait sortir parce qu'il a sifflé, il va déjà être sympa à mettre dehors, mais le type qui a payé et qui n'a même pas sifflé, ça risque d'être encore plus festif ... Je ne vais pas au stade pour siffler qui que ce soit et j'essaie d'être plutôt raisonnable sur plein de sujets, mais ça risque de ne pas me faire rigoler de devoir rentrer chez moi au motif que "vous comprenez, mon bon monsieur: il y a eu des sifflets ..." La bonne nouvelle, c'est que si, quand on siffle un hymne, et donc une équipe, l'équipe quitte le match, ça va relancer considérablement le nombre de buts marqués en ligue orange. En effet, les gardiens sont tous les dimanches l'objet de véritables broncas lorsqu'ils tirent un 6 mètres. ils vont donc devoir sortir du terrain, c'est la loi...

parisansgain

16/10/2008 à 10h31

Article intéressant mais avec lequel je ne suis absolument pas d'accord sur le fond du problème. S'il est effectivement assez prévisible et triste de voir des réactions aussi grotesques que tout ce que l'on peut entendre et si effectivement il était prévisible d'avoir des débordements, moi je trouve assez incroyable que l'auteur de l'article puisse écrire :"Cela signifie-t-il que la force publique assumerait des émeutes dans lesquelles elle pourrait difficilement nier avoir une grande part de responsabilité?"... Comment peut on inverser les rôles de la sorte ? En sifflant la marseillaise, sans chercher à comprendre le pourquoi du comment et de se perdre on porte outrage à l'état et la société. La société a de fait le droit de réagir pour éviter qu'on lui porte atteinte. De fait je lis que c'est sa réaction qui engendrerait des émeutes et que donc ce serait elle qui porterait la grande part de responsabilité.... Bien sûr c'est exactement le même retournement de responsabilité lorsqu'une femme se fait agresser et qu'on ose lui dire qu'elle n'avait qu'à pas être habillée de la sorte et que finalement c'est de sa faute si elle a été agressée... C'est peut être une nouvelle notion de culpabilisation de la victime mais en tous cas ce n'est certainement pas justice...

parisansgain

16/10/2008 à 10h34

(mais si trouver une réaction face à cette agression me semble nécessaire il est vrai que trouver celle qui sera juste est beaucoup moins facile !)

KaKa Drenthe

16/10/2008 à 10h35

On complètera le tableau sobrement dépeint dans l'article par le trait de génie de Michèle Alliot-Marie, qui souhaite "identifier et poursuivre les siffleurs", et à demander à la préfecture de Seine-Saint-Denis d'agir en ce sens. Amis supporters, un conseil pour vos prochains matchs : ne mettez pas vos doigts dans vos bouches (même pour y gratter un bout de sandwich coincé), n'incurvez pas les lèvres (même pour vous les mordiller d'angoisse - je m'adresse aux supporters parisiens), ça pourrait vous coûter cher.

Pirès te calme

16/10/2008 à 10h36

Article très intéressant. La volonté de vider le stade est d'autant plus absurde qu'il faudrait savoir comment on estime qu'un hymne est sifflé. Un seul siffleur, ça suffit pour évacuer ? Ou dix ? Ou 20 % des spectateurs ? Ça me laisse pantois ce genre de mesures... Un jugement tempéré et pondéré, c'est trop demander à nos dirigeants ?

loulou N

16/10/2008 à 10h40

moi je trouve ça émouvant cette belle unanimité à nous faire encore une fois prendre des vessies pour des lanternes et à en remettre un petit coup sur les siffleurs haineux de notre belle patrie des droits de l'homme. d'une part ça évite quand même de se poser les questions du pourquoi (nb: merci à marie Georges Buffet qui a au moins fait semblant de se les poser sur france inter hier matin) et d'autre part ça fait un bel écran de fumée pour éviter de parler des dépenses de l'Elysée et autre choses qui fachent! ceci étant on va avoir l'air malin en qualif quand on va quitter un match parce que la marseillaise sera sifflée. on est pas prêt de se qualifier à ce rythme là (abandonner un match vaut match perdu n'est ce pas?? 3-0 pour les îles Féroë, classe mondiale!) sinon juste pour savoir, suis je le seul qui se souvient des sifflets italiens contre la marseillaise? parce que l'Equipe de ce matin a oublié...mais ça ne peut être volontaire

lotbur

16/10/2008 à 10h41

Le problème c'est qu'en évacuant le stade, tu évacues tout le monde, y compris ceux qui n'ont pas sifflé. Déjà, je trouve que la conception de justice est quelque peu écornée dans ce système. Chez moi, on appelle ça une injustice. Et si les émeutes viennent de gens ayant subi une injustice, tu ne peux nier la responsabilité des pouvoirs publics. Rien à voir avec ta comparaison sur une femme agressée où il y a une victime et (au moins) un coupable. Se faire évacuer parce qu'on a sifflé la marseillaise, c'est débile. Sef aire évacuer parce que son voisin à sifflé, c'est débile ET injuste (à moins qu'en plus on soit obligé de pratquer la délation à l'encontre des siffleurs...).

arnaldo01

16/10/2008 à 10h48

loulou N jeudi 16 octobre 2008 - 10h40 sinon juste pour savoir, suis je le seul qui se souvient des sifflets italiens contre la marseillaise? parce que l'Equipe de ce matin a oublié...mais ça ne peut être volontaire Sans excuser les italiens, c'etait plus des sifflets contre Raymond, nan ? Et au lieu de siffler l'equipe de france pendant 90 minutes (ca doit etre fatigant), ils ont profité des hymnes.

