auteur
Propos recueillis par Mollows

Du même auteur

« Le crédit du football est en passe d'être dilapidé »

Interview : Denis Robert. En publiant Le Milieu du terrain, l’écrivain-journaliste nous fait partager son trouble face aux dérives d'un sport qu'il aime mais ne reconnaît plus.

Le_footix

02/06/2006 à 10h23

J'oubliais: mille mercis à Raspou pour avoir aussitôt contrebalancé l'interview avec une belle contre-argumentation.

barbaque

02/06/2006 à 10h25

C'est sûr que coller une étiquette à un mec, ça épargne d'examiner seon travail... Le "schtroumpf grognon" se trouve être un journaliste d'investigation respectable qui a soulevé d'énorme lièvres - à commencer par celui de Clearstream (pas le mulot vaudevillesque qui concerne Villepin, mais l'affaire qui a montré comment le système financier international organise la fraude et le blanchiment). Mais ça ne le rend pas crédible pour autant aux yeux de certains (quelles sont vos références en la matière, les gars?). Je comprends que son côté râleur ou que certains de ses arguments prêtent le flanc aux critiques de forme, mais je suis toujours énervé quand je constate, dans n'importe quel débat, qu'une objection a valeur de réfutation. C'est expédier un peu vite les débats suscités par ceux sortent un peu du sillon. Enfin, lapider un bouquin sur la base d'une interview de son auteur, je trouve ça assez léger. Là-dessous, j'ai comme l'impression qu'il y a le souhait implicite de ne pas mettre le nez dans les malversations du marché des transferts, qui est le vrai sujet du travail de Denis Robert - jamais évoqué dans aucune des critiques ci-avant!

NoNo93

02/06/2006 à 10h26

Il est marrant Denis :-) En fait je pense qu'il souléve de vrais questions (eaux troubles chez les différents acteurs, pompe à fric, obligation du sensationnalisme journalistique etc.) Mais il semble avoir déjà son idée/schéma de pensée et donc il arrive et cherche à faire correspondre la réalité (pas reluisante) avec son discours, et du coup ce vil crypto léniniste en vient à des très gros paralléles sur les affaires politiques et l'oeuvre clearstreamienne de sa vie et autres très gros clichés (genre le paralléle avec les banlieues quand tu sais que les hools c'est souvent des gens parfaitement intégré mais plus dans un trip fight club, ou la phrase sur le capitalisme et l'argent du crime qui est quand même assez énorme)concentrés en une seule interview... Maintenant on connait un peu le personnage et son côté don quichotte revendiqué, ce serait dommage d'ignorer les thèmes qui soulèvent même s'il céde un peu trop à une globalisation du raisonnement plutôt que de vraiment se pencher sur les spécificités... (chose qu'il fait peut être plus dans son bouquin?) Pour les hools je sais pas ce qu'il a fumé mais pour la qualité du jeu, on peut suivre le raisonnement suivant : Gros investissements ==> Obligation de retour sur investissement (même si ce n'est qu'en terme d'image positive) ==> Pression accrue sur les résultats ==> gestion à court terme des clubs de foot (valse des entraîneurs, manque de stabilité etc.), professionalisation et entraînement plus sérieux voir dopage généralisé, moins de prise de risque (on préfére gérer pépére sa 10ème place que jouer plus offensif et avoir une chance de descendre) ==> Equipes ultra physiques jouant plutôt la sécurité ==> jeu (potentiellement) chiant Y'a qu'à voir par exemple un abidal des deux derniers matchs, le mec même quand il se troue sur un dribble il revient quand même sur le gars en face de lui : Garrincha ne l'aurait peut être jamais passé... A part ça la coupe du monde 2002 était très bien aussi (ça m'a fait marrer à l'époque les gars qui étaient pour l'edf qui se sont aigris au fur et à mesure qu'on mettait la tête sous l'eau, dès que la France a été éliminée c'était pliée, la cdm était pas terrible lol, perso bizarrement comme je supporte autant le brésil j'ai savouré jusqu'au bout lol)

