auteur
Mouvement critique du sport

Du même auteur

La volonté de ne pas savoir

TRIBUNE - Que cache l'unanimisme en faveur de la candidature de Paris à l'organisation des JO 2012 et du mythe olympique tout entier? Est-il seulement permis de s'y opposer?

Cheyenne

28/06/2005 à 17h26

Alexis, Bebito, ne pensez-vous pas que le relativisme a ses limites ? Il me semble tout de même que la notion de compétition est préalable à la compréhension de l'article du MCS non ? A moins que le MCS, ou une faction dissidente de ce mouvement refuse carrément toute idée d'exercice sportif ou physique ?

Alexis

28/06/2005 à 17h28

Cheyenne, il est certain que le MCS peste avant tout contre l'idée de compétition. Et comme ils se disent "critique du sport", forcément, il faut comprendre qu'ils définissent le sport à travers la notion de compétiton.

Cheyenne

28/06/2005 à 17h39

Certes Alexis, mais là où veut en venir le MCS, et moi même, c'est qu'en fin de compte seul le sport de compétition est un fait social (total) et de par la même mérite qu'on s'y attarde. Le joggeur et son clebs intéressent bien sûr quelques marketteurs bien intentionnés mais pas nous.

Alexis

28/06/2005 à 17h56

Bien sûr qu'on s'en fiche de Bibi qui emmène choupette le dimanche matin au parc en trotinant. Mais justement, pour en faire un "fait social total", le sport ne peut se limiter à la compétition. Le sport de compétition est un fait social, mais pas total. La notion de totalité renvoi à tous les sports (ou sous toutes ses formes) et tous les acteurs (marketing, politique, badauds, compétiteurs, entre-potes, etc..). C'est sur ce point que je critique l'article essentiellement (Car je le félicite de soulever des questions intéressantes qui le sont rarement) : utiliser un concept à outrance pour finir par le dénaturer. Moi je suis de ceux qui pensent que oui, on bouffe du sport, de ses prétendues-valeurs, de ses images... mais je ne pense pas que l'on soient complètement aveugles. On y prend ce qui nous intéresse. Et le reste on s'en fiche (ou on en discute, comme ici).

ouais.super

28/06/2005 à 19h22

Faisons un rêve : les intellos auto-proclamés "progressistes", seuls capables de discerner, dans leur grande sagesse, le bien du mal, arrêteront un jour de se prendre pour des lumières, phares qui éclairent les nuits des pauvres masses plongées dans les ténèbres. Au moins cet article m'aura fait poiler, j'ai pas perdu mon temps !

fatro

28/06/2005 à 22h48

Je ne suis pas complètement d’accord avec Bebito lorsqu’il fait le distinguo entre "sport" (faire son jogging seul) et "sport de competition"? Une personne lambda qui fait son petit footing de la semaine en solo entre déjà en compétition avec lui-même. Il essaie toujours de repousser les limites de son potentiel, pour progresser etc. Maintenant pour en revenir à la définition du sport voici une définition basique : c’est une activité physique d’une part et ludique d’autre part. Donc il y a la notion de jeu qui entre ligne de compte et qui dit jeu dit concurrence ou compétition. Alexis parle de sport de gauche (associatif) ou de droite (compétition). La distinction n’est pas claire du tout. La compétition est inhérente au sport et dans n’importe quelle niveau qu’il soit amateur (football associatif) ou professionnel (ce que j’appelle le football d’entreprise mais pas celui qu’on croit). Par contre, on peut aller plus loin entre sport de gauche et sport de droite… On peut prôner un système compétitif fermé basé sur des critères financiers (ligue unique) ou un système compétitif ouvert (promotion/relégation) basé sur le mérite sportif. Et encore pour le système ouvert (largement utilisé au football), il faut voir comment sont définis les critères sportifs, la répartition des richesses générées par les compétitions etc. De loin il l’a l’air si démocratique, si équitable…De plus près c’est l’envers du décor voyez plutôt… En ligue 1, 50% des recettes sont répartis de façon égalitaire, 30% en fonction du classement et les 20 autres sur des critères de notoriété (ce qui est controversé, on est entrain de dérégler l’équilibre compétitif)… On sait qu’en Coupe du Monde de football, le critère sportif est faussé à la base puisque la répartition des places par continent est très subjective (sans parler du préjugé du papier ou c’est toujours les mêmes qui sont les têtes de série…). En ligue Européenne des clubs champions, les grands pays peuvent aligner jusqu’à 4 équipes sur des bases pseudos sportives vu qu’elles sont établies sous la pression des clubs les plus riches. En ligue Asiatique des clubs champions, seuls les 12 pays dits les plus développés peuvent y participer, les autres jouent la Coupe de l’AFC (pour les puissances dites moyennes) ou la Coupe du Président (une C3 pour les petits pays…). Et j’en passe… Bref, le football de compétition d’en haut reproduit de fortes inégalités, influés par les enjeux économiques d’un capitalisme forcené…La règle du « je » prédomine…Mais le problème c’est que trop d’enjeux finiront par tuer notre si beau jeu…

