auteur
Pierre Martini

Du même auteur

Larqué : répétitions générales

Les grands sportifs savent se surpasser. Le consultant vedette a su crier plus vite, plus haut, plus fort lors de Bayern-OL.

sansai

02/10/2008 à 01h52

Ah ben ça vous avait pas échappé, vous avez carrément décidé d'en faire une chronique à part. Effectivement, en grande forme le jean-mimi. Mais vous avez pas cité mon préféré, celui où il conseille à Ederson peut-être, ou Juni je sais plus, enfin un lyonnais côté droit de frapper rien que trois fois en ajoutant une exclamation de dépit, et de terminer par un "ah c'est bien joué ça !", le tout dans la même phrase et sans reprendre son souffle. Très très en forme mamie Larqué mercredi soir.

olerouge

02/10/2008 à 01h57

J'avais pas vu les images. Effectivement, au moment où il commence son numéro "danger", il n'y a pas besoin d'être un grand spécialiste du football pour voir que ça sent le roussi. Il faudrait fouiller dans les archives, mais je crois qu'il a commencé à se prendre pour un prédicateur après avoir demandé à Didier Six de donner en retrait pour Giresse lors du France-Allemagne 82. Pour le coup Giresse aurait dû s'abstenir de marquer. On aurait versé moins de larmes à la fin du match et ça nous aurait épargné les sempiternelles prédictions de JML.

He's gone

02/10/2008 à 02h12

C'est ces petits détails du Jeanmimi, qui nous font aimer les matchs sur TF1. Je pourrais regarder un match sans en avoir vraiment l'envie (je ne sais pas moi,euh.. des équipes que je n'aime pas trop, ou un match qui va être surement tout poucav, ou tout simplement l'équipe de France), mais juste pour gouter au bonheur de décortiquer les dires du jeanmimi avec quelques amis et cannettes... Ah le A gauche, à gauche...!

Loul

02/10/2008 à 03h29

Concernant les "dangers" répétés, oui, oui, oui, oui, et euh tout à fait, oui et encore oui. Cependant c'est aussi juste que facile, on a tous nos tics, on a tous nos manies plus ou moins coupables et nos défauts, notre nécessité de se sentir valorisés, ne serait-ce que par la prédiction juste d'évènements prévisibles et éminents. Alors donc, le relever oui, mais le faire avec, à défaut de tendresse, juste un petit soupçon de distance en plus. Quant au deuxième point relevé, il manque encore plus de précautions... M. Martini n'entendrait-il pas chez M. Larqué ce qu'il veut bien y trouver ? Le commentateur fait par de son sentiment que peut-être l'avant-centre du Bayern était hors-jeu... Mais le fait il sur la foi d'images non probantes ? C'est aller un peu vite en besogne et oublier que Larqué est présent dans l'enceinte du stade (et plutôt bien placé) et qu'il peut baser son jugement sur autre chose que les images télés. En l'occurrence j'imagine très bien qu'il peut avoir vu l'action en se posant légitimement la question de savoir si une position de hors-jeu devait être sanctionnée ou non et qu'il interrogeait ce fait en devenant le temps du ralenti spectateur à son tour en cherchant une confirmation ou un démenti. En effet Toni file plein axe poursuivi par la défense centrale lyonnaise avant de recevoir la balle et c'est une situation un peu anodine dans un match de haut niveau, ce qui peut éveiller les doutes précités. Le ralenti ne permet pas de conclure de par son angle (ni de mettre en cause l'alignement suspect du latéral droit, mais peut-être que ce point n'avait pas encore été relevé par le consultant) et notre bon Jean-Michel Larqué, faute de certitude, émet ses réserves quant à la légalité de la position du joueur alors que les images défilent. Voir dans cette séquence le fameux "travers universel des commentateurs" que vous dénoncez est une sorte de réarbitrage expéditif. Par ailleurs, il y a un pas important entre critiquer un arbitre et évoquer qu'une situation n'était peut-être pas telle qu'elle a été jugée, non ? Bien avant l'ère des ralentis multiples et de la chasse proclamée à l'arbitre, on avait droit à ces remarques qui portent une information ne vous en déplaise ! On peut très bien accepter le jugement de l'arbitre sans s'interdire de détailler ce que l'on perçoit. Est-ce un travers ou bien la fonction du consultant ? Faudrait-il s'interdire tout commentaire en basculant dans un arbitralement correct et en plus de respecter la difficulté réelle des tâches qui incombant aux trio arbitral s'interdire tout commentaire, non seulement sur leur prestation mais également sur tout élément du jeu qui viendrait à les remettre indirectement en cause ? Tout le monde peut se tromper, commentateur ou arbitre et la prudence devrait être certainement la règle (cela vaut aussi pour les critiques des commentateurs...). Entre prudence et interdiction d'aborder la question, il y a un grand pas. En tout cas vous ne vous privez donc pas de la critique en faisant fi amha de la prudence, on sera à même de vous compter parmi les "complices [...] trop nombreux pour être inquiétés" du tabassage éventuel d'un commentateur.

Gael Moldovan

02/10/2008 à 04h45

Loin de mon pays et meme d’un poste de télé avec le cable, j’ai adopté des moyens disons.. moyens pour me tenir au courant de l’actualité foot. En clair ou presque, soit le str___, soit téléch___ un match pour le regarder après coup. Ce qui m’a donné l’occasion de regarder des matches d’ESPN/star sport, sky, setanta, canal + Espagne et sans doute une poignée d’autres chaines anglaises/US/espagnoles dont j'ai pas le nom en tete la tout de suite. Je parle la des commentaires que je comprends, donc pas des trucs en turcs. Sans revendiquer aucune légitimité en particulier, juste mon avis; pour dire que je les trouve pas SI désagréables que ca, moi, notre doublette CJP/JML. Certes JML a ses tics, de gros tics, qui nuisent un peu au truc, comme ses fixettes, sur un mot ou sur un joueur. Son pessimisme me semble plus etre celui du supporter chauvin qui, s’il etait dans son canapé, aurait surement fini d’en bouffer les coussins, et ca me fait donc plutot marrer. Souvenez-vous, quand vous regardez un match a enjeu (s’il en reste) d’une équipe que vous aimez (s’il en reste), ca vous fait pareil (ca fait longtemps que ca m’est pas arrivé, d’ailleurs). Et certes pour finir, CJP est autant footix que connaisseur, et la valeur ajoutée de David A. est nulle. De la valeur inchangée, donc. Ceci étant le tout est plutot cohérent, me semble-t-il, c’est assez spontanné, presque frais par moment, ca vit le match, quitte a sortir des conneries sur le coup ou a etre chauvin. Ca a sa place entre le commentaire a l’anglaise au prozac, aux beta blocants et a la sauce menthe, et les hurlements surjoués des commentateurs espagnols (encore que j’ai vu un match d’un commentateur espagnol esseulé, sans consultant, et probablement blasé et/ou prozaké, qui sortait son golgolgolgolgol comme on dirait ‘mince j’l’ai mis ou déja le dossier Urbitech’. Surement une arriere grand meme anglaise quelquepart, donc). Bref, je dis que ca s’regarde TF1. Pas parfait, mais pas infect non plus, et certains requisitoires me paraissent parfois excessifs. Ca se regarde, quoi. Enfin sauf quand c’est l’équipe de France qui joue, si mes souvenirs sont exacts (a moins que ce soit l’equipe de France qui ne se regarde pas (insere ton lol ici)). J’aimerais juste pouvoir les comparer aussi a Canal +, ce que vous pouvez sans doute faire. Sur l’arbitrage, un des sujets préférés ici, les gars de tf1 sont peut etre moins a cran que ceux de canal, enfin c'est l'impression que ca donne a vous lire, non?

Qui me crame ce troll?

02/10/2008 à 08h57

Les gars de TF1 n'ont pas forcément LE REVELATEUR (tam! éclairs dans le ciel! foudre qui s'abat et grosse voix tombée des nuages), ni les, tenez-vous, Super Loupes à 348.784,3 images par secondes (qui se traduisent souvent par un brouillard incompréhensible pour les actions litigieuses, mais qui permet de voir quand Ben Arfa refait son lacet au bord de la touche avec une acuité exceptionnelle). Et ça peut changer pas mal de choses. Mais je plussune avec Gael sur les Gooooooooooooal notamment sud-américains, qu'on nous passe en général (sur Téléfoot évidemment) comme étant presque la panacée du commentaire. Et j'omets volontairement les cris de goret égorgé de Saccomano.

Gael Moldovan

02/10/2008 à 09h23

Ah, sacco.. meme sans tout connaitre les commentateurs qui commentent (ou pas), je peux d'ores et deja affirmer droit dans mes bottes que c'est le pire. C'est qu'en fait, je vois pas comment ou pourrait faire pire. THE boulet. Jamais pu le saquer

Chrétien des alpes

02/10/2008 à 09h42

"les fesses qui tombent". Bien, j'avais parié avec un amis que ça ressortirais sur les cdf . Dame Rédac', vous m'en voyez ravis.

salatomatognon

02/10/2008 à 09h53

> loul Bon, tu aurais pu t'épargner cette longue et un peu fastidieuse démonstration en regardant la séquence (avec le son): Larqué se prononce de manière absolument catégorique au moment où il voit l'image arrêtée, après avoir réfléchi trois dixièmes de seconde – tandis que Jeanpierre lui emboîte le pas sans réfléchir plus. Donc : "travers universel des commentateurs", oui, oui, oui, oui, oui, oui, oui, oui et oui. Quant à s'interdire d'émettre un jugement... Il s'agit plutôt, dans l'exercice de son métier de journaliste ou de consultant s'adressant à des millions de personnes, d'éviter les jugements unilatéraux, expéditifs et obsessionnels qui tombent toujours sur la même catégorie de de personnes. Je n'appelle pas ça de la liberté critique, plutôt un abus de pouvoir et de la paresse intellectuelle.

Diablesse Rouge

02/10/2008 à 10h26

"Les fesses qui tombent" c'est pas la première fois qu'il le dit, comme tout le reste d'ailleurs. Je me souviens de la même chose pour Gourcuff (oui fesses et Gourcuff ça m'inspire et alors??) lors du dernier match de l'EdF. Ce qui est vraiment énervant chez Jeanmimi, c'est ce que le titre de cet article souligne à merveille: la répétition. Admettons que le "à goche, à goche, à gooooche" soit devenu presque mythique mais c'est pas une raison pour répéter deux à trois fois des groupes de mots (qui ne forment pas toujours une phrase) 56 fois par match. Son besoin d'avoir sa tête de turc par match m'énerve aussi... même s'il est généralement contrebalancé par le besoin d'idolâtrer un (souvent grand) joueur chez CJP (ceci dit ça m'énerve aussi... serais-je une râleuse patentée?). Bref, certes y a pire ailleurs (mes oreilles frémissent encore d'horreur à l'écoute des commentaires balbiriens ou, en Belgique, de RTL et consorts) mais y a des soirs où, quand le score tourne pas comme je veux, j'ai juste envie de couper le son. Et je déteste regarder un match sans son (ni dalila) d'ambiance.

 

funkoverload

02/10/2008 à 11h33

Yep, sinon, le coup du foulard c'est pas un truc typiquement basque (au pays basque on parle de coup de la cagoule) ni préhistorique. Peut être pensais-tu à "café crème" Pierre ?