auteur
Pierre Orlac'h

Du même auteur

Touche pas à mon arbitre

Tribune des lecteurs - En écho au dossier du n°17, un lecteur a pris sa plume pour la planter dans les contradictions de l'arbitrage et suggérer une nouvelle lecture des règlements...


wedr2

29/06/2005 à 04h22

Coldo3895 - mardi 28 juin 2005 - 10h18 Moi je me souviens du match Espagne / Corée du Sud lors de la Coupe du Monde 2002... A la toute fin du match (je ne suis plus sûr des détails), un joueur espagnol marque après un centre venu de la droite. L'arbitre refuse le but en arguant que la balle était passée en corner. Le ralenti prouve qu'il n'en est rien... Ensuite, l'Espagne sera éliminée par la Corée. continue à s'en priver... ---> cette histoire me fait marrer depuis 3 ans. On parle de but refusé à l'Espagne alors que c'est juste d'une opportunité de centre qu'elle a été "volé". Morientes a poussé le ballon dans la cage vide alors qu'il était quasiment sur la ligne de but et que les coréens s'étaient arrétés depuis un long moment. Si Nando s'était arrété de jouer on aurait déja oublié ce match.

leo

29/06/2005 à 04h27

Le coup de sifflet retentit alors que le ballon est en l'air, a hauteur du gardien coreen deja battu par le centre.

wedr2

29/06/2005 à 13h32

gardien qui s'est totalement arrété dès que le juge de touche a levé son drapeau...

JihaiR

29/06/2005 à 14h46

drapeau qui flottait dans un vent estimé à 20 ms (+-2 ms).

poulette951

29/06/2005 à 22h40

Même si je ne partage pas la passion de leo pour l'équipe d'Espagne il faut bien avouer qu'un juge de touche n'a absolument aucun pouvoir pour arrêter le jeu. L'arbitre de champ n'aurait pas bronché, que le goal sud-coréen serait une autre icône maudite du ballon rond. Sinon je suis moi aussi d'avis qu'on prenne exemple sur le rugby, dans le sens où l'équipe qui ne respecte pas la distance de 10 mètres après avoir commis une faute se voit infligée la même distance de pénalité. Je pense aussi que si l'arbitre sifflait plus souvent les "petites" fautes mesquines qui "cassent le jeu" on aurait sinon plus de buts, peut-être plus de spectacle, et moins d'attaquants dans le plâtre pendant 6 mois.

Jon-Dahl Tomasson

30/06/2005 à 01h29

Réduire la défaite de l'Espagne à ce fait de jeu est le parfait exemple de ce que je disais plus haut... Si ce n'était pas ce centre, ça aurait été un coup-franc non sifflé, un coup d'épaule dans la surface qui aurait pu être un penalty, ou que sais-je encore... L'Espagne est passée complètement à côté de son match et s'est fait surprendre par une bonne et sérieuse équipe coréenne qui a su profiter des erreurs espagnoles. Et l'arbitre n'y est pour rien.

leo

30/06/2005 à 01h41

JDT>l'Espagne s'est tellement fait suprendre par la Coree qu'elle a eu plus d'occasions qu'elle (dont un poteau de Morientes et un deuxieme but refuse) et a marque un but valable de plus qu'elle. D'autre part, comme je l'ai deja explique, cette erreur d'arbitrage est decisive dans la mesure ou le but a eu lieu en prolongation. En 94, Tassoti casse le nez de Luis Enrique dans la surface de reparation mais on peut imaginer que Pagliuca aurait arrete le penalty qui aurait du etre siffle ou que l'Italie aurait finalement battu l'Espagne en prolongation de toutes manieres. Ici, c'etait un but en or et la Coree n'aurait pas pu s'en remettre. Alors dire que l'arbitre n'a pas un resultat direct sur l'issue de ce match est faux.

loustic is back

30/06/2005 à 14h31

Concernant la video, personne pour rappeler un fameux bresil norvège où il a fallu une semaine et une caméra d'un touriste et non des chaîne de tele pour prouver que le pénalty sifflé par l'arbitre était justifié. Concernant le match Corée Espagne, sur la (non) sortie du ballon signalée, faire appel à la vidéo dans ce cas, c'est y faire appel pour tous les faits de jeu. En effet, cela ne se passe pas dans la surface et l'arbitre de touche n'a aucune hésitation à la signaler : ce qui revient à dire : à chaque effleurement on arrête et on regarde à la caméra sans oublier que la caméra permet aussi de grossir et de réduire les fautes : ne fussent que par les modifications de vitesses de défilement.