SoUlY

16/10/2008 à 10h55

Clap Clap Clap Je crois qu'il n'y a vraiment qu'ici que je peux lire tout haut ce que je pense dans le dedans. Merci pour cette synthese clairvoyante.

Troglodyt

16/10/2008 à 11h09

Concernant la première note de bas de page, on ne peut pas comparer cela aux sifflets en Israel et en Italie. Si siffler un hymne est inacceptable partout sur Terre, l'Etat a moins de légitimité pour agir en Israel et Italie. Tout au plus peut-il interdire à la FFF de retourner jouer là bas. Evidemment, les "chez eux", et "dans les pays responsables", sont dramatiques. Là dessus, ne n'ose pas imaginer qu'il n'y ait pas consensus. Définition de la "mesure phare", clap clap! Le risque de l'évacuation du stade est, effectivement, terrible. C'est ce qui mesure le plus mon avis. Toutefois, nous sommes en droit d'attendre de l'Etat qu'il puisse assurer la sécurité en toute circonstance. Car dans leur esprit, les siffleurs (quelle que soit leur motivation hein, j'ai assez occupé le fil politique à ce sujet) font avant tout de la provocation, voire même, je suis d'accord, ce pour quoi on leur tend la perche. Mais dans l'esprit de provocation, s'ils provoquent, qu'on menace d'une sanction (annuler le match, vider le stade), et qu'ils voient qu'on n'ose pas le faire de peur de ne pas savoir en gérer les conséquences, gloire à eux et malheur à nous: pour mettre la République à genoux, il suffit de siffler. Néanmoins, une des missions de l'Etat étant aussi l'ordre et la paix publique, à choisir entre une bataille rangée entre les forces de l'ordre et des centaines (milliers, dizaines) de supporteurs sur un parvis à Saint-Denis, et entendre notre magnifique hymne être sifflé, bon, je crois que mon idéal républicain peut souffrir le second affront. Un fait divers - une loi, c'est comme ça depuis Raymond Barre 1981, hein. Même si Sarkozy a un joli rythme (flambeau chiraquien d'ailleurs, et l'histoire de la svastika sur la femme dans le métro). Je crois que relever la "néo-délinquance" ou la nationalité réelle ou supposée des siffleurs, c'est faire un écart qui est peut-être fait par certains dans la conscience collective, mais ce n'est pas la justification que donnent tous ceux qui n'admettent pas que puisse librement être sifflée la Marseillaise. Peu importe les mécanismes de la délinquance, les phénomènes de groupe, et les problèmes d'insertion et de "culturation" comme disent certains sociologues; et évidemment le mouvement de masse (masse plus ou moins grosse) constitué par les sifflets n'est pas le prémices d'une révolution anti-républicaine; il faut nous prémunir contre les raccourci facile qui nous offriraient des coupables bien trop désignées. Peu importe tout cela, la République ne peut pas supporter cet affront. Ensuite, bien sûr, on ne peut pas oublier les mécanismes sus-visés et leurs conséquences dans la réaction qui doit être apportée aux sifflets (d'où la pondération entre les 2 intérêts que j'évoque plus haut). Certains semblent dubitatifs quant à la possibilité pour le Gouv. d'empêcher le déroulement d'un match officiel. J'espère bien que la République l'emporte sur la FIFA. Il ne faut pas oublier que la FFF n'existe qu'avec l'autorisation de l'Etat, car c'et l'Etat qui l'autorise à utiliser ses symboles (drapeau, hymne, représentation sous le nom "d'équipe de France"). Ce serait disproportionné et dramatique de nous priver de compétition (surtout que bon, le foot, c'est sympa quand même) pour une histoire de ce niveau. Mais si elle le veut, la République l'emportera sur la FIFA. Au final, la Rédac n'est pas très claire sur sa position. Très claire sur le fait que la réaction politicarde est très disproportionnée et inadaptée à la situation, que tout cela été prévisible, que toute décision devra anticiper ses conséquences bien mieux qu'elle n'a anticipé ce qui s'est passé hier. Mais pas très claire sur ce qu'il faut faire. Peut on-laisser la Marseillaise être sifflée? Que faire, dès lors? Rien? Laisser siffler l'un des symboles de la République (quand bien même les individus actuellement à la tête de celle-ci ne sont pas dignes d'elle), alors même que c'est grâce aux idéaux de cette même République que la Rédac peut nous régaler de ses articles et ne perd pas son procès contre Balbir?

 

Edji

16/10/2008 à 11h24

Troglodyt, il me semble que dans la hiérarchie des idéaux républicains, le fait d'être libre de se comporter (un peu) bêtement dans un stade (=la liberté d'expression, quoi) devrait prévaloir sur le respect dû à l'hymne national. République, République, République ...lâche un peu deux minutes ton manuel du parfait petit chevènementiste ;-)

Les brèves

Je crois que bon bon

"Laurent Blanc à Lyon, ça ne colle pas pour deux raisons" (foot01.com)

Aucun

"Euro U17 : qui sont les joueurs majeurs de l'équipe de France ?"

Autobiographie

"Ribéry : Des débuts fracassants." (lequipe.fr)

Ô Pep !

"Un pays africain rêve de Bruno Genesio !" (dailymercato.com)

Ruuuuuuuuuuuuuuuuuuud van Nistelrooy

"PSV Eindhoven : Ruud van Nistelrooy prolonge sur le banc des U19." (lequipe.fr)