Coldo3895

02/06/2006 à 10h29

Il faut aussi tenir compte de la rareté du produit foot, qui a fait place aujourd'hui à une abondance qui frôle la surproduction. Quand les seuls matches diffusés à la télé étaient quelques rencontres de l'équipe de France et de Coupe d'Europe, le foot était quelquechose d'exceptionnel à la télé, et on lui donnait la valeur de tout ce qui est rare. Quant aujourd'hui on nous diffuse 4 matches par jour entre toutes les chaînes de télé (et internet, et les mobiles, et...), forcément ça dévalorise le produit, sans pour autant que le foot ait perdu de sa valeur intrinsèque. Donc forcément ça a l'air moins bien. L'arrivée de l'argent dans le foot, c'est pas Tapie ou Berlusconi, c'est Canal + et l'équivalent à l'étranger. Le foot est alors devenu quelquechose à vendre, très cher, alors que souvenez-vous des difficultés qu'a eu TF1 à créer Téléfoot... Quant à l'idée selon laquelle Abramovich ne serait venu à Chelsea que pour le pognon, c'est tout simplement ridicule. Chacun sait que le foot ne rapporte pas grand chose, comparé à d'autres secteurs d'activité. Abramovich se ferait beaucoup plus de fric en investissant dans l'énergie ou le trafic d'armes. Chelsea, c'est plutôt sa danseuse, un endroit où il dépense son pognon plutôt que d'en gagner.

richard

02/06/2006 à 10h30

Raspou : Pour moi y'a une différence entre les magouilles pré-foot-business, plus orientées vers le foot que vers l'enrichissement personnel (vous avez le droit de me sortir un contre-exemple et de me lapider) et le problème de tous les financiers qui gravitent autour du foot maintenant. Et c'est ce qui me gêne avec le foot d'aujourd'hui, que le jeu ne soit plus le centre des choses. Mais ça reste un point de détail, on est globalement d'accord. Par ailleurs, Bez et le Totonero c'est déjà les années 80 ;) (bon, le début d'accord, vous pouvez encore me lapider si vous voulez).

El mallorquin

02/06/2006 à 10h32

Ouais c'est vrai qu'il y a un côté supporter désabusé un peu fatigant dans le début de l'interview. Un peu fatigant, certes, mais qui rejoint en réalité pas mal des critiques qu'on (quand je dis "on", c'est la majeure partie des mecs qui traînent par ici) formule nous-même. Disons que certains attendent probablement plus d'un type qui a écrit un bouquin sur le sujet qu'un simple échange de banalités tel qu'on peut les lire souvent en réactions aux articles ou sur le forum. Cela dit, deux précisions tout de même : d'abord, la deuxième partie de l'interview me semble intéressante à plus d'un égard, en particulier toute la partie ou Denis Robert dénonce l'intervention de la sphère financière dans la sphère sportive et la façon dont la première dénature la seconde, c'est un point de vue singulier qui m'interpelle ; ensuite il faut se dire que l'interview d'un auteur n'est jamais qu'un exercice de "banalisation d'une oeuvre". Il me semble que pour juger du bien-fondé des analyses de Denis Robert, le mieux est encore de lire son bouquin, plutôt que de s'en tenir à ses propos légitimement superficiels en interview. Il est évident qu'on ne peut pas livrer en quelques mots la substanfique moelle de ce qu'on s'acharne à démontrer en plusieurs centaines de pages. En ce qui me concerne, ce que j'ai pu lire de lui me donne plutôt envie d'aller fouiller dans son bouquin...

Raspou

02/06/2006 à 10h33

Barbaque Que je sache, personne n'a "lapidé" le livre de Robert, juste son interview, puisque c'est ça que nous en avons lu. Comme je l'ai dit dans mon post précédent, il est possible que le livre soit très bon, c'est juste qu'à ce moment, l'interview qu'il a donnée lui rend mal justice. Si le sujet central du livre est une analyse argumentée des malversations du marché des transferts, je le lirai avec intérêt. Plus que s'il cherche à me démontrer pourquoi le foot actuel est chiant par rapport aux belles envolées de l'Inter d'Herrera...