Alexis

28/06/2005 à 23h53

fatro, je suis d'accord avec toi. Cependant lorsque je parle de sport "de gauche ou de droite", je prête cette analyse à l'auteur de l'article. C'est une critique justement, pas ma pensée. Mais j'ai du mal tourner ma phrase.

Coldo3895

29/06/2005 à 01h44

Fatro, je crois que tu confonds "équitable" et "égal". Une répartition équitable des droits TV (et non des "recettes" comme tu l'écris d'ailleurs) n'est pas forcément une répartition égale !!! Ensuite quelques remarques... La répartition des places en Coupe du Monde par Confédération N'EST PAS subjective... Il faudrait être sacrément de mauvaise foi pour nier qu'elle représente (à plus ou moins une équipe près), le niveau réel des continents. En Champion's League, en Europe, le nombre d'équipes qualifiées par pays est calculé sur un critère STRICTEMENT sportif puisqu'il s'agit de l'indice UEFA. Que le principe de la participation de plusieurs équipes par pays ait été dicté par des enjeux économiques (et aussi pour faire plaisir aux supporters, tu ne crois pas ?...) j'en conviens aisément... Mais une fois ce principe adopté, la liste des pays qui bénéficient de 4, 3 ou 2 clubs en C1 est fixé UNIQUEMENT sur des critères sportifs... Je sais que c'est dur quand les faits refusent de se plier à vos idées, mais des fois, on n'y peut rien...

fatro

29/06/2005 à 19h26

Alexis et Coldo merci d'avoir réagi... Coldo, le plan de partage des places qualificatives pour la coupe du monde reste subjective dans la mesure où on ne se base sur aucun critère sportif pour définir un quota par continents. Au championnat du monde de basket par exemple, il existe justement un mode de répartition basé sur la performance des representants qui détermine le nombre de qualifiés par zones continentales. Et c'est ce que je reproche à la FIFA, c'est ce que Platini a dénoncé aussi lorsqu'il parlait de représentation politique en 2002. Sepp Blatter avait reconnu que les tractations s'apparentaient des discussions de marchand de tapis...Avant 1970, l'Asie et l'Afrique ont du batailler ferme pour tenter d'avoir au moins un représentant...Il a fallu que les Africains boycottent les éliminatoires du Mondial 1966, pour que la FIFA transige enfin. Pour la ligue des champions, je persiste et signe : les dés sont pipés. Déjà il n'est pas normal de voir 2 représentants par pays se qualifiés directement pour la première phase de la ligue des champions (16 clubs représentants 10 pays parmi lesquels 6 pays peuvent aligner 2 représentants). Les clubs sont assurés de jouer au moins 6 matches. Résultat : cela consolide leur indice UEFA lequel est calculé sur 5 ans, ce qui donne un classement très metastable... Sans parler de la manne financière dégagée par l'accession directe à la première phase... Les 16 autres places se décrochent en phase préliminaire écrémée en 3 tours. Les petits pays (un seul représentant) passent d'abord à la moulinette au premier ou au deuxième tour préliminaire...Les troisièmes ou quatrièmes des meilleurs championnats classés à l'indice UEFA n'entrent en lice qu'au troisième et dernier tour préliminaire. Je ne trouve pas cela équitable. De ce fait la Ligue des champions a contribué à la formation d'une élite de riches clubs européens. Plus fortunés, et donc mieux nantis sportivement, ces clubs ont plus de chances de remporter leur championnat national et donc plus de chances de participer à la Ligue des champions. Le cercle est vicieux. Quant aux championnat domestiques, (je parlais de recettes certes mais émanant des droits TV j'aurai du le préciser) le critère de notoriété ou la gestion individuelle des droits TV deviennent de plus en plus monnaies courantes (dans certains championnats nationaux c'est pratiquement toujours les mêms qui gagnent). Et je ne parle pas de l'arrêt Bosman qui a largement déréglé l'équilibre compétitif. En tout cas les organisations sportives se soucient peu de préserver la glorieuse incertitude du sport. Cela doit être une mission proritaire ce qui n'est pas le cas. Quand les championnats n'interesseront plus personne, quand la ligue des champions nous aura définitivement lassé, les gros clubs pourront enfin se retirer pour créer leur superligue préfigurée par le G14...Quand on élabore les règles d'un jeu ils doivent être équitables pour tout les joueurs. Sinon quel intérêt ?

