auteur
Sylvain Zorzin

 

Incapable d’admettre qu’il a donné vie à Pierre Minus, il fuit l’opprobre en publiant de vraies histoires pour les vrais enfants dans les magazines Pomme d’api, Les Belles Histoires, Tralalire et Mes Premiers J’aime Lire.


Du même auteur

Le foot étranger n'a pas d'avenir : l'Italie

ITALIE [materazzurra] n.f. En remportant en 2006 sa quatrième Coupe du monde, la nation qui a développé lecatenaccio, soit "verrou" en italien, est entrée dans un club très fermé. C’est typiquement le genre d’énigme rhétorique que je ne supporte pas. 

 


José-Mickaël

07/09/2007 à 00h42

Ah, mais Hieronymus est connu ! Il était dans l'équipe de Hambourg qui avait battu la Juve de Platini 1-0 à Athènes, en finale de la C1 1983. Il y a donc des chances que Th. Roland se soit écorché la langue à essayer de prononcer son nom (yé-ro-nu-mousse, je crois ?) Par contre, machin de Dortmund, je ne connaissais pas... (j'ai même oublié son nom alors que je m'étais efforcé de le mémoriser avant d'ouvrir la fenêtre qui permet d'écrire le message vu qu'alors l'article n'est plus visible...) Osigus ? Zut, je sais plus. Au fait, pourquoi je parle de joueurs allemands ?

Le_footix

07/09/2007 à 00h48

Vous oubliez de dire que l'Italie est championne du monde uniquement quand la Botte vit dans un contexte trouble, genre dictature ou scandales du Calcio. Du coup, si un jour la Révolution élimine l'extrême-droite, la Mafia et Berlusconi, ce jour-là le football italien n'aura véritablement plus aucun avenir. Surtout que Livourne finira champion chaque année.

Croco

07/09/2007 à 09h17

Pas mal du tout, notamment la disgression sur Holger... Qu'est ce qui nous attend pour l'Ecosse du coup???

Tex_Willer

07/09/2007 à 09h23

Par contre le penalty de Mahé privera Auxerre de finale et non de demi! En effet Auxerre-Dortmund était la demi finale retour ou les auxerrois remonterent 2 buts de retard grace a Corentin Martins et Frank Verlaat avant de s'incliner au tir au but C'était juste pour l'anecdote!

Jon-Dahl Tomasson

07/09/2007 à 09h36

J'attends la réaction de Toni Turek, mais moi aussi, comme tout le monde, je me souvient de Hieronymus. Parce que le nom me faisait penser à Géronimo, et c'est bien le seul truc marrant qu'il y avait dans le Hambourg des 80s, le Hambourg fossoyeur de tous les clubs français en Coupe d'Europe (qui n'a pas été éliminé 0-0, 0-1, but de la tête de Horst Hrubesch dans les 80s ?).

antigone

07/09/2007 à 10h03

(Tête de HH qui succédait bien évidemment à un centre de Manfred Kaltz.) Vivissime felicitazioni, Signore Zorzino. Vu le nombre de cédéfistes ritaux (ou ritophiles) dans la place, ne soyez cependant pas étonné de recevoir des photos de tête de cheval tranchée dans votre boîte mail.

LokomotivDallas

07/09/2007 à 10h09

oui enfin dans en 80-81 le HSV s'est aussi pris un 0-5 en C3 face au Sainté de Platini. l'exception qui confirme la règle en quelque sorte. mois ce dont je me souviens du HSV à cette époque, c'était le sempiternel but du dimanche fin d'AM dans les buts étrangers de Stade2 : centre de Kaltz, tête de Hrubesch. il y avait aussi un MD dont le nom m'échappe, qui, fils de GI, fut le 1er international allemend de couleur. [effectivement la squadra Azzura n'a aucun intêret]

Save Our Sport

07/09/2007 à 10h19

Ah c'est une tête de cheval.... Faudra que je rejette un oeil alors. Excellent en tout cas, me suis bien gausser. Par contre petite erreur, si c'est effectivement un buste qui a percuté scandaleusement Zidane; c'est bien la barre qui a repoussée pernicieusement le penalty superbement excécuté de David "le Roi" Trézeguet. Et ce n'est pas un détail. Faudrait veiller à ne pas faire de révisionnisme hein.

michelidalgo

07/09/2007 à 10h33

Article brillant. Une conclusion un peu plaquée, peut-être.

Paris Bambelle

07/09/2007 à 10h45

Felix magath le fils de GI. Sinon la téte de chaval est prète.

 

suppdebastille

07/09/2007 à 11h04

"LokomotivDallas vendredi 7 septembre 2007 - 10h09 oui enfin dans en 80-81 le HSV s'est aussi pris un 0-5 en C3 face au Sainté de Platini. l'exception qui confirme la règle en quelque sorte. mois ce dont je me souviens du HSV à cette époque, c'était le sempiternel but du dimanche fin d'AM dans les buts étrangers de Stade2 : centre de Kaltz, tête de Hrubesch. il y avait aussi un MD dont le nom m'échappe, qui, fils de GI, fut le 1er international allemend de couleur. " +1 pour les buts étrangers de Stade 2 , il n'y avait pas de problème de droits à l'époque c'est pas Jimmy Hartwig??