auteur
Jamel Attal

Du même auteur

Crache misère

En prenant une sanction pour le moins clémente à l'égard de Barthez, la Commission de discipline de la FFF a aggravé une affaire déjà pathétique...

LMD

25/04/2005 à 08h25

Notons que les sanctions cette année ont été édifiantes: selon la FFF il est plus grave pour un entraineur de sortir de sa zone que de traiter un joueur de "Sale Albalbanais de merde", et pour un joueur de traiter l'arbitre de zéro que de lui cracher dessus (car en pratique Barthez n'est suspendu que 5 matches) Une sanction scandaleuse, de convenance (car, o surprise, Barthez n'est plus suspendu lors du prochain match officiel de l'EdF!), tellement absurde que la FFF fait appel de la décision de la FFF -sur pression du ministre- dans les heures qui suivent. Sinon l'article est complet démontant à mon sens les appels à la clémence. Certes c'était un match pourri et l'arbitrage y fut mauvais, et c'était la 1ére fois que Barthez pétait les plombs... Dans ce cas 6 mois aurait été clément, ces derniers n'étant pas une sanction en cas de "récidive" mais bien la sanction minimale contre ce genre d'actes, quand bien même ce serait la seule fois dans une carriére de joueur. On dit souvent que le foot est à l'image de la sociéte... Bah ouais, les élites aussi y sont protégés de la justice, quand la grande majorité des amateurs trinquent au moinde écart.

LMD

25/04/2005 à 08h27

Il fallait lire "Sale Albanais de merde", Ciccolini n'ayant rien contre les Albalbanais, qui vivent dans le pays des monstres gentils et sont aimés de tous.

Vinnnch

25/04/2005 à 08h32

Tout a fait d'accord, de bout en bout, avec cet article ! Le joueur est irreprochable, son comportement beaucoup moins tout de meme. De plus, quand il precise que c'est en avoir entre les jambes que d'oser cracher sur un arbitre, j'en reste perplexe... Agresser (et pire, humilier) physiquement quelqu'un dont on sait pertinemment qu'il ne peut pas se defendre est une preuve absolue de courage ! Brvo Fabien !! (Sans meme parler de l'association courage-virilite, qui peut sembler quelque peu depassee........) Quant a la clemence incomprehensible du jugement, je ne comprends pas. Decidement, plus on est celebre, plus on est gave de millions, de reductions d'impots, et de clemence injustifiable. Cela n'a peut-etre pas de rapport, excepte que je pense que pas mal de ces joueurs, a force de cadeaux systematiques (salaires hallucinants, primes, suprimes, ultra-mediatisation, legion d'honneur, j'en passe) sont TOTALEMENT deconnectes de la realite

Alexis

25/04/2005 à 08h44

Je voudrais juste donner une précision : Lamour est critiqué (dans les médias et par les observateurs) pour "ingérence" dans les affaires de la FFF... Rappelons tout de même que la fédé est un organe de délégation ministérielle. Par conséquent, le ministre reste le patron des fédés affiliées. Et s'il note un disfonctionnement, il est de son droit de le faire remarquer. Si un fonctionnaire d'une direction départementale ou régionale de la jeunesse et des sports fait une boulette, le ministère frappe. Idem pour les fédés. Je ne trouve donc en rien choquant ses interventions. D'autant qu'elles vont dans le bon sens. Le vrai souci, c'est qu'il est extraordinnaire qu'il faille le voir intervenir...

jeannolfanclub

25/04/2005 à 09h29

Cette affaire Barthez me fait penser au petit scandale Gattuso en Italie, celui-ci devait être privé d'équipe nationale pour avoir refusé un contrôle sanguin après un match de championnat. Il n'en fut rien car ce n'est dans l'intérêt de personne de perdre un bon joueur. Il en a été de même en Angleterre ou la fédération a traîné des pieds pour suspendre Rio Ferdinand qui avait oublié de se rendre à un contrôle antidopage. Faut-il voir dans ces exemples des signes de faiblesses des fédérations devant les clubs et les stars du ballon rond ?