 

Clivier1

02/07/2005 à 00h40

Je ne sais pas si ca a été signalé (pas envie de me retaper 14 pages), mais pour moi, l'article paru dans le dernier Monde Diplomatique a plus d'impact que le truc écrit sur les cdf. Peut etre que ce sont les memes auteurs. Mais en tout cas, ils arrivent bien mieux à faire passer leurs idées et ne cachent pas ca derriere un vocabulaire et un phrasé des plus prétentieux.

Le forum

Café : "Au petit Marseillais"

aujourd'hui à 11h16 - Josip R.O.G. : Non, non, pas fou du tout. J'ai trouvé aussi. Il manque juste un brin (plutôt une touffe en fait)... >>


Foot et politique

aujourd'hui à 11h09 - Le génie se meurt ? Ah mais l'mage rit : Le traitement de la crise Covid est apparemment différente entre la France et le Portugal.Quand... >>


Y a pas que le foot à Auteuil !

aujourd'hui à 10h59 - Toto le Zéro : Tonton Danijelaujourd'hui à 10h41Ses aventures à coups de clé à molette étaient déjà... >>


Scapulaire conditionné

aujourd'hui à 10h32 - Gouff : Je justifie pas ni ne conteste la décision de l'arbitre...je dis que le joueur nîmois aussi... >>


Le Ch'ti forum

aujourd'hui à 10h12 - Bof : Eh bé, on avait été relativement épargnés par le Covid mais on n'a pas fait les choses à... >>


Bréviaire

aujourd'hui à 09h08 - Label Deschamps : Et ça continue, en Corée encore. >>


Gerland à la détente

aujourd'hui à 07h59 - L'amour Durix : Gazier25/10/2020 à 21h36Comment on dit hold up en monégasque ?------Impôts. >>


Les Princes de Louis II

aujourd'hui à 01h05 - Le Meilleur est le Pires : J'espère que la Coupe de France reste l'objectif #1.Pas vu le match, semblerait qu'on ait besoin... >>


Aux Niçois qui manigancent

aujourd'hui à 00h49 - lyes : L'action du but est vraiment sympa, jolie combinaise mais ce qui fait la différence c'est la... >>


Observatoire du journalisme sportif

25/10/2020 à 22h30 - balashov22 : C'est donc ma mémoire qui me joue des tours. Mais c'est vrai que c'est bien son style... >>


Les brèves

Je crois que bon bon

"Laurent Blanc à Lyon, ça ne colle pas pour deux raisons" (foot01.com)

Aucun

"Euro U17 : qui sont les joueurs majeurs de l'équipe de France ?"

Autobiographie

"Ribéry : Des débuts fracassants." (lequipe.fr)

Ô Pep !

"Un pays africain rêve de Bruno Genesio !" (dailymercato.com)

Ruuuuuuuuuuuuuuuuuuud van Nistelrooy

"PSV Eindhoven : Ruud van Nistelrooy prolonge sur le banc des U19." (lequipe.fr)