auteur
Sylvain Zorzin

 

Incapable d’admettre qu’il a donné vie à Pierre Minus, il fuit l’opprobre en publiant de vraies histoires pour les vrais enfants dans les magazines Pomme d’api, Les Belles Histoires, Tralalire et Mes Premiers J’aime Lire.


Du même auteur

L'analyse en carton

Une métaphore banale de Laurent Fabius sur un "carton jaune" provoque une vague de réactions. Que nous avons recueillies en exclusivité, de Jean-Michel Aulas à Cyril Rool.

Le_footix

04/02/2008 à 09h54

Hihi. C'est rigolo en fait. Vincent Duluc: "Une fois de plus, c'est une polémique arbitrale qui va porter atteinte à l'image de la politique. En adressant cet avertissement douteux, maintes fois démenti par les ralentis, Mr Fabius s'est mis à dos l'ensemble des partis politiques, des militants mais aussi des gens de son propre camp. Ces erreurs à répétition doivent cesser. Il est plus que temps que quelqu'un soutienne les socialistes, sous le feu des critiques à chaque erreur commise de leur part. Toutes les études approfondies prouvent que ce carton jaune était inadapté à la situation, et l'on ne peut vraiment que se réjouir de ce que cette nouvelle affaire fait apporter au combat pour la vidéo à l'Assemblée. Non, nous n'avons pas analysé la politique de Mr Sarkozy, pourquoi faire ?"

Cleaz

04/02/2008 à 10h19

"Bref, les critères de Maastricht appliqués au Burkina-Faso ou au Lesotho" merci, j'adore...

phil

04/02/2008 à 10h34

Pape Diouf "Eut égard à la situation personnelle et passée de Monsieur Laurent Fabius, ainsi que ses espérances futures à venir demain ou l'année prochaine, il me semble subséquemment indubitable que ces déclarations, quelque soit l'option que l'on professe, et ce dans un sens ou dans l'autre, doivent être étudiée de près avant toute réaction qui, à mon sens, a pu outrepasser son droit à exprimer un doute, aussi légitime soit il, face aux choix personnels du gouvernement actuel en général et de Monsieur Nicolas Sarkozy en particulier, dont chacun connait la propension à tacler les deux pieds en avant et décollés du sol, comme d'ailleurs ses oreilles, sans aucune justification, et ce qu'on le veuille ou non."

José-Mickaël

04/02/2008 à 19h01

Ils ont abordé ce problème lors du débat de FR2-Foot. Voici ce qu'a dit Philippe Lucas : - Nan mais attends, je vais te dire un truc moi, ce gars là, il est énarque, il est bardé de diplômes, mais faut arrêter, faut arrêter ! Ce carton jaune, ça veut rien dire ! Avec tous leurs diplômes, ils sont coupés de la réalité. En France, c'est toujours comme ça que ça se passe, faut arrêter. Après tu te demandes... eh ben tu sais pourquoi ! Nan, faut arrêter, les gars, c'est un pas un carton jaune qui nous a fait, le Fabius, c'est un caca nerveux, et pis c'est tout.

Save Our Sport

04/02/2008 à 19h26

"Savez-vous qu’ils la surnomment "Favela Amara" pour ses déclarations bidon?" --------- Ahhh les vils gens !

axgtd

04/02/2008 à 20h15

Jean-Michel Larqué : "A gauche, Laurent ! A gauche ! A gauuuuuche !" (but de la droite)

Lethal Hurlant

05/02/2008 à 14h34

"Il s'agit de sortir une espèce de carton jaune [...]". Tout est dit. Je ne comprends même pas que ces propos, même sortis de leur contexte (en un mot, pour la forme), n'aient pas suscité plus de réactions outragées, de propos brisés, de pathos martyrisés et, surtout, d'élans libérés pour signaler cet affront, que dis-je, cet irrespect scandaleux à la plus simple éthique morale à l'égard du support/suppôt de justice administrative légale régissant nos verts rectangles de l'Espoir, j'ai nommé: le cârton jaûne! Car quoi! Nous savons pertinemment que le terme "espèce" en l'espèce véhicule une image péjorative de notre ami La Biscotte - sobriquet qui souligne tout de même l'affection de ceux qui l'ont souvent cotoyé. La locution "espèce de" est empreinte de méchanceté, de volonté de heurter et, pour le moins, de discrimination hautement négative par rapport aux cartons de toutes les autres couleurs - les rouges étant bien souvent si craints qu'ils sont rarement mentionnés ou de façon inéluctable. Et bien sûr! C'est sur le jaune. Le petit jaune. Le jaune pusillanime. Le jaune honteux. Qui rit mais coincé. Le lampiste de la sanction. Le petit soldat. La viande à juron qu'on sort le plus souvent. Qu'on met en avant dès que les choses dégénèrent ou que la main veut s'affermir un peu. C'est à ce brave petit soldat qu'on sort le carton rouge. Pour désunir. C'est à l'outil innocent qu'on porte la sanction! Et par ses frères! Alors que le carton jaune, soyons réalistes. C'est un diplomate. De celui qu'on envoie aux pays en guerre pour apaiser. Mal compris souvent. Moqué parfois car bassement utilisé. On le dit, faussement, lâche car s'y mettant à deux pour sortir quelqu'un alors que le gros rouge se suffit à lui-même. C'est un faux procès! Si le jaune pouvait, il sortirait tout le monde. Mais on ne le veut pas. On le baillonne. On le cadenasse. On l'empêche. On le bride. Et même... On le carte! Non, Môssieur, non. Il n'y a pas d"espèce de carton jaune" (vous-même, d'ailleurs!). Il y a des cartons. Ne faites pas porter à ces objets un chapeau que les mains portent. Vous voulez un coupable ? Allez voir du côté des mains, gauche ou droite, elles vont jusque dans les poches des maillots ou des shorts pour débusquer le carton de paille qui servira leurs desseins monomaniaques. Et... si vous osez... si vous osez... poussez jusqu'au cerveau. Osez! "Cartons de la Terre, unissez-vous! Si tous les cartons de toutes les couleurs voulaient bien tenir tous dans la même poche! Debout, les cartonnés de la Terre! Debout, les forçats de la main! Le félon feule et déblatère, c'est l'allocution du malin. La vidéo est notre havre, Amis Cartons! Epicétou! Les règles faites sont notre base: Nous n'y sommes pour rien, soyons fous! Merveilleux cartons, c'est la minute finale; en liberté, groupons-nous et demain, n'ayons qu'un but: Le coup de sifflet final pour en finir, enfin, avec la main!"

 

Pascal Amateur

22/05/2011 à 16h26

Pareil.

Les brèves

Je crois que bon bon

"Laurent Blanc à Lyon, ça ne colle pas pour deux raisons" (foot01.com)

Aucun

"Euro U17 : qui sont les joueurs majeurs de l'équipe de France ?"

Autobiographie

"Ribéry : Des débuts fracassants." (lequipe.fr)

Ô Pep !

"Un pays africain rêve de Bruno Genesio !" (dailymercato.com)

Ruuuuuuuuuuuuuuuuuuud van Nistelrooy

"PSV Eindhoven : Ruud van Nistelrooy prolonge sur le banc des U19." (lequipe.fr)