5ylV@iN

25/04/2005 à 09h51

Cette affaire de crachat et de sanction est si ridicule pour Bathez (qui n'est pas à ça près) comme pour les instances. Même Jean-Patrick Sacdefiel n'aurait su rédiger un feuilleton si burlesque. Les champions de 1998 ont vraiment l'air de vouloir faire le concours de la sortie la plus calamiteuse...

delfarilie

25/04/2005 à 09h57

Et pendant que tout le monde regardait la peine infligée à Barthez, Déhu repartait tranquillement sans aucune peine. Après tout, si cracher sur un arbitre, c'est 5 matches, mettre un coup de boule à un adversaire au cours d'un match amical, ça vaut pas grand chose… A noter, sinon, dans la revue de presse qui a suivi le jugement, le Figaro qui criait au scandale et appelait à… la révolution. Si si, c'est possible. J'ai pas lu l'article (faut pas abuser quand même), mais il devait être signé J.A.… :-)

CHR$

25/04/2005 à 10h31

Alexis > je suis toutafé d'accord avec toi : Lamour est dans son rôle et c'est plutôt rassurant de le voir intervenir. Le seul reproche que je verrais (comme le note très justement Jamel Attal dans son article, très bon comme d'habitude), c'est en terme de communication : il est sans doute intervenu trop tôt, ne laissant pas à la fédération le temps de réagir. C'est ce qui donne l'impression que la Fédé n'a interjeté appel que sur injonction du ministre, ce qui n'aurait rien de choquant mais sape encore un peu plus l'image de la Fédération (qui n'a pas besoin de ça pour passer pour je ne sais quoi).

stephane paille

25/04/2005 à 10h38

Je ne vois pas ce qu'il y a de choquant à ce que Lamour sabre une décision de la fédération, qui est, si je ne m'abuse, sous tutelle du ministère des sports. Je ne vois pas non plus ce qu'il y a de choquant à ce que la présidence de la fédération prenne le parti de désavouer une décision absurde prise par une de ses commissions. Cet article vient trop tôt, à mon gout. Le droit de recours est un des fondamentaux du principe de justice. Attendons patiemment la fin de l'histoire, on peut rêver à un bel happy-end.

K14

25/04/2005 à 10h47

Nouvel épisode des guerres pichrocholines : le géant Barthez, pris en flagrant délit de glaviotage, commence par se noie dans sa projection salivaire... Au total : un match catatstrophique dans une ambiance pourrie, des joueurs qui pètent les plombs, une fédé marocaine qui ne sait s'il faut enterrer l'affaire ou déterrer la hache de guerre, des médias qui hurlent au loup, un ministre trop heureux de se payer un petit coup de démagogie et une FFF qui se renvoie elle-même dans ses buts d'un magnifique CSC. On ne sait plus quoi penser tellement le cafouillage est général. Mais ceux qui on voulu protéger Barthez lui on rendu un bien mauvais service : il va maintenant se faire clouer au pilori selon le vieux principe du "brûles ce que tu as adoré". LE pire c'est que cela ne semble même pas relancer le débat sur l'arbitrage qui reste le parent pauvre du foot : peu de moyens, pas de ligne politique clairement définie, des régles du jeu ignorées (combien de tacles par derrières restent encore impunis, pourquoi la protection du ballon pour des sorties en touche ou en sortie de but ne sont plus sanctionnées comme des obstructions -comme c'était le cas dans un passé très lointain...). Les pannes de l'arbitrage nuisent aux arbitres : comment quelqu'un qui se déconsidère en prenant de mauvaises décisions, parce qu'il ne peut pas tout voir, peut-il conserver de l'autorité et être respecté ? Double ou triple arbitrage de terrain, vidéo, cela existe dans d'autres sports et pas au foot qui pourtant brasse des milliards. Et le pire, c'est que les arbitres eux-mêmes ne semblent pas avoir des idées claires sur la direction à donner à la direction du jeu !

 

Agora

25/04/2005 à 11h40

Notons qu'un crachat sur arbitre (quelque soit l'endroit, il n'est pas question du visage) est punissable de 6 mois au cours d'un match et de 1 an en dehors d'un match... Question : Barthez, sur le banc de touche, était il en match ?

Les brèves

Je crois que bon bon

"Laurent Blanc à Lyon, ça ne colle pas pour deux raisons" (foot01.com)

Aucun

"Euro U17 : qui sont les joueurs majeurs de l'équipe de France ?"

Autobiographie

"Ribéry : Des débuts fracassants." (lequipe.fr)

Ô Pep !

"Un pays africain rêve de Bruno Genesio !" (dailymercato.com)

Ruuuuuuuuuuuuuuuuuuud van Nistelrooy

"PSV Eindhoven : Ruud van Nistelrooy prolonge sur le banc des U19." (lequipe.fr)