auteur
David Cap

Du même auteur

Raúl le "real" Madrilène

Tribune des lecteurs - Étoile en détresse dans une équipe proche du trou noir, l'attaquant ne doit-il son statut de titulaire madrilène qu'à sa statue de commandeur madridiste?

poulette951

21/04/2005 à 17h14

Bof... Moi je trouve qu'il est cool, Raúl.

stephane paille

21/04/2005 à 17h46

Suis tout à fait d'accord avec David. Très belle plume en plus. Raul vire à l'imposture, comme la quasi totalité de l'effectif, du reste. L e peu de minutes que j'ai perdues cette saison de LDC à le voir courir 10 mètres pour finalement s'arrêter et s'apercevoir que non, mince, c'est pas le bon intervalle, ou que superzut, il était parti trop tard, ben je me suis dit que non, ce type est devenu une grosse buse. Je crois même que je préfère Henry, c'est dire. (raaaa, matthieu, sors de mon corps).

BrrU

21/04/2005 à 18h00

aureve - jeudi 21 avril 2005 - 15h16 argh je maîtrise mal ce machin.... [… Parenthèse : Rendez-vous compte que dans le 0.80 € d'ajourd'hui le journaliste appelle encore Zidane "le meilleur joueur du monde"…] ça c'est normal. Un ex président de la république ou Ministre garde le titre même après sa mort. Ça s'appelle l'humilité journalistique. Ou le suçage de bo…. Oh j'ai failli m'emporter !!!

richard

21/04/2005 à 18h46

Je suis assez déçu par cet article. Premièrement, critiquer Raul et le Real actuellement, ça fait tir sur l'ambulance. Sachant que c'est souvent fait par des gens qui appréciaient cette équipe jusqu'en 2002, ça me fait d'autant plus sourire. Si encore la critique était basée sur la stratégie de Perez des "Zidanes y Pavones", je comprendrais mieux (et ce serait plus dans l'esprit des Cahiers cf de foot et d'eau fraîche). Mais non, c'est "tapons sur Raul, ce toréador adulé des machos/racistes/mangeurs-de-jamon castillans". Et là encore, je ne ressens pas le 2nd degré d'un Sacdefiel. Ses performances sont évidemment moins bonnes depuis 2-3 ans, mais qui au Real ne joue pas en-deça de son niveau supposé (par son contrat notamment...) ? S'indigner de voir Marca faire ses choux gras du moindre de ses buts n'est pas étonnant, vu que Marca fait toujours ses six pages quotidiennes sur le Real, c'est ainsi. Raul n'est en rien responsable de ce traitement et le critiquer pour ses poses rebelles m'a surpris : plutôt élégant, assez fin, Raul n'est pas le genre à faire trop de vagues (ou alors, je suis mal informé) ni à jouer les starlettes pour augmenter ses revenus publicitaires. Enfin, l'article est pas mal dévalorisé par quelques affirmations étranges (déjà soulignées par d'autres réactions) : le catalanisme du Barça est tout sauf bidon, avoir des joueurs emblématiques d'une équipe me paraît normal (c'est pareil dans tous les clubs, et pas qu'espagnols : Gerrard à Liverpool, Totti à la Roma,..., Toulalan et Landreau à Nantes). L'accusation de racisme anti-basque par Bilbao est aussi assez étrange. Sans aller aussi loin que l'Athletic, je préférerai toujours une équipe représentative de sa région à un assemblage de mercenaires (et je croyais que les CdF aussi). Cet article ne m'aura pas fait rire, je crois que c'était le but parce que sinon, niveau contenu c'est du France Football (que je lis mais sur les CdF je m'attends à autre chose...).

fennec

21/04/2005 à 19h09

Je suis tout à fait d'accord que Raul est moins performant cette année mais je ne trouve rien à redire qu'il puisse rester dans l'effectif du Réal. On peut penser que cette décision est dûe à des choix purement économiques mais aussi identitaires. Cependant, le foot est un grand bizness ou les joueurs se vendent et se refilent telles de vieilles bagnoles dès que ceux-ci ne sont pas à la hauteur des exigences (toujours plus poussées), et ou les résultats immédiats dictent cette loi de marché. Il est intéressant de voir pour ce cas précis, des motivations purement subjectives (besoin d'appartenance, d'identification au club) dicter le choix des dirigeants. Y aurait-il eu une jurisprudence Morientes? peut-être... Mais à l'heure ou l'on vilipende le foot-bizness, les joueurs mercenaires et tout une logique basées sur le profit dans le sport, je trouve plutôt sympa que certaines décisions des dirigeants soient basées sur d'autres critères moins tangibles. Il ne faut tout de même pas se leurrer, car si la situation s'éternisait il se pourrait que notre goléador fasse l'objet d'un retournement de situation. Rien n'est immuable. Il faut aussi voir que ce choix actuel de le garder répond à un choix "politique" qui forcément n'est pas anodin. Mais ce sont des joueurs comme Raul qui font les légendes du foot. En effet on associe tous les joueurs à une épopée et un maillot (et pas 2), pour Raul, ce sera le joueur du grand Réal des années 2000. Enfin, sportivement parlant ce serait intérréssant de le voir évoluer dans un autre championnat. Il prendrait le risque de remettre en cause ses qualités mais s'il réussit il laisserait son statut d'idole de club pour s'envoler vers la stratosphère des meilleurs joueurs de Foot (Pelé, Cruyff, Maradona) ou alors il se vautre lamentablement. C'est dans cette faculté à rebondir qu'on voit les grands joueurs...

fennec

21/04/2005 à 19h31

Un dernier truc que j'avais oublié : LA NOTION D'APPARTENANCE (club, groupe de supporter, régions, état,...) EST LA BASE DE LA CONFRONTATION SPORTIVE (et autres d'ailleurs). Dans toute population (ici les supporter affirmant leur identité au travers d'un club) on trouvera toujours une frange d'extrémistes (que je ne soutient pas). Et que ce soit au Réal ou ailleurs il y aura toujours une bande d'abrutis racistes, pour notre plus grand malheur, qui s'affirmeront au travers des icones qui représentent leurs couleurs. N'avez vous jamais eu à faire à ce genre de personnes qui vous disent qu'il y a beaucoup de "noirs et d'arabes" (pour reprendrent les paroles exactes) en EdF et qui placent Zidane au firmament en disant "que lui c'est pas pareil". Cependant j'ose espérer que ce genre de comportement n'est pas majoritaire et je trouve trés bien d'être fier de ses origines et de les affirmer. Sans pour autant ne pas respecter les personnes différentes.

matt

21/04/2005 à 23h21

Alors là je me dois de réagir à la volée de bois vert dont est victime David, mais il aura eu le mérite de faire sortir les membres de la secte des "rauliens" du bois. Passons sur les quelques ouvertures approximatives inhérentes à un débutant doué, mais je suis entièrement d'accord avec lui sur le statut intouchable de Raul. D'ailleurs pour ceux qui n'auraient pas compris la charge ironique de son intervention, prenons le raisonnement suivant: si Raul n'est pas une statue indéboulonnable du madridisme, pourquoi est-il toujours sur la pelouse ? A contrario, si on prend Morientes, pourquoi avoir vendu un joueur qui a emmené Monaco en finale de LdC l'an passé, si il était traité sur le même pied d'égalité que Raul ? Pour absence de performances ? Manque de complémentarité avec "Steve Austin" Ronaldo ? Le fait est que le "cas" Raul est la preuve par l'absurde de l'échec de la politique de Perez: construire une "marque" Real à l'échelle mondiale tout en conservant l'idôlaterie béate des socios pour le club de leur coeur...Perez est sans aucun doute un as du marketing, mais est tout aussi ignare en matière de football. Raul, dans son rôle de faire-valoir identitaire, fait actuellement les frais de cette logique du pognon, qui prend les socios pour des truffes prêts à tout avaler, mais bon forcément Raul Bravo ça fait pas rêver, alors bon... Force est de reconnaitre que Raul possède un statut particulier de hochet régionaliste pour les socios, même dans ces lignes d'ailleurs: j'en ai pour preuve le manque total de réaction des défenseurs de Raul sur le traitement infligé par David sur Guti, comme quoi deux poids deux mesures....enfin pour conclure moi je vois super bien ce que ca peut être un Fiorèse neurasthénique. Et Stéphane Paille sors de mon corps !!!!

Xerxes le retour

22/04/2005 à 03h02

[Mode "je me suis tapé l'article+les réactions en entier, et pourtant j'ai rien compris" ON] De toute façon, le meilleur au Real, c'est Zizou, alors ceux qui jouent avec lui, ça n'a pas d'importance. Et qu'il soit toujours considéré "meilleur joueur du monde" par un journaliste du quotidien sportif le plus populaire de France (y'en a qu'un...) appuie fortement mon propros. [Mode "je me suis tapé l'article+les réactions en entier, et pourtant j'ai rien compris" ON] Pour ce qui est du cas Raùl, j'aime pas, c'est pas le style de joueur qui fait rêver (quand on ne collectionne pas toutes les images Panini du Real depuis la saison 1962-63). Très bon joueur, mais de là à mériter le Ballon d'Or, faut pas pousser. Alors quand il est en baisse de régime, il passe au niveau "bon joueur", mais est-ce suffisant dans un club comme le Real, qui possède dans ses rangs Owen? Y'en a qui ont tranché, et au risque de me faire trancher le cou à mon tour, moi je penche plutôt pour le tirage sur l'ambulance, et le débarquement illico-presto de Raùl. De toute façon, avec Zizou, que crains le Real??? (zut, je ne suis plus dans le mode ON...).

LMD

22/04/2005 à 08h51

"...La secte des Rauliens..." Eh oui si on aime bien Raul c'est que forcément parce que on a le cerveau lavé par les experts marketing castillan du Real, et que l'on est incapable d'y voir clair et plein de mauvaise foi, pas comme ceux qui l'aime pas. On ne parle pas de Guti parce que bon... C'est 3 lignes dans l'article et que le sujet c'est Raul non? La plupart des gens ici sont d'accord sur le fait qu'il est moins bon depuis 2 ou 3 ans et que son maintien dans l'équipe type est surement du à des critéres "extra sportifs". Et puis Raul à quand même prouvé plus de trucs que Guti nan? On est pas obligé de le trouver génial, mais il à quand même planté réguliérement 20 buts et été deux fois meilleur buteur de la LdC. On peut dire que c'est parce que il joue dans une des meilleures équipes du monde, mais c'est pas Ouédec non plus hein... Sinon je reste persuadé que l'article se voudrait le pourfendeur de politiques "identitaires" notamment pratiqué par les clubs espagnols. Cependant, si ces clubs sont spécifiques, le "joueur-mascotte" se retrouve un peu partout en Europe (Del Piero, Maldini, Shearer, Llacer ah ah ah ah). Si dans le cas du Real, Raul est un peu l'arbre qui cache la foret, étant le seul joueur du cru à avoir su gagner une place de galactique, on peut pas lui reprocher son attachement à son maillot?

Ric@rdo Baggio

22/04/2005 à 11h44

J'ai dû lire au moins 3 fois l'expression "secte des rauliens" dans les réactions, comme quoi l'analyse cheap de l'article sous couvert de "second degré" pour la faire passer a rempli son objectif.

 

Sage Francis

22/04/2005 à 12h10

poulette951 - jeudi 21 avril 2005 - 17h14 Bof... Moi je trouve qu'il est cool, Raúl hihihi c'est nul mais j'aime bien... merci poulette... ça devient un peu lourdingue les bastons entre l'association des spécialistes fanatiques du real et le groupement des anti-rauliens réunis... à coup de stats et d'infos pointues que ça se bastonne... c'est chiant comme du doucet... "l'aboutissement de la précision est la vulgarité" disait le damné... en plus c'est d'un inintérêt notoire... alors oui levons nous, trinquons et chantons fort 951 fois avec poulette cette phrase d'un lyrisme absolu "il est cool, Raúl"

Les brèves

Je crois que bon bon

"Laurent Blanc à Lyon, ça ne colle pas pour deux raisons" (foot01.com)

Aucun

"Euro U17 : qui sont les joueurs majeurs de l'équipe de France ?"

Autobiographie

"Ribéry : Des débuts fracassants." (lequipe.fr)

Ô Pep !

"Un pays africain rêve de Bruno Genesio !" (dailymercato.com)

Ruuuuuuuuuuuuuuuuuuud van Nistelrooy

"PSV Eindhoven : Ruud van Nistelrooy prolonge sur le banc des U19." (lequipe.fr)