auteur
Guillaume Toulouse

Du même auteur

Pourquoi l'OL doit perdre

Ligue 1, ton équilibre compétitif fout le camp! L’Olympique lyonnais doit-il cesser de dominer le championnat, dans son propre intérêt, pour en préserver l’intérêt sportif et surtout la valeur économique? Extrait du n°20 des Cahiers du foot, novembre 2005.


Pinault Power

12/04/2006 à 04h50

Enorme... chuis preums !

Milka2k

12/04/2006 à 05h12

à bolton?

Si le vin vil tord

12/04/2006 à 08h29

Il n'y a pas quelqu'un qui veut faire la moyenne glissante sur ces 30 dernières années pour voir l'évolution de l'équilibre compétitif? Et le comparer à celui des autres grands championnats européens? Ca serait intéressant je pense.

CHR$

12/04/2006 à 08h37

Bon. Vous ressortez des articles d'époque, je ressort ma question de l'époque (des fois que j'aurais une réponse) : "Chère la rédac, je me suis penché de près sur l'indicateur statistique décrit dans ce numéro (très bon par ailleurs) sous le nom "d'équilibre compétitif". Et je dois dire que je ne comprends pas comment il est calculé. C'est, je cite, "l'écart-type du pourcentage de victoires (de chaque club) pondéré par un équilibre compétitif théorique (0,5 soit une chance sur deux de gagner le match". Je passe sur le fait que cet indicateur vient sans doute de sports où le nul n'existe pas (parce que une chance sur deux de remporter le match, c'est un peu aberrant en football : dans un équilibre compétitif théorique avec des équipes toutes du même niveau, on aurait surtout des matchs nuls.*) et sur celui qu'effectivement un écart-type est plus intéressant qu'une moyenne comme indicateur de dispersion. Mais si je fais le calcul décrit plus haut, je prends donc le rapport entre victoire et match joués de chaque club, et je prends l'écart-type de ces 20 chiffres (ou 18 suivant les saisons). Et le résultat que j'obtiens n'est pas de l'ordre de grandeur attendu (entre 1 et 2 pour les chiffres cités) puisque j'ai 0,17 pour la présente saison par exemple. Alors on peut faire intervenir la "pondération", mais je ne vois pas bien comment : en l'ôtant à la moyenne de victoire de chaque club (ce qui "centre" les chiffres à 0 pour les clubs qui ont une victoire tous les deux matchs), ça n'apporte pas grand chose au calcul de l'écart type, et en l'utilisant comme coefficient multiplicateur (ou diviseur), outre le fait que ça ne me semble pas avoir une explication logique, ça n'améliore pas les ordres de grandeur. Si vous pouviez donc éclairer ma lanterne sur cet indicateur qui me permettrait de procéder à l'évaluation de la qualité des championnats européens et des comparatifs entre ces championnats." * j'ajoute que je pense maintenant que ce passage est en contradiction flagrante avec le théorême d'axgtd.Ce qui n'empêche que dans un équilibre compétitif théorique, on devrait avoir quand même notre tiers de matchs nuls.

Save Our Sport

12/04/2006 à 08h43

Ca va relancer le débat suivant: "faut savoir ce que vous voulez! Un championnnat sans grosses ecuries dont les membres les plus illustres chroniquement sont condamnés à l'exploit en ligue des champions; ou des dominations exhacerbées sur notre si beau championnat et l'espoir de voir avec plus d assurance une equipe française dans le dernier carré?" Debat interessant en lui meme, qui demande cependant nuances, je vous fais confiance pour ça!

Synovie

12/04/2006 à 09h26

Si on veut que Lyon perde, il n'y a qu'à selectionner Abidal en equipe de France, ce qui lui fera perdre les 5 mn de concentration en fin de match en raison de la fatigue occasionnée.

fatro

12/04/2006 à 13h24

Il existe probablement diverses formules mathématiques pour apprécier l’équilibre compétitif d’un championnat. Je trouve que la plus simple est celle-ci (elle doit certainement exister) : Par exemple, pour le championnat de France 2004/05, on compte le nombre de points qui sépare le premier du second, puis le second du troisième et ainsi de suite. Ensuite on additionne le tout (47) et on divise par 19, ce qui donne une moyenne de 2,47. Pour que l’équilibre soit parfait (moyenne de points séparant les équipes à 0), il faudrait que tous les matches se terminent par un match nul (donc 38 points chacun) ou bien que toutes les équipes gagnent leurs rencontres à domicile (57 point chacun). Pour arriver à un déséquilibre total, il faut qu’il n’y ait aucun match nul et que le champion remporte tous ses matches contre le reste des équipes, et qu’ensuite le second gagne tous ses matches contre le reste des équipes qui le précède au classement et ainsi de suite… On arriverait à ce classement suivant (en points) : 114, 108, 102, 96, 90, 84, 78, 72, 66, 60, 54, 48, 42, 36, 30, 24, 18, 12, 6, 0 Une moyenne de 6 points sépareraient les équipes au classement. Donc, un championnat moyennement équilibré présenterait donc une moyenne de 3 points séparant les équipes au classement (puisqu’il y a 6 points à prendre sur l’ensemble des deux matches). Le classement de la Ligue 1 2004/2005 (2,47) est donc assez équilibré et même plus serré que les 4 plus grands championnats européens de la saison 2004/05. France 2,47 Italie 2,58 Espagne 2,74 Angleterre 3,11 Allemagne 3,47 (18 clubs)