marco

30/06/2005 à 22h20

Sujet epineux que l'arbitrage. On peut envisager de nombreuses solutions. La vidéo est souvent citée comme le miracle à portée de main. Malgré des limites évidentes. Et le plus simple ? Expliquons nous. 1. des sanctions a posteriori Pourquoi y a t il si peu de cas ? Fautes flagrantes, tacles dangereux, c'est toutes les semaines. Sanction a posteriori, une fois par an. Etrange Ne parlons pas de la commission Rocheteau, qui sanctionna Fiorese pour la pub, et retomba dans l'oubli le plus total 2. des regles injugeables le hors jeu de position a disparu ; comment esperer qu'un arbitre de touche puisse observer le dernier défenseur, et tous les joueurs hors jeu pour déterminer s'ils font action de jeu et si le joueur qui au final recupere le ballon etait ou non hors jeu - ce n'est pas humainement faisable - il faut revenir au hors jeu de position, c'est une évidence, je serais curieux de voir des stats sur les erreurs de hors jeu qui sont aujourd'hui légion 3. un arbitre respecté ce n'est pas difficile d'arriver comme au rugby à des joueurs qui ne protestent pas ; protestation = sanction ; ceci evitera la pression sur l'arbitre, dans une certaine mesure tout du moins L'erreur d'arbitrage ne sera jamais éradiquée mais je trouve surprenant le manque de réaction des instances. On a surtout l'impression qu'il est urgent de ne rien faire.

New Zorro

01/07/2005 à 01h12

Je pense que faire référence au match Coree - Espagne en terme d'arbitrage, c'est vraiment évoquer un cas extreme! Tous les matchs n'ont pas un dénouement aussi écoeurant concernant l'arbitrage.

 

BrrU

06/07/2005 à 16h06

Personnellement, j'ai joué une quinzaine d'années au handball où, à tous les niveaux (je n'ai pas été professionnel non plus), même au niveau national, on trouve des arbitres déplorables. Par contre, le respect du corps arbitral est total : jamais un joueur lésé ne va ne serait-ce que commencer à palabrer, contester.... (je n'irai pas jusqu'à insulter, le type peut se faire radier de la fédé). Selon moi, si les flics du terrain sont tant respectés, 2 raisons majeures à celà : - l'exclusion temporaire. Un joueur qui commence à s'exciter sur l'arbitre se prend SYSTEMATIQUEMENT 2 minutes d'expulsion qui ont un double effet. D'abord le joueur se calme sur la touche, l'adrénaline descend peu à peu. Ensuite, il voit ses coéquipiers galérer à 1 de moins (dans ce sport ultra rapide, l'infériorité numérique est vraiment rédhibitoire) et ce à cause de lui (le banc lui jette alors des regards désaprobateurs) ; - le rythme de jeu et le fait que l'arbitre siffle la faute mais non la remise en jeu. Si un joueur coupable d'une faute se met à discutailler, geindre... les mecs de l'équipe adverse ont eu le temps de remettre en jeu et de marquer 2 buts. Le rythme rapide fait qu'un mec qui fait faute ferme sa gueule, a l'obligation de ne plus toucher le ballon, ou de le déposer à ses pieds si c'est lui où un de ses coéquipiers qui le détient, et retourne illico se placer en défense s'il ne veut pas se faire dérouiller par le coach. Un joueur qui enverrait le ballon au loin (une poussette e 50cm suffit, je ne parlais pas des frappes tribunales de bakari) pour jouer la montre ou avoir le temps de se replacer prend 2 minutes dans la figure, de façon SYSTEMATIQUE. Enfin, vu que les expulsions temporaires sanctionnent également des gestes dangereux, un joueur qui va se faire expulser parce que trop bavard se fait ruiner par le coach. La légitimité du corps arbitral, malgré ses erreurs, peut s'expliquer par le fait que les sanctions, même assez lourdes comme l'expulsion temporaire, ne tombent pas de façon aléatoire. Un joueur sait en général qu'il va voir 2 doigts se dresser devant lui, lui indiquant une sorte de RTT. PS : à la troisième expulsion temporaire, c'est le rouge. L'équipe n'est sanctionnée que pendant 2 minutes, mais le joueur incriminé lui ne peut plus rentrer.

Les brèves

Je crois que bon bon

"Laurent Blanc à Lyon, ça ne colle pas pour deux raisons" (foot01.com)

Aucun

"Euro U17 : qui sont les joueurs majeurs de l'équipe de France ?"

Autobiographie

"Ribéry : Des débuts fracassants." (lequipe.fr)

Ô Pep !

"Un pays africain rêve de Bruno Genesio !" (dailymercato.com)

Ruuuuuuuuuuuuuuuuuuud van Nistelrooy

"PSV Eindhoven : Ruud van Nistelrooy prolonge sur le banc des U19." (lequipe.fr)