NoNo93

02/06/2006 à 10h36

(euh je sais pas si niederbacher traine encore par ici mais je répond en son nom barbaque : dire que le système organise l'évasion fiscale c'est à peu près du même tonneau que le capitalisme qui peut pas se passer de l'argent du crime, clearstream c'est une sorte de super banque pour les grands comptes, les gouvernemenst ou d'autres banques, comme tout système il est pas parfait, si il passe 1000 milliards d'euros par an à travers et qu'1 milliards d'euros est occulte ça fait des sommes mais ça veut pas dire que ça a été créé pour ça, idem les gars qui vendent de la came et qui s'arrange pour blanchir derrière en général ils sont assez malin pour pas que ça se voit trop, c'est pas le capitalisme qui repose là dessus... Ce qui empêche pas qu'on peut parler des dérives de ce type de systèmes et le fait qu'un journaliste fasse le poil à gratter ne me semble pas du tout inutile, mais il lui a déjà été reproché de sortir les gros sabots et d'englober un peu vite les choses dans l'ensemble y compris pour clearstream... Ceci est une mise en nuance en aucun cas un déni catégorique, merci d'en tenir compte :))

barbaque

02/06/2006 à 10h43

>> non Est-ce que Clearstream (et en général les systèmes de "régulation" des flux financiers) ne placent pas l'opacité au coeur même de leur organisation? Quand on analyse la tolérance générale à l'égard de l'évasion et des paradis fiscaux (et l'infraction dramatique qu'ils constituent à l'encontre de la collectivité), ne touche-t-on pas du doigt une tolérance lamentable, constitutive de dérives graves?

barbaque

02/06/2006 à 10h43

[>> NONO} pardon

 

loustic is back

02/06/2006 à 10h45

Coldo, Telefoot a été créé dans les années 70. Tu penses que l'on s'en souvient alors qu'une majorité d'entre nous étions gamin ou pas né. Sinon, l'arrivée du pognon dans le foot n'a pas attendu canal. Juste pour exemple, l'ASSE recrutait les joueurs de l'EDF quand elle ne les formait pas (jusque 7 titulaires) plus ce qu'elle pouvait à l'étranger. C'était déjà le business (Casino). Le Bayern faisait de même avec les joueurs de RFA (sponsor : BMW)... La quantité de pognon en jeu a juste augmenté.

Le forum

Gerland à la détente

aujourd'hui à 13h50 - gurney : Sens de la dérisionaujourd'hui à 07h27Santini comme Le Guen ne sont pas des grands noms, pas des... >>


Foot et politique

aujourd'hui à 13h49 - Citron Merengue : Gones Allons !aujourd'hui à 12h15______Pour ma part, je pense connaître assez bien Versailles (et... >>


Feuilles de match et feuilles de maîtres

aujourd'hui à 13h46 - Tricky : Edmond Dantès, c’est parfait.Ceci étant, si tu choisis les Trois Mousquetaires, les deux suites... >>


Au tour du ballon ovale

aujourd'hui à 13h45 - L'amour Durix : Un président en bois qui finit en taule, ce serait coquasse. >>


Le joueur préféré

aujourd'hui à 13h18 - Joswiak bat le SCO : J'aime zlatan. Je ne peux pas piffrer le PSG mais c'est plus fort que moi, j'aime zlatan.Si son... >>


Aimons la Science

aujourd'hui à 13h15 - suppdebastille : D'où le fait de lier des graphiques entre eux par des enchainements pour mieux analyser les choses. >>


CdF Omnisport

aujourd'hui à 13h03 - suppdebastille : Je découvre que Zoetemelk est sévèrement blessé après avoir été renversé par une voiture... >>


Pharmacie Football Club

aujourd'hui à 13h02 - 2Bal 2Nainggolan : M le Mendyaujourd'hui à 12h37J'imagine qu'il le ferait également pour pouvoir aider son frère. >>


Bréviaire

aujourd'hui à 12h27 - Pascal Amateur : ravio ! Confondre détresse et précipitations "Pierre Ménès annonce une pluie de buts pour... >>


En rouge et noir !

aujourd'hui à 12h13 - Cris CoOL : Delamontagne est Belleaujourd'hui à 11h50Concernant l'effectif, à mon sens il manque un bon... >>


Les brèves

Je crois que bon bon

"Laurent Blanc à Lyon, ça ne colle pas pour deux raisons" (foot01.com)

Aucun

"Euro U17 : qui sont les joueurs majeurs de l'équipe de France ?"

Autobiographie

"Ribéry : Des débuts fracassants." (lequipe.fr)

Ô Pep !

"Un pays africain rêve de Bruno Genesio !" (dailymercato.com)

Ruuuuuuuuuuuuuuuuuuud van Nistelrooy

"PSV Eindhoven : Ruud van Nistelrooy prolonge sur le banc des U19." (lequipe.fr)