Attilio

12/04/2006 à 15h38

Contre le mal de tête suite à lecture d'un article poilu, z'avez pas une formule?

benabaraparis

12/04/2006 à 16h28

fatro - mercredi 12 avril 2006 - 13h24 Par exemple, pour le championnat de France 2004/05, on compte le nombre de points qui sépare le premier du second, puis le second du troisième et ainsi de suite. Ensuite on additionne le tout (47) et on divise par 19, ce qui donne une moyenne de 2,47. ------------- Et si tu prenais tout simplement l'écart entre le premier et le dernier pour ton raisonnement !

Bourrinos

12/04/2006 à 17h00

Il n'est pas tout a fait exact de dire que l'hégémonie d'un club entraine le desinteret (mediatique) d'une compétition puis le chute des ressources fiscales. Les grands clubs (ceux qui rassemblent un large supportariat ou une large notoriété) auront toujours le moyen de négocier leurs tarifs à la hausse, comme c'est le cas en Italie. Par contre, le systeme à l'italienne représente une vraie menace pour les petits clubs qui n'attirent pas les foules (voir le cas ou le championnat avait été menacé sous la pression des petits clubs). De plus, dans la distribution actuelle de la manne médiatique en France( à court terme certes), la performance sportive est encore la plus rémunératrice (45m€ au premier, soit deux fois plus que le bugdet d'un club moyen!). Et a plus long terme, si lors du prochain appel d'offre de la LFP, si les tarifs baissent, ce ne sera pas tant pour une question de suspense inexistant du championnat, mais plutot pour les raisons de non-concurrence pour Canal. Ce qui derange le plus, c'est la qualité des matchs, pas le fait qu'une equipe sorte du lot (Lyon trop fort en France permet de vendre plus facilement la LdC en disant qu'ils ont une vraie chance, que c'est une super equipe au beau jeu, etc...). Si tous les matchs nuls se finissaient a 2-2 ou 3-3, ils seraient ravis que le nombre de points soient faibles.

 

thibs

12/04/2006 à 18h21

Oui enfin vous pouvez refaire tous les calculs, le fait que Lyon gagne le championnat haut la main contribue a rendre le championnat particulièrement chiant !! Si l'OL avait eu 10 points de moins, on aurait eu droit à un gros paquet de matches clés avec bcp de suspense. Or là...

Le forum

Foot et politique

aujourd'hui à 14h00 - Classico : Toni fils brillantaujourd'hui à 13h43Mais on peut aussi admettre que les macronistes pensent... >>


Gerland à la détente

aujourd'hui à 13h59 - Run : Ca me semble impertinent de comparer une eqpoque ou le but etait d'assurer une credibilite et une... >>


Ligue Europe, la coupe de l'UEFA

aujourd'hui à 13h54 - OPeg : Mik Mortsllakaujourd'hui à 12h17Evidemment la soirée sera beaucoup plus tranquille pour les deux... >>


Café : "Au petit Marseillais"

aujourd'hui à 13h26 - syle : C'est pas exactement mon meilleur souvenir de football.Se faire mettre une branlée par la pire... >>


La Ligue des champions

aujourd'hui à 13h06 - Milan de solitude : Un autre exploit de Bergame est de se qualifier en huitième pour ce qui est, détrompez-moi si... >>


La L1, saison 2019/2020

aujourd'hui à 12h00 - Toni fils brillant : Ça existe un fil amienois ?Initiative zéro déchets du club :À lire ici.https://miniurl.be/r-2obw >>


CDF sound system

aujourd'hui à 11h59 - Zizou Krist : Pour ma part c'était pas un oubli, juste que je pensais qu'on ne votait pas pour sa propre... >>


Dans le haut du panier

aujourd'hui à 11h45 - manuFoU : Demande à Christ (ou à Gurney), moi je suis plus un littéraire. >>


En rouge et noir !

aujourd'hui à 11h38 - A la gloire de Coco Michel : Kiev, Astana et Jablonec. La coupe Intertoto je connais déjà. >>


Premier League et foot anglais

aujourd'hui à 11h26 - Bale de jour : Claude Lemourinho11/12/2019 à 21h00mais il ne me semble pas embauchable avant l'été (besoin de... >>


Les brèves

Je crois que bon bon

"Laurent Blanc à Lyon, ça ne colle pas pour deux raisons" (foot01.com)

Aucun

"Euro U17 : qui sont les joueurs majeurs de l'équipe de France ?"

Autobiographie

"Ribéry : Des débuts fracassants." (lequipe.fr)

Ô Pep !

"Un pays africain rêve de Bruno Genesio !" (dailymercato.com)

Ruuuuuuuuuuuuuuuuuuud van Nistelrooy

"PSV Eindhoven : Ruud van Nistelrooy prolonge sur le banc des U19." (lequipe.fr)