auteur
Paul Graverlaine

Du même auteur

Ode à Raymond

Un petit poème vaut mieux qu'un long discours ou un dessin de Chenez.

Francis Dolarhyde

21/06/2008 à 07h38

Notre quart de finale à nous s’appelle Estelle. Vu qu'on est "60 millions de sélectionneurs", comme dit la formule, je lui souhaite bien du courage à Madame...

antigone

22/06/2008 à 13h00

D'où cette classieuse couverture du toujours délicat France Soir : http://tinyurl.com/6lybgl Délicat, rapport aux guillemets.

Francis Dolarhyde

22/06/2008 à 13h16

"64 millions de cocus"... ça explique les nombreuses demandes de divorce.

ravio

26/06/2008 à 12h44

J'avais pas vu. C'est beau. On dirait du Graverlaine. Bravo à l'auteur.

 

anahuf

26/06/2008 à 18h28

Et tu n'as pas vu le nom de l'auteur non plus